Meeting Metz Moselle Athlélor : Jimmy Gressier déjà affûté

12 février 2022 à 20:26

Jimmy Gressier a fait très forte impression en prenant la quatrième place du 1500 m en 3’37″41 au Meeting Metz Moselle Athlélor ce samedi. Pascal Martinot-Lagarde (7″51) et Wilhem Belocian (7″52) ont offert aux spectateurs un magnifique spectacle sur 60 m haies. Retour sur les moments marquants de la compétition qui a également souri à la pépite néerlandaise Femke Bol, auteure de la meilleure performance mondiale de l’année sur 400 m en 50″72.

On le sait, un record personnel n’est jamais à exclure lorsque Jimmy Gressier foule le tartan. Sur le 1500 m, après un départ très rapide où il a fallu jouer des coudes pour se faire une place, le recordman d’Europe du 5 km a vu ses efforts être payés au terme d’une course pleine d’intelligence et de panache. « On est passé vite avec un premier 400 m en 54′ (54″10, ndlr) ». En embuscade après un passage au 1000 m en 2’24″90, le demi-fondeur de 24 ans a réussi à se faufiler à la corde à un tour de l’arrivée pour réaliser une incroyable accélération à la cloche et se replacer juste derrière le Kényan Abel Kipsang (1er en 3’36″23). Si le triple champion d’Europe espoirs de cross-country s’est fait déborder dans la dernière ligne droite par le Polonais Marcin Lewandowski (2e en 3’37″17) et l’Éthiopien Tadesse Lemi (3e en 3’37″29), Jimmy Gressier coupe la ligne d’arrivée au quatrième rang en 3’37″41, synonyme de nouvelle marque de référence (ancien : 3’38″03 à Liévin en 2021). Le Boulonnais devient le huitième performeur français de l’histoire sur le 1500 m en salle. Si l’élève d’Adrien Taouji et d’Arnaud Dinielle a validé son billet d’entrée pour les Mondiaux en salle de Belgrade (minima à 3’37″50), il avait annoncé de longue date qu’il ne prendrait part au rendez-vous mondial en Serbie pour se consacrer à la saison estivale. « Cette performance me booste encore plus pour le Meeting de l’Eure à Val-de-Reuil lundi sur 1500 m et pour le Meeting de Liévin jeudi où j’aurai en ligne de mire le record de France du 2000 m. J’espère prendre beaucoup de plaisir à domicile, dans les Hauts-de-France ». Sur un 3000 m hommes qui a vu le triomphe de l’Éthiopien Samuel Tefera (7’37″45), Yann Schrub a pris la neuvième place en 7’48″53 tandis qu’Alexis Miellet, pour son baptême de feu en indoor, a terminé dixième en 7’56″87.

 

Martinot-Lagarde et Belocian, deux hurdlers en haut de l’affiche

Jusqu’à ce samedi, ils n’avaient jamais dégainé en même temps cet hiver. La confrontation entre Pascal Martinot-Lagarde et Wilhem Belocian avait donné lieu à un beau duel à distance uniquement. Annoncée comme un des moments forts du Meeting Metz Moselle Athlélor, l’explication entre les deux hommes a tenu toutes ses promesses. En effet, ils sont venus en Lorraine pour prendre le leadership national. Dans leur série respective, les hurdlers les plus rapides de l’Hexagone ont fait leur petite vie, se livrant un mano a mano chronométrique à distance. Placé en série 1, Wilhem Belocian a égalé la meilleure performance française de l’année, co-détenue par Pascal Martinot-Lagarde, en franchissant la ligne en 7″54. Dans la série suivante, PML a lui aussi remporté sa course en 7″59. Le ton était donné.

 

 

Une heure plus tard, en finale, tous les regards se sont tournés vers les deux protagonistes. C’est PML qui a le mieux jailli des starting-blocks pour rapidement se mettre en mouvement. Au coude à coude tout au long de la course, le sociétaire de l’ES Montgeron l’a emporté pour un centième (7″51 contre 7″52). Le voilà redevenu l’homme le plus rapide de France cet hiver sur la distance. « J’ai adoré ce que j’ai fait aujourd’hui. C‘est ma troisième sortie et ma troisième victoire. Je suis sur une bonne lancée et les chronos descendent, s’enthousiasme le champion d’Europe sur 60 m haies à Prague en 2015. S’il se montrait satisfait de ce succès, il refusait toutefois de s’emballer. « Il y a quelques jours, il y a eu un énorme meeting aux États-Unis avec le recordman du monde Grant Holloway qui a fait 7″37, j’ai regardé à la maison, et j’ai bouilli dans mon canapé. Je le croise jeudi à Liévin et ça va être une grosse course ». Même dans la défaite, Belocian est resté beau joueur et a offert une accolade à son rival du jour. L’athlétisme et, plus globalement le sport de haut niveau, est un perpétuel recommencement : la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Il aura l’occasion de prendre sa revanche pas plus tard que jeudi lors du Meeting de Liévin. « Je ne suis pas le seul à avoir fait une grosse performance, il y a Wilhem aussi. Il faut tout donner sur chaque course, chaque appui, chaque haie, parce que je ne suis pas seul ». Toujours sur la ligne droite parsemée d’obstacles mais chez les dames, le sourire est de mise également pour Laëticia Bapté, deuxième en 8″02 (8″01 en séries), qui n’a pu repousser les assauts de la Néerlandaise Zoë Sedney (8″00).

 

Femke Bol, reine de l’anneau

 

À la Halle d’athlétisme de Metz ou devant Athlé TV, il était irraisonnable de ne pas scruter le chronomètre à l’issue du 400 m féminin. La compétition a de nouveau vibré au rythme des foulées de la prodige néerlandaise Femke Bol, venue quasiment en voisine. La médaillée de bronze des JO de Tokyo sur 400 m haies, qui s’était imposée lors de l’édition en 2021 avec 50″81, a ébloui par sa facilité pour claquer un temps de 50″72, meilleure performance mondiale de l’année (passage au 200 m en 24″38). « C’est le troisième meilleur temps de ma carrière (record en 50″64) », savoure celle qui a été élue l’étoile montante « Rising Star » de l’année 2021 par la fédération européenne d’athlétisme. La sprinteuse de 21 ans (née en 2000) est naturellement bombardée comme l’une des grandes favorites au titre mondial en Serbie. À peine le temps de débriefer avec son coach Laurent Meuwly, et voilà venu le temps de filer au départ du 200 m qu’elle a bouclé en 23″37, record personnel à la clé. Après une rentrée à Nantes le 29 janvier dernier en 52″73, l’Angevine Amandine Brossier a été créditée de 52″65 sur 400 m, à distance des minima fixés à 52″30. L’Angoumoisine Sokhna Lacoste, qui avait dû mettre le clignotant après 200 m de course dans la cité des Ducs, a bouclé le sien en 52″79, ce qui constitue une nouveau record de France espoirs (ancien : 52″83 par Déborah Sananes en 2017 à Lyon).

 

 

Sur 60 m, l’Ivoirien Arthur Cissé (6″53) a pris sa revanche sur l’Américain Cravont Charleston (6″54) qui l’avait devancé au Meeting de Mondeville mercredi. De son côté, Jeff Erius a raboté son chrono de référence d’un centième en séries (6″68). Chez les féminines, c’est l’Américaine Kayla White qui été la plus rapide en 7″13. Perturbée par une petite déchirure au fessier survenue fin janvier qui lui a fait reporter sa rentrée, la Suissesse Ajla Del Ponte, cinquième des JO de Tokyo sur 100 m, ne s’est pas montrée sous son meilleur jour en prenant la cinquième place de la finale en 7″33. Enfin, le Grec Miltiadis Tentoglou, champion olympique de la longueur, a atterri à 8,22 m à son dernier essai alors que le vice-champion olympique américain Chris Nilsen s’est envolé à 5,91 m à la perche.

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédits photos : Antoine Decottignies / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !