Meeting de Lausanne : Record personnel pour Rénelle Lamote sur 800 m en 1’57″84

26 août 2022 à 22:41

Rénelle Lamote, vice-championne d’Europe sur 800 m à Munich, a profité du Meeting de Lausanne, onzième étape de la Diamond League, pour battre son record personnel en 1’57″84. De leur côté, Femke Bol, Armand Duplantis, Noah Lyles et Jakob Ingebrigsten entre autres, ont une nouvelle fois brillé. Retour sur les nombreux temps forts.

On était évidemment curieux de voir comment Rénelle Lamote, une semaine après sa médaille d’argent aux Championnats d’Europe de Munich, allait se comporter. Et bien, on a vu ! En patronne, la Française de 28 ans a remporté son 800 m (qui n’est pas estampillé Diamond League) de main de maître. Après un échauffement jugé par elle-même « catastrophique », la pensionnaire du Racing Multi Athlon part bien, sans complexe et est tout de suite dans le coup. Après un temps de passage à la mi-course en 57″41, l’élève de Bruno Gajer prend le commande de la course, creuse l’écart et résiste aux assauts de l’Américaine Allie Wilson (2e en 1’58″09) pour l’emporter en 1’57″84, abaissant de 14 centièmes son record établi à Monaco le 9 juillet en 2021 (1’57″98). « J’ai eu du mal à me mettre dans la course, j’étais à l’ouest à l’échauffement, mais ça m’a réussi. J’aimerais m’approcher des 1’56, mon objectif de la saison c’est vraiment de faire moins de 1’57″5, ce serait la cerise sur le gâteau ». Une belle surprise pour Rénelle Lamote qui, avant la compétition, ne se voyait pas comment faire pour gérer sa course après le rendez-vous continental. Au final, un record personnel synonyme de deuxième meilleure performance hexagonale de tous les temps, derrière le record de France de Patricia Djaté réalisé 1’56″53 en 1995. Rénelle Lamote avait annoncé en zone mixte après sa finale à Munich vouloir s’attaquer à cette marque nationale en 2023.

 

 

Wilfried Happio confirme, Femke Bol ne s’arrête plus

Lui aussi était de retour après sa médaille d’argent décrochée en Bavière. Wilfried Happio a une nouvelle fois pris la deuxième place du 400 m haies, enlevé par l’Américain Khallifah Rosser (47″68) en 48″66. Après ses belles échéances internationales, le protégé d’Olivier Vallaeys fait face à une fatigue logique et souhaite maintenant s’amuser sur ses dernières courses de l’été. C’est chose faite à Lausanne. À la troisième place nous retrouvons Ludvy Vaillant, privé du podium aux Europe pour un petit centième, en 48″94. Troisième Français en lice et également finaliste à Munich, Victor Coroller s’est classé cinquième en 49″91. Côté féminin, Femke Bol continue d’impressionner. Après l’argent à Eugene derrière l’intouchable Sydney McLaughlin et surtout le triplé historique aux Championnats d’Europe de Munich (400 m haies, 400 m et 4×400 m), la Néerlandaise est encore loin d’être rassasiée. L’athlète de 22 ans a amélioré son propre record du Meeting d’un dixième en 52″95, sans réelle concurrence après la chute de la Jamaïcaine Rushell Clayton et une Dalilah Muhammad pas en jambes (56″03). De quoi tranquillement se diriger vers la finale de la Diamond League à Zurich (7 et 8 septembre).

 

MPM de l’année pour Jakob Ingebrigsten

Lui aussi continue d’impressionner. Après son nouveau doublé doré continental (1500 et 5000 m), Jakob Ingebrigsten a amélioré, en 3’29″05 le meilleur temps de l’année sur 1500 m réussi par le Britannique Jake Wightman en finale des Championnats du Monde de Eugene (3’29″23), où il avait eu beaucoup de mal à digérer sa médaille d’argent, avant d’être sacré quelques jours plus tard sur 5000 m. Comme un symbole.

 

 

Noah Lyles en patron sur 200 m

Un duel de champions du monde sur le demi-tour de piste. Noah Lyles, champion du monde du 200 m, faisait face à Michael Norman, titré sur 400 m dans l’Oregon. Sur le papier, pas de souci pour le premier nommé tant le médaillé de bronze de Tokyo domine la distance (19″31 cette saison). Cependant, Michael Norman est là pour travailler sa vitesse, et ça s’est vu. Un départ canon qui a surpris Lyles, parti moyennement. Les deux Américains sont au coude à coude en sortie de virage, mais le spécialiste de la distance va faire parler son excellent finish pour finalement prendre le dessus en 19″56, devant son compatriote qui est crédité d’un 19”76, à six centièmes de son record.

 

 

Armand Duplantis et Yulimar Rojas seuls au monde

La veille, la plupart des meilleurs perchistes ont investi Ouchy lors du City Event organisé sous chapiteau au bord du lac Léman. Est-ce nécessaire vraiment de vous dévoiler le nom du vainqueur ? Armand Duplantis a survolé le concours en domptant une barre à 6,10 m lors de son troisième essai et a établi un nouveau record du meeting. Il s’agit du 53e saut à 6 mètres ou plus dans la carrière du Suédois, un record (46 pour Sergueï Bubka). Avec cette victoire, Armand Duplantis a remporté son 17e concours de l’année et reste invaincu en 2022. Il n’a pas demandé de barre après son saut à 6,10 m. Moment sympathique : Sergueï Bubka était présent, l’occasion de faire une belle photo entre les trois grands protagonistes de la discipline : Bubka (6,15 m), Renaud Lavillenie (6,16 m) et donc Armand Duplantis (6,21 m). Avant la photo, Renaud Lavillenie en est resté à 5,40 m, tout comme Valentin Lavillenie. Cinquième en Bavière, Thibaut Collet a franchi 5,60 m après être passé tout proche de 5,70 m. Le champion du monde juniors 2022 Anthony Ammirati a lui aussi bouclé son concours à 5,60 m.

 

 

Toujours côté concours mais cette fois-ci dans le bac à sable du stade olympique de la Pontaise, Yulimar Rojas continue d’engranger les victoires en Diamond League. La Vénézuélienne a une nouvelle fois parfaitement maîtrisé son sujet avec un cinquième essai mesuré à 15,31 m (-0,2 m/s). Loin devant la Jamaïcaine Shanieka Ricketts (14,64 m , +0,4 m/s) et la récente championne d’Europe, l’Ukrainienne Maryna Bekh-Romanchuk (14,31 m , -0,2 m/s).

 

Rasheed Broadbell surprend sur 110 m haies

Un plateau alléchant était présenté sur le 110 m haies. L’Américain Grant Holloway, champion du monde 2022 faisait notamment face au Jamaïcain Hansle Parchment, champion olympique 2021. Finalement, c’est Rasheed Broadbell qui coiffe tout le monde avec un record personnel en 12″99 (vent nul) grâce à une très solide deuxième partie de course, devant Trey Cunningham (13″10), Holloway (13″11) et Parchment (13″13). Il le savait, la célébration de sa médaille d’argent européenne allait certainement lui rester dans les jambes à Lausanne, c’est ce qui est arrivé. Pascal Martinot-Lagarde prend la septième place avec un anecdotique 13″58. Sur la ligne droite toujours mais sans obstacles, le spectacle avait tout pour être au rendez-vous. Seulement, après le forfait de derrière minute de la championne du monde Shelly-Ann Fraser-Pryce, gênée au niveau de l’ischio à l’échauffement, puis le faux départ de la double championne olympique Elaine Thompson-Herah, l’euphorie est légèrement retombée. C’est donc l’Américaine Aleia Hobbs qui en profité pour s’imposer en 10″87 (vent nul), juste devant la vice-championne du monde Shericka Jackson (10″88) et la recordwoman d’Afrique, Marie-Josée Ta Lou (10″89).

 

 

Cette étape de Diamond League, post championnats d’Europe, aura vu les leaders de leur discipline s’imposer. Et quelques records personnels inattendus à l’image de Rénelle Lamote. De bon augure avant les prochaines échéances de la Ligue de Diamant avec le Meeting de Bruxelles dès le week-end prochain (2 septembre) puis la grande finale à Zurich le 7 et 8 septembre.

Tous les résultats du Meeting de Lausanne, en cliquant ici.

Texte : Briac Vannini
Crédit photo : Clément Gilliéron / ATHLE.ch / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !