Menu

Meeting de Montgeron : Garfield Darien frappe fort

Comme de coutume, le Stade Pierre de Coubertin de Montgeron a accueilli ce dimanche la première étape du circuit des meetings Elite 2017. Année des championnats du monde, nombreux sont les athlètes de l’équipe de France en recherche de niveau de performance requis pour le grand rendez-vous de l’été. A ce petit jeu, Garfied Darien a tiré son épingle du jeu, et de belle manière.

La grosse sensation de la compétition est venue de Garfield Darien. À trois mois des Mondiaux, l’athlète clermontois est en pleine forme. Crédité d’un bon 13″44 en série, le quatrième de l’Euro en salle cet hiver accélère la cadence en finale pour s’imposer en 13″33 (+1,3 m/s). Une performance synonyme de minima pour les Mondiaux de Londres sur 110 m haies fixés à 13″35. Cette performance donne le ton de la lutte au plus haut niveau que vont se livrer les hurdlers français pour la qualification aux Mondiaux. Mais ce n’est pas pour autant que le chrono d’aujourd’hui suffise à Garfield Darien pour s’envoler pour Londres. D’autres hurdlers tricolores ont aussi les minima dans les jambes à savoir Pascal Martinot-Lagarde (blessé au pied) Wilhem Belocian ou Aurel Manga.

Il y avait comme de la revanche dans l’air sur 100 m haies. Sandra Gomis retrouvait Laura Valette qui l’a souvent dominée cet hiver. Les retrouvailles ont tourné en faveur de la première nommée sans pour autant l’emporter. La victoire revient à l’impressionnante ukrainienne Plotitsyna en 13″05. Les deux athlètes Ligériennes se classent respectivement deuxième et troisième de la finale en 13″17 et 13″20, mais beaucoup trop vent (+2,2 m/s) pour être homologué.

Jean-Marc Pontvianne devance Melvin Raffin

Au triple saut, le duel attendu entre Jean-Marc Pontvianne et Melvin Raffin a eu lieu. C’est le premier nommé qui l’a emporté retombant dans le sable montgeronnais à 17,13 m, alors que le recordman du monde juniors se contente de 16,85 m. Une semaine après un triple-bond à 17,09 m à Nimes (voir article), le champion de France élite en salle confirme son grand état de forme en ce début de saison.

Des performances encourageantes sur le sprint

Sur 100 m, pas de miracle chez les dames avec la victoire de Carolle Zahi en 11″20 laquelle frôle de deux centièmes les minima pour Londres. Sur la même distance mais chez les hommes, Ken Romain l’emporte en 10″32, juste devant Stuart Dutamby (10″34).

Le 250 m, distance peu courue, reste un bon entraînement pour les athlètes de 200 et de 400 mètres en vue de leurs objectifs. Chez les dames, en l’absence de Floria Gueï, ce sont ses camarades de l’équipe de France, des relais 4×400 et 4×100 m, qui en ont profité. Jennifer Galais domine les débats pour s’imposer en 30″19 devant Estelle Raffaï (30″36) et Déborah Sananes (30″50). Chez les hommes Teddy Atine-Venel l’emporte en 26″79, dans le même chrono que Jeffrey John. Mais assez loin du record de France officieux (et du monde) de la distance établi en 2012 par Christophe Lemaitre avec 26″25.

Incroyable week-end de Mélina Robert Michon

L’une des performances notables de ce meeting est venue de Mélina Robert-Michon, qui réalise de nouveau les minima mondiaux au disque avec un jet à 61,43 m. Quel week-end pour la vice-championne olympique qui hier au Meeting de Shanghaï s’est classée huitième du concours avec la même performance qu’elle réalise ce jour. La Lyonnaise a trouvé les ressources mentales et physiques pour enchaîner aujourd’hui à Montgeron et cela malgré le décalage horaire entre la Chine et la France. Un résultat qui vient encourager un bon début d’année avec une victoire lors de la Coupe d’Europe des Lancers aux Canaries. En pleine progression, Pauline Pousse termine deuxième du concours et accroche une nouvelle fois la barre symbolique des 60 mètres avec un jet à 60,29 m.

Jimmy Gressier en 8’02″17 sur 3 000 m

Plus de suspense sur 800 m, avec les victoires de l’italienne Yusneysi Santiusti en 2’03″58 et de l’algérien Mohammed Belbachir en 1’47″85. A noter, la belle quatrième place du champion de France Elite en titre Aymeric Lusine (1’48″36). Enfin, Jimmy Gressier travaille sa vitesse sur 3 000 m, en prenant la quatrième place en 8’02″17 d’une course remportée par le Tchèque Jakub Holusa en 7’51″40. Actuellement en plein cycle de préparation pour la distance supérieure, le champion de France juniors du 10 km en profite pour battre son record personnel de près de 13 secondes (8’15″07 en 2016).

Arthur Dirou
Rédacteur / Administrateur

Instagram