Kiprun KD900X : On a testé la première chaussure running à plaque carbone de Decathlon

03 septembre 2022 à 9:00

Avant son lancement officiel ce samedi 3 septembre, nous avons eu le privilège de découvrir et de tester en exclusivité la KD900X, première chaussure à plaque carbone de Kiprun, marque de la division running performance de Decathlon. Mais que vaut vraiment sur le terrain cette paire qui fait l’objet de beaucoup de convoitises depuis plusieurs mois ? Voici notre avis !

Trop souvent encore perçu comme une enseigne proposant uniquement des produits pour des athlètes débutants ou des produits d’entrée de gamme en termes d’équipement sportif, Decathlon, nous prouve qu’avec ses dernières innovations il ne faut pas se fier aux idées reçues. Depuis que Nike a ouvert la boîte de Pandore en 2016 avec sa Vaporfly, premier modèle à utiliser une plaque carbone, rares sont les équipementiers ne disposant pas de ces chaussures nouvelle génération. Après avoir levé le voile en avril sur le tout premier modèle de sa nouvelle gamme performance, la KS900, Kiprun, la marque performance dédiée au running de Decathlon, se dote enfin d’une plaque carbone, la KD900X qui est commercialisée au grand public depuis ce samedi 3 septembre. Si l’effet de mode est réel, ces plaques intégrées dans la semelle intermédiaire ont prouvé leur efficacité. Un autre grand pas vers la haute performance pour Kiprun qui est la contraction de « Keep on running » et la traduction de « Fils du running » au Kenya, et qui a l’ambition d’atteindre le top 5 des marques de running.

Un prototype de KD900X avait été aperçu pour la première fois en janvier dernier sur les réseaux sociaux de Yoann Kowal, nouvel ambassadeur de la marque, qui a attiré la curiosité de la communauté des runners. Le 20 mars dernier, le champion d’Europe 2014 du 3000 m steeple a bouclé le semi-marathon de Lille en 1h02’17 avec les KD900X aux pieds. Preuve que le modèle semble lui aller à merveille et que le travail effectué en collaboration avec Kiprun produit rapidement des résultats. Elle est présentée comme étant polyvalente pour toutes les distances possibles de course sur route, du 5 km au marathon. La rédaction de Stadion s’est ensuite rendue au Salon Run Experience de Paris du 31 mars au 2 avril 2022 pour assister au lancement officiel de Kiprun et à la présentation de la paire par les hommes et les femmes de l’ombre qui ont participé à la phase de création de ce modèle. Nous avons eu envie de confier une paire à une lectrice assidue de notre site, Léa Gallerand qui a pu la tester en exclusivité pendant plus d’un mois avant son lancement et nous fait part de son opinion. Notre photographe Jean-Luc Juvin lui a aussi réservé une séance photo toute particulière dans le magnifique décor de la route des Crêtes reliant Cassis à La Ciotat le long de la côte méditerranéenne.

Premières impressions

On le sait bien, les goûts et les couleurs sont à 100% subjectifs, mais le constat tombe dès la sortie de la boîte : Pour cette première version de la paire, la KD900X toute blanche, classe et sobre en même temps, est assez élégante. On accroche avec ce modèle qui ressemble à s’y méprendre à une chaussure à l’état de prototype. La paire est mise en valeur par des touches fluo : jaune et rose, sur une grande partie de la longueur de la semelle. Une bande rose fluo avec des rayures noires à l’arrière de la chaussure donne aussi du cachet au modèle. Le choix des coloris est très souvent révélateur du caractère et de la ligne directrice que l’on veut donner à un produit. Or, ici un choix fort et audacieux a été opéré sur la KD900X, des couleurs fluo rose et jaune, ont été sélectionnées. En effet, la KD900X appelle visuellement à la vitesse et donne par ses couleurs estivales, une envie de courir, de se donner à l’entraînement et de battre ses records. De plus elle saura sans nul doute réveiller vos runs pluvieux, automnales ou hivernaux par ses couleurs vives et audacieuses. Ce qui est appréciable côté style également sur la KD900X, c’est l’attention portée aux détails, à commencer par les deux bouts des lacets : un rose et un jaune.

Premières sensations

Lorsque que l’on a pris en main la KD900X, la première chose qui nous a frappé est sa légèreté (225g en taille 42). Pas de doute, elle est bel et bien taillée pour la performance. Cette sensation de grande légèreté se retrouve lorsqu’on l’enfile. On ne la sent presque pas et c’est fort agréable. Une chaussure légère certes mais encore faut-il qu’elle soit confortable et qu’elle tienne au pied, alors est-ce le cas ? Encore une fois, nous sommes agréablement surpris par la KD900X.

Plusieurs éléments confèrent à cette chaussure une stabilité importante et rendent la KD900X très confortable. La semelle épaisse et son empreinte large à l’avant du pied rendent notre appui stable et donnent au pied l’espace nécessaire dans la chaussure. Le coussinet présent à l’arrière de la chaussure, au niveau du talon, rend non seulement la KD900X confortable à porter, mais lui apporte aussi un avantage biomécanique non négligeable pour une paire munie de plaque carbone. La conclusion est la même pour le coussinet situé à l’avant du pied. Nous y reviendrons dans la prochaine rubrique ci-dessous. Et en cela c’est une chaussure très confortable et performante sur des distances tel que le marathon. Si l’on devait émettre une réserve ce serait que nous avons trouvé que la semelle était trop rigide mais cela reste propre aux chaussures armées des plaques carbone.

Un détail dans la conception de la chaussure a attiré notre attention, l’absence de couture ou plutôt l’option choisie par KIPRUN de coller les différents éléments constituant la chaussure, qui lui donne un avantage important. Cette option de conception sur la KD900X, permet de limiter voire de faire disparaître toute irritation sur la peau pouvant être causée par le frottement de la chaussure lors de vos runs et cela sur des longues distances tel le marathon. Cela constitue un confort supplémentaire pour le coureur. Concernant le maintien, il est bon, surtout au niveau médio-plantaire (au milieu du pied) au niveau du talon. De plus cette sensation de légèreté, de maintien et de confort se renforce grâce au tissu mesh respirant qui constitue la KD900X, on se sent tenu sans être serré.

Sur le terrain

De manière générale, ce qui ressort de nos essais sur la Kiprun KD900X (40 km au compteur), c’est que la bascule avant de la chaussure est bien présente. Elle favorise le cycle avant et l’allongement de la foulée donc l’économie de course. Pour expliquer plus simplement, elle aide à réduire la fatigue musculaire à la fin des séances. La semelle intermédiaire de la KD900X est composée de deux couches de mousse en matériau Pebax® d’Arkema, le même matériau que dans la mousse ZoomX de Nike. Les collaborateurs d’Arkema lors du Salon Run Experience nous ont confié que les deux couches ont la même densité. La KD900X permet de ressentir le renvoi tout en diminuant fortement la sensation de choc dans les mollets lors de la poussée. Nous avons pu vraiment constater cet avantage lors de nos essais de la KD900X, avec peu ou pas de douleurs dans les mollets à la fin de nos différentes séances.

Il est temps de vous détailler notre expérience lors de différents types de séances. Nous l’avons testée uniquement sur route mais n’est-ce pas sa vocation première. Lors de footings longs, la chaussure demeure légère et confortable mais présente une tendance à nous faire accélérer donc à nous faire courir plus vite que l’allure voulue pour ce genre de séance. Lors de séances tempo long (maintien allure type marathon ou 10 km) ou de fractionné long, la capacité de la chaussure à vous faire accélérer l’allure apparaît ici comme un avantage. La KD900X vous pousse à allonger la foulée, à passer en cycle avant (monter le genou) donc à accélérer le rythme, la cadence de pas et à maintenir une allure élevée sur plusieurs minutes ou kilomètres. Lors de séances de fractionné court, la KD900X apporte une vraie aide au démarrage grâce aux plaques carbone intégrées dans la semelle. Concernant l’usure, après les trois semaines de test, pas de gros dégâts à constater. La paire s’est même très bien conservée en ne montrant que peu de signes d’usure. 

Conclusion

La KD900X se révèle être une chaussure destinée à la pratique régulière de la course à pied dans un esprit de performance et de compétition. Sans trahir son ADN de proposer au plus grand nombre des équipements sportifs de qualité à un prix abordable, Decathlon propose avec la Kiprun KD900X, une paire de running performante sur la route qui saura satisfaire tous les types de runners quelque soit leurs objectifs, leurs niveaux ou la performance visée. Decathlon a réussi à concilier performance, polyvalence et accessibilité avec la Kiprun KD900X qui fait partie des chaussures qu’on continuera d’utiliser pour des séances d’intensité.

La paire est à la vente à compter d’aujourd’hui (le 3 septembre) au prix de 150 €. Comparativement aux prix pratiqués sur le marché des chaussures carbone, la Kiprun KD900X fait figure d’ovni. En effet, elle est largement moins chère (entre 50 et 100 € moins onéreuse en moyenne) que ses modèles concurrents. Le prix semble être raisonnable compte tenu de ses caractéristiques techniques. Pour un premier jet, car la marque nordiste prépare plusieurs nouveautés dans les mois à venir, la Kiprun KD900X se débrouille très bien car elle assure tout ce qui est essentiel (confort, dynamisme, stabilité et accroche) sans avoir de grosses lacunes. Son style sobre ne plaira pas à tout le monde mais la paire a le mérite d’être efficace sur le bitume. C’est tout ce qu’on lui demande dans l’attente de la prochaine génération qui devra proposer encore plus de nouveautés, et nous surprendre !

Les notes de la KD900X

Esthétisme (9/10)

Dynamisme (10/10)

Confort (9/10)

Stabilité (8/10)

Accroche (8/10)

Rapport qualité/prix (9/10)

Les notes de la KD900X

Esthétisme (9/10)

Dynamisme (10/10)

Confort (9/10)

Stabilité (8/10)

Accroche (8/10)

Rapport qualité/prix (9/10)

Points clés de la Kiprun KD900X

  • Plaque en carbone sur toute la longueur : Propulsion
  • Type de foulées : Neutre
  • Usage : Pour des distances jusqu’au marathon
  • Drop : 8 mm
  • Poids : 225 g pour les hommes en taille 42, 182 g pour les femmes en taille 38
  • Développée avec le Français Yoann Kowal
Nike Air Zoom Alphafly NEXT%

Disponible chez DECATHLON à 150 €

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !