Marathon de Paris : Yohan Durand passe sous la barre des 2h10

17 octobre 2021 à 13:32

Alors que plus de 35 000 participants ont pris le départ ce dimanche, c’est le Kényan Elisha Rotich qui s’est adjugé le Marathon de Paris en 2h04’21, pulvérisant le record de l’épreuve détenu par Kenenisa Bekele (2h05’04 en 2014). Yohan Durand s’est classé quinzième et premier Français en réalisant une performance de tout premier plan en 2h09’21. Chez les femmes, l’Éthiopienne Tigist Memuye s’est imposée en 2h26’11.

Trente mois après sa dernière édition en avril 2019, le Marathon de Paris a fait son retour ce dimanche 17 octobre pour le plus grand bonheur des amoureux de la course à pied et des stars de la discipline. Les organisateurs ne pouvaient espérer de meilleures conditions météo, d’autant que cette édition 2021 a vu de beaux vainqueurs.

Et si une femme arrivait la première avenue Foch ? Impossible me direz-vous, mais cela aurait pourtant pu arriver. L’événement proposait une nouvelle fois un départ décalé entre les dames (8h54) et les messieurs (9h10) afin qu’ils se mêlent à l’arrivée. Les féminines élite sont parties précisément avec 15 minutes et 13 secondes avant leurs homologues masculins, ce qui correspond à l’écart entre le chrono de la meilleure performeuse femme (2h20’14 par Priscah Jeptoo) et celui du meilleur performeur homme (2h05’01 par Nicholas Kirwa) au départ.

Ce départ différé aurait pu créer un éventuel sprint à l’arrivée entre hommes et femmes. Au jeu du chat et de la souris, la jonction a été effectuée tôt dans la course, au 28e kilomètre, et c’est bel et bien le Kényan Elisha Rotich qui a coupé la ligne d’arrivée en première position en 2h04’21 (20,37 km/h), en faisant voler en éclats le record de l’épreuve qui était la propriété de Kenenisa Bekele depuis 2014 en 2h05’04. Son temps lui permet de devenir le quatrième meilleur performeur de l’année 2021. « Je suis vraiment content d’avoir couru ce marathon et je remercie l’organisation pour cette très belle course », raconte le fondeur de 31 ans.

Au-delà de la performance exceptionnelle de Rotich, c’est bien le niveau très élevé de la course qui a impressionné puisque quatre autres athlètes auraient pu s’approprier la nouvelle référence dans la Capitale : Hailemaryam Kiros (2h04’41), Hillary Kipsambu (2h04’44), Barselius Kipyego (2h04’48) et Abayneh Degu (2h04’53) sont passés sous la barre des 2h05 sur la distance. Malgré une phase d’observation qui a duré 30 kilomètres (passage en 1h28’19), après l’arrêt programmé des trois meneurs d’allure, pas moins d’une dizaine d’athlètes était encore capable de l’emporter. Confiant en son finish, le Kényan est parti seul au 37e kilomètre.

.

Yohan Durand, toujours plus vite

En quinzième position, on retrouve Yohan Durand en 2h09’23, ce qui donne une idée du rythme ultra-rapide de l’épreuve francilienne. Le Tricolore de 36 ans, qui détenait un temps de référence en 2h12’27 sur la distance réalisé à Milan en mai dernier, espérait « être aux alentours des 2h11 ». Le Périgourdin du Bergerac Athlétique Club a fait davantage que confirmer sa performance en Italie, abaissant son chrono de plus de trois minutes. « Beaucoup de joie, record personnel battu et même bien battu j’ai envie de dire. C’est encore une progression et une étape supplémentaire par rapport à mon marathon du mois de mai. Je savais que j’étais en forme après il faut que ça se concrétise par un chrono. Ici à Paris, c’était l’endroit idéal pour le faire. Au fur et à mesure que la course avançait, je me suis senti de mieux en mieux ».

Après un passage en 1h04’18 au semi-marathon dans le groupe des Français, il s’est détaché progressivement à partir du 25e km. « Les lièvres ont fait un beau boulot. Le public qui nous encourage en tant que Français m’a beaucoup apporté dans les moments difficiles surtout sur la fin. C’était compliqué dans les derniers kilomètres car j’étais tout seul mais je me suis accroché car il y avait le record à la clé ». Une superbe prestation qui lui permet de devenir le onzième meilleur performeur français de tous les temps sur les 42,195 km. Yohan Durand s’acquitte aussi du niveau de performance requis fixé à 2h11’30 pour les Championnats d’Europe de Munich (15 au 21 août 2022).

 

.

Première réussie pour Charik

Pour sa première apparition sur la distance mythique, Abderrazak Charik a pris la dix-septième place en 2h13’00. De très bons débuts pour le pensionnaire du Racing Multi Athlon, médaillé d’argent des France du semi-marathon aux Sables d’Olonne. Florian Carvalho, pris de grosses crampes aux ischio-jambiers un peu après le 30e km, a mis le clignotant. Hassan Chahdi, en préparation pour le Marathon de Séville le 13 février 2022, est passé en 1h05’33 au semi-marathon avant de décélérer et de mettre un point d’honneur à terminer la course en 2h52’18.

.

Memuye fait parler son finish

Après avoir laissé partir les deux lièvres à l’avant, sans grande utilité, une dizaine de coureuses se sont rassemblées, après 30 kilomètres. Le groupe a progressivement accéléré à partir du 32e kilomètre et la vice-championne olympique à Londres en 2012, Priscah Jeptoo, en a fait les frais. Un duo d’éthiopiennes composé de Yenenesh Dinkesa et de Tigist Memuye a ensuite pris la tête avant que Memuye n’essaye de lâcher sa compatriote à moins d’un kilomètre de l’Avenue Foch et ne s’impose, en 2h26’11, soit près de cinq minutes de plus que le record de l’événement (Purity Rionoripo en 2h20’55 en 2017).

Il avait déjà remporté le marathon de Paris en 2012, 2015 et 2019 et conserve son titre en 2021… Julien Casoli s’est illustré une quatrième fois dans la catégorie handisport. Le Français de 39 ans a franchi la ligne d’arrivée en solitaire après 1h33’22 d’effort. Si certains venaient pour gravir la plus haute marche du podium, d’autres étaient là pour « le plaisir » un mot que tous les participants interrogés avaient à la bouche.

Tous les résultats du Marathon de Paris, en cliquant ici.

Crédits photos : Antoine Decottignies / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !