Menu

Meeting Herculis de Monaco : Ninon Guillon-Romarin s’envole sur le Rocher

Le Meeting de Monaco a été marqué côté Français par le record de France de Ninon Guillon-Romarin au saut à la perche avec 4,75 m. Pascal Martinot-Lagarde sur 110 m haies, Pierre-Ambroise Bosse et Rénelle Lamote sur 800 m ont réussi de belles performances ce vendredi. Vraiment encourageant avant les Championnats d’Europe de Berlin.

Ce soir, sur un stade Louis II baigné par le soleil, ils étaient là pour se tester face à une forte concurrence internationale. Les Français ont répondu présent et leurs résultats sont plutôt convaincants avant de s’envoler pour Berlin et le grand rendez-vous continental de l’été (7-12 août). Lorsque Ninon Guillon-Romarin s’aligne dans un concours de perche, il vaut mieux tout prévoir pour permettre l’homologation de ses performances. Pour la troisième fois de la saison, la sociétaire de l’EA Cergy-Pontoise a en effet amélioré son record de France. Sur le sautoir de Monaco, la protégée du duo Sébastien Homo – Emmanuel Chapelle, s’est envolée à 4,75 m, soit deux centimètres de mieux qu’à Albi il y a deux semaines : « Je passe au troisième essai ça aurait pu être mieux mais il y a une super ambiance dans un super stade ». Une performance qui vient confirmer le talent de l’athlète de 23 ans, parmi les plus beaux joyaux actuels de l’athlétisme français. La plieuse de gaule tricolore s’est jaugée contre ce qui se fait de mieux actuellement au monde. Effectivement, huit athlètes ont franchi 4,75 m ou plus.

.
PML est prêt pour Berlin

Dans la Principauté, Pascal Martinot-Lagarde retrouvait un stade qui lui réussit puisque c’est ici-même qu’il avait battu le record de France du 110 m haies en 12″95. Troisième en 13″20 (-0,2 m/s), PML enlève deux centièmes à son meilleur chrono de l’été réalisé il y a une semaine à Londres : « Ma première pensée c’était de me dire que la semaine dernière j’ai couru en 13″22 dans une bonne course et là j’ai l’impression d’avoir fait une mauvaise course en 13″20, je trouve ça encourageant ». Une bonne nouvelle dans une course qui faisait office de répétition générale avant Berlin puisque c’est le Russe Sergey Shubenkov qui est victorieux en 13″07 devant l’Espagnol Orlando Ortega en 13″08. Si le classement de ce trio pouvait s’inverser le soir du 10 août, date de la finale européenne…

Egalement présent, Kevin Mayer poursuit son programme à la carte, au lendemain du concours du poids (voir notre article). Le champion du monde du décathlon termine huitième en 13″82 pas très loin de son record (13″71) : « Je suis un peu dégoûté de ma course, j’ai fait un bon échauffement. Je pensais accrocher les derniers de cette course mais à partir de la troisième, je tape toutes les haies. C’est un temps anecdotique par rapport à ce que je peux faire mais c’est très positif pour la suite de ma carrière ». On reste sur les haies hautes. Pour sa première participation à un Meeting de Diamond League Solène Ndama a abaissé son record personnel d’un centième sur 100 m haies en 13″01. La barrière des 13 secondes pour la Bordelaise ne devrait être qu’une formalité cet été.

.
PAB et Lamote dans les temps

Sur une piste monégasque qu’il affectionne tout particulièrement, puisque c’est ici même il y a cinq ans quasiment jour pour jour qu’il battait le record de France du 800 m en 1’42″53, Pierre-Ambroise Bosse a couru le double tour de piste le plus rapide de son été. Sixième en 1’44″20, le champion du monde en titre de la discipline a tenté de joindre la tête de course, mais les forces lui ont manqué pour concrétiser : « Quelle course, ça faisait longtemps ! J’aurai aimé avoir un peu plus de couilles aujourd’hui. Malheureusement les instants de panache que j’ai eus n’ont pas payé, il y a eu beaucoup de bousculades et c’est pour ça que j’aime le 800 m. Je finis correctement et c’est bon signe, j’arrive à trouver un peu de ressources en fin de course ».

Le leader européen Saul Ordonez a amélioré son record d’Espagne en 1’43″65 et se place comme un des prétendants au titre dans la capitale allemande : « Il y a un point négatif, c’est qu’il y a un mec qui me met une seconde. Ça sera un gros client dans trois semaines. Je fais 1’44 aujourd’hui mais on a rarement vu une finale de championnat d’Europe se courir aussi vite », explique PAB. Le Botswanais Nijel Amos a remporté le double tour de piste, améliorant la meilleure performance mondiale en 1’42″14.

Satisfaction pour Rénelle Lamote qui coupe la ligne d’arrivée en neuvième position sous les 1’59 (1’58″83). C’est un chrono qui est dans la continuité et dans la logique des choses pour la vice-championne d’Europe en 2016 : « Je savais que ça allait être une course sans temps mort mais le chrono descend, c’est bien ». Première au bilan continental devant la Britannique Laura Muir, elle aura un gros coup à jouer à Berlin. Sans surprise, c’est la Sud-Africaine Caster Semenya qui s’est imposée en 1’54″60.

.
Miller-Uibo et Chepkoech, c’est fort

Aux quatre coins du stade, les performances sont tombées en pagaille. Première tricolore à entrer en lice, Floria Gueï termine huitième en 51″66, chrono pas si éloigné de son meilleur temps de la saison (51″52) : « C’est l’occasion d’être avec les meilleures filles, j’ai eu un petit vertige avant le départ, je n’ai pas trop compris pourquoi, c’est pas ma meilleure course mais je m’attendais à un pire chrono. Il me reste encore quinze jours pour préparer les Europe ». La championne olympique Bahaméenne Shauna Miller-Uibo a remporté le tour de piste avec un chrono de classe mondiale en 48″97. Une performance qui la fait entrer dans le top 10 de tous les temps. Aucune femme n’était descendue sous les 49 secondes depuis l’Américaine Sanya Richards en 2006.

Le 3000 m steeple a connu un véritable cataclysme avec le record du monde de la Kényane Beatrice Chepkoech en 8’44″32. L’ancien record appartenait à la Bahreïnienne Ruth Jebet en 8’52″78 depuis le Meeting de Paris en 2016. Ophélie Claude-Boxberger termine à la quinzième place en 9’52″59. Enfin, respectivement sixième et septième du triple saut, Jean-Marc Pontvianne (16,71 m) et Harold Correa (16,46 m) sont restés en retrait d’un concours dominé par l’Américain Christian Taylor avec 17,86 m.

Inscrivez-vous à notre newsletter