Meeting de Liévin : Record du monde en salle du 1500 m pour Jakob Ingebrigtsen

17 février 2022 à 23:32

 

Le Norvégien Jakob Ingebrigtsen a, comme attendu, fait vibrer l’Arena Stade Couvert, en pulvérisant le record du monde en salle du 1500 m en 3’30″60 au Meeting de Liévin ce jeudi.

On vous l’avait annoncé, aucune des quatorze épreuves du Meeting de Liévin n’a été occultée par les équipes de Jean-Pierre Watelle, chef d’orchestre d’une soirée planifiée à un mois de l’ouverture des Mondiaux en salle de Belgrade (18 au 20 mars). Dans les Hauts-de-France, les artistes de la piste ont débarqué pour monter en puissance et caler les derniers réglages. Une constellation d’étoiles dont la plus brillante se nomme Jakob Ingebrigtsen. Une fusée de 21 ans qui pulvérise les chronos sur 1500 m comme de vulgaires bulles de savon. Après un premier 1000 m bouclé en 2’20″90 et l’arrêt programmé du deuxième meneur d’allure, le champion olympique du 1500 m à Tokyo continue de déployer sa longue foulée, emmenant sur son porte-bagage l’Éthiopien Samuel Tefera, détenteur du record du monde en 3’31″04 à ce moment de la course, hyper-motivé.

Une attitude pleine de panache, qui va s’avérer payante puisque Ingebrigtsen va creuser l’écart sur Tefera. Le prodige norvégien s’est définitivement envolé à 200 mètres de l’arrivée (dernier tour en 27″57), seulement aidé par un guidage visuel lumineux au bord de la piste de la technologie Wavelight qui lui indiquait sa marge par rapport au record du monde. Encouragé par une salle comble et déchaînée, il aborde la dernière ligne droite avec plusieurs mètres d’avance sur la concurrence. Inutile pour lui de lancer un regard à droite puis à gauche, il est bien seul, très loin devant, et coupe la ligne d’arrivée en 3’30″60, un temps jamais entrevu sur la planète. Un moment à part qui n’a pas manqué d’être salué par le public. Jakob Ingebrigtsen domine le demi-fond mondial et s’apprête certainement à le faire pendant encore de nombreuses années. Pour notre plus grand plaisir.

 

Record de France du 2000 m en salle pour Azeddine Habz

Que retenir côté français ? Du positif ! Pascal Martinot-Lagarde a encore fait très fort pour prendre la deuxième place du 60 m haies en 7″46, à seulement un centième de son record personnel, pendant que l’Américain Grant Holloway marquait les esprits en 7″35. Quelques minutes avant la finale, Kevin Mayer a claqué un beau 7″72 en séries face aux spécialistes. Sur les haies hautes féminines, Laëticia Bapté s’est offert une victoire de prestige en 8″00. Le héros local Jimmy Gressier était aligné sur le 2000 m, dernière épreuve de la soirée… de quoi tenir en haleine tout du long les 5500 spectateurs qui l’attendaient ! Le Boulonnais de 24 ans avait un dernier défi à relever pour sa troisième et dernière course en indoor cet hiver : expédier aux oubliettes le record de France de la distance de Bob Tahri en 4’59″84 depuis le 3 mars 2006 ici-même à Liévin. Le triple champion d’Europe espoirs de cross-country (4e) a été chronométré dans le temps canon de 4’57″97, réussissant son pari, mais a été devancé par un autre athlète tricolore : Azeddine Habz (3e), qui empoche ainsi la nouvelle référence nationale en 4’57″22 au prix d’une belle dernière ligne droite.

 

 

Douzième d’un 3000 m très relevé remporté par l’Éthiopien Lamecha Girma (7’30″54) devant son compatriote Selemon Barega (7’30″66), Hugo Hay a fait voler en éclats son record personnel en 7’43″88 (ancien 7’47″30). Benjamin Robert, vainqueur de la finale B du 800 m en 1’47″20, devra retenter sa chance pour décrocher sa place pour les Mondiaux en salle de Belgrade (minima fixés à 1’46″50). Dans la finale A, Gabriel Tual, s’est classé huitième en 1’48″16. Même classement pour Cynthia Anaïs chez les dames en 2’03″18. Aurore Fleury a fini dixième du mile (1609 m) en 4’32″88, près du record de France de Bérénice Cleyet-Merle (4’31″99).

 

 

Cinquième place sur 60 m en 6″61 pour Jimmy Vicaut (6″59 en séries) d’une finale dominée par le champion olympique italien Marcell Jacobs (6″50). Dans le concours du saut à la perche survolé par l’Américain Chris Nilsen (5,91 m), Valentin Lavillenie et Alioune Sène ont respectivement passé 5,71 m et 5,61 m. Chez les dames, la Russe Anzhelika Sidorova a amélioré la meilleure performance mondiale de l’année avec 4,85 m. Parmi les autres performances de standing international à retenir du Meeting de Liévin, on soulignera les 8’23″24 de l‘Éthiopienne Dawit Seyaum sur 3000 m, les 1’58″48 de la Jamaïcaine Natoya Goule sur 800 m, les 6,81 m de la Vénézuélienne Yulimar Rojas en longueur ou encore les 17,21 m du Cubain Lazaro Martinez au triple saut.

Tous les résultats du Meeting de Liévin, en cliquant ici.

Crédits photos : Solène Decosta / STADION
© Tous droits réservés

À LA UNE
ÉVÉNEMENTS
ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics MetaSpeed Sky
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics MetaSpeed Sky

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !