Menu

Meeting de Marseille : Jimmy Vicaut enflamme la soirée

Le spectacle offert par le Meeting de Marseille a été haletant, notamment grâce au 100 m remporté de haute volée par Jimmy Vicaut en 9″92, ainsi qu’aux belles performances des Français Eloyse Lesueur-Aymonin à la longueur (6,80 m), Ludvy Vaillant sur 400 m haies (48″96) et Jean-Marc Pontvianne au triple saut (16,95 m).

En toute honnêteté, on a longtemps hésité à savoir lequel de Jimmy Vicaut et Eloyse Lesueur-Aymonin allait illustrer la photo de l’article. La seconde nommée ne nous en voudra certainement pas. Sur une piste devenue une véritable scène de spectacle, le premier rôle a été joué par le co-recordman d’Europe du 100 m. Poussé par plusieurs milliers de spectateurs entièrement dévoués à sa cause, le Marseillais s’est senti pousser des ailes sur la ligne droite.

Auteur d’une course magistralement maîtrisée en 9″92 (+0,3 m/s), il a inscrit pour la deuxième fois son nom au palmarès de l’épreuve marseillaise : « C’est un chrono qui fait du bien. J’étais relâché, haut et placé en fin de course, et c’est ce qu’on essaye de travailler à l’entraînement » s’enthousiasme-t-il. Pas de record continental (9″86), mais de belles promesses dans la perspective des Europe de Berlin, dans moins de deux mois (6-12 août). Le directeur du Meeting Laurent Manneveau rêvait de « voir un athlète descendre sous les 10 secondes ». Son vœux est exaucé. Grâce à ce chrono supersonique, Jimmy Vicaut a déposé l’Ivoirien Ben Youssef Meïté (10″14) le Sud-Africain Simon Magakwe (10″19). Révélation française du sprint, Mouhamadou Fall termine quatrième en 10″31.

.
Lesueur-Aymonin s’envole

Avant cette apothéose de la soirée, Eloyse Lesueur-Aymonin avait également bien tenu son rôle. De concours en concours, elle retrouve un niveau exceptionnel. Débarrassée du NPR pour l’Allemagne depuis une semaine (6,71 m à Pierre-Bénite), la double championne d’Europe en 2012 et 2014 a offert la deuxième place à son public avec un envol à 6,80 m (+1,2 m/s) : « Je suis vraiment très heureuse mais je suis encore en train de chercher mes marques et mes sensations. Sur élan réduit (16 foulées), c’est assez beau de faire cette performance », confie-t-elle, comme d’habitude, le sourire aux lèvres. Son duel avec la Colombienne Caterine Ibarguen (6,87 m), championne olympique du triple saut à Rio, a tenu toutes ses promesses et a constitué l’un des nombreux temps forts de la réunion marseillaise.

.
Minima européens pour Vaillant et Pontvianne

Pour d’autres athlètes, comme Ludvy Vaillant, l’enjeu n’était pas mince, il s’agissait de décrocher le sésame pour Berlin. Le médaillé de bronze des Europe espoirs l’été dernier remporte brillamment le 400 m haies dans un chrono de 48″96. Une belle performance qui lui délivre son billet pour le rendez-vous continental puisqu’il avait simplement besoin de réaliser 49″30. Mission accomplie ! La finale en Allemagne est un objectif de plus en plus réaliste pour lui. Il devrait être accompagné par Jean-Marc Pontvianne au triple saut qui bondit à 16,95 m (+1,0 m/s). Il s’agit de la meilleure performance française à cette période de l’année.

Sur 100 m, Orlann Ombissa-Dzangue avait toutes les raisons de se réjouir malgré sa deuxième place d’une course remportée par la Jamaïcaine Kerron Stewart (11″25). En 11″28, elle se rapproche de son record personnel (11″26) et des minima pour l’Euro (11″22). Du côté des lancers c’est un Lolassonn Djouhan en grande forme que nous avons pu voir au disque avec jet à 61,32 m. Dépasser les 60 m, il commence à en avoir la (bonne) habitude. Cette ligne ne semble plus avoir de secret pour lui. Superbe 1500 m de Baptiste Mischler qui coupe la ligne d’arrivée en cinquième position et améliore son record en 3’37″99.

.

Felix battue

Crédit photo : Laurent Gayte

Rien de mieux pour lancer la billetterie que d’officialiser la présence d’Allyson Felix. Mais à la surprise générale, la star américaine termine troisième sur 400 m en 52″01. Sur ce tour de piste qu’elle foulait pour la première fois, elle a été devancée par l’Italienne Libania Grenot (51″51) et la Britannique Perri Shakes-Drayton (51″97). Dans cette même course, on aura évidemment suivi la performance de la Française Agnès Raharolahy qui se classe cinquième en 52″94. Les favoris ont confirmé leur statut dans ce Meeting. Nous pouvons aussi retenir les victoires de la Béninoise Noélie Yarigo (2’01″68) et du Marocain Mostafa Smaili (1’45″76) sur 800 m, ainsi que de l’Éthiopienne Fantu Worku (15’30″39) sur 5000 m femmes.

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter