Meeting de Franconville : La nouvelle génération en piste

17 juin 2022 à 22:25

Support des sélections pour les Championnats d’Europe cadets ainsi que pour le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne, le Meeting de Franconville ce dimanche 19 juin ne va pas manquer d’enjeux. Zoom sur la compétition francilienne qui mettra à l’honneur de nombreuses pépites de l’athlétisme hexagonal, laquelle génération émergera pour les JO de Los Angeles 2028.

C’est un vent de jeunesse qui soufflera sur le stade Jean Rolland, ce dimanche 19 juin, à l’occasion du Meeting du Franconville. Le plateau concocté par les organisateurs est uniquement composé de jeunes pousses françaises qui brillent dans leur catégorie d’âge. À la simple lecture de la liste des engagés, on peut remarquer que l’ensemble des athlètes est né en 2006 ou en 2007. Et pour cause, la réunion francilienne servira de référence pour les sélections aux Championnats d’Europe U18, qui se disputeront à Jérusalem (Israël) du 4 au 7 juillet, ainsi que pour le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne. Ce dernier événement, qui se tiendra à Banska Bystrica (Slovénie) du 24 au 30 juillet, est réservé aux cadets 1 nés en 2006 avec un athlète par discipline et 28 athlètes au maximum dans la délégation. Privés de rendez-vous internationaux en 2020, les meilleurs cadets de l’Hexagone s’étaient déjà retrouvés à Franconville en juillet dernier dans le cadre d’une rencontre internationale regroupant sept équipes (Suisse, Espagne, Flandre, Irlande, Pays-Bas et l’Île-de-France). « L’édition 2021 était un format match, c’est année il s’agit d’un format Meeting, nous explique Suthès Theoginus, directeur sportif de l’EFCVO. Nous avons un plateau de haut niveau chez les cadets et chez les cadettes. Il répond à une demande de la Fédération Française d’Athlétisme qui a souhaité un meeting de référence pour tester les performances et le niveau de forme des cadets afin de se faire une idée quant à la sélection de ces deux rendez-vous estivaux. Nous avons à nouveau eu l’envie d’accueillir la jeunesse tricolore, et nous sommes également satisfaits de pouvoir accueillir des athlètes de plusieurs nationalités. »

 

 

Demain leur appartient

Des futurs cadors qui pourraient bien représenter les couleurs françaises aux Jeux olympiques 2028 à Los Angeles. Thomas Martinez (17 ans) compte bien en être. En attendant, le pensionnaire du Martigues Sport Athlé réalise une superbe saison avec trois titres nationaux cet hiver (heptathlon, triple saut et longueur) et deux titres (longueur et triple saut) aux Gymnasiades à Caen, véritables Jeux olympiques UNSS. Le polyvalent athlète coaché par Tristan Bessière sera une des attractions de la compétition dans le concours de la longueur où il possède un record à 7,66 m. Leader européen chez les cadets, il peut aspirer à une première breloque internationale en Israël. La championne de France cadettes en salle 2022 du 200 m Shana Lambourde doublera 100 m et 200 m et possède sur le papier une large avance sur la concurrence, avec des records en 11″86 et 23″98. Chez les garçons, il sera aussi question de doublé avec Dejan Ottou, qui tient une occasion de composter son billet pour l’échéance continentale et ainsi vêtir le maillot de l’équipe de France pour la première fois. À domicile, le sprinteur du Nantes Métropole Athlétisme avait éclaboussé de toute sa classe les France de sa catégorie en décrochant l’or sur 60 m et sur 200 m. Même réussite pour Vanessa Lokuli qui s’était parée d’or sur 60 m et à la longueur dans la cité des Ducs, et qui sera alignée sur 100 m et en longueur dimanche. La cadette première année de l’Amiens UC sera opposée à Élizabeth Ndudi qui s’est envolée à 6,36 m, deuxième meilleure performance européenne de l’année.

Le chrono sera également scruté de près lors du 1500 m et du 2000 m steeple où Jade Le Corre (4’23″07, 7e perf européenne) et Margot Dajoux (6’49″57, 6e perf européenne), seront respectivement au départ. Toutes deux, surclassées chez les juniors aux Europe de cross-country 2021 à Dublin, font partie des demi-fondeuses les plus prometteuses de leur génération. Le 3000 m pourrait mettre à l’honneur Fleur Templier qui est la seule à posséder une marque de référence en dessous les 10 minutes (9’44″00). Sur le 2000 m steeple cadets, Théo Penard (5’54″52) et Hicham Errbibih (5’54″85) sont dans un mouchoir de poche et la bataille pour la gagne vaudra le coup d’oeil. Côté cadets, d’autre têtes d’affiche se détachent, à l’image de Théo Pedre (13″65, 2e perf européenne) sur 110 m haies, Cyann Galtier-Villa (1’51″64, 6e perf européenne) sur 800 m, Augustin Becquet-Perigon (4,85 m, 6e perf européenne) à la perche, Milan Darot-Tocail (17,68 m) au poids, Samuel Conjugo (56,04 m) au disque et Thomas Blaecke (71,38 m au javelot). À suivre également chez les filles : Clémence Rougier (13,06 m, 2e perf européenne) au triple saut, Thaïs Beranger (1,78 m) à la hauteur, Jade El Haouzy (3,80 m) à la perche, au triple saut et Julia Mathieu (15,41 m) au poids.

 

 

Toutes les modalités de sélection, en cliquant ici.

Crédit photo : STADION

À LA UNE
ÉVÉNEMENTS
ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics MetaSpeed Sky
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics MetaSpeed Sky

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !