Menu

Meeting National des Sacres : Minima mondiaux pour Simon Krauss

Le Meeting National des Sacres à Reims s’est déroulé ce mercredi et plusieurs athlètes français se sont mis en évidence. Simon Krauss réalise les minima pour les Mondiaux de Birmingham (1-4 mars) sur 60 m haies.

Les choses sérieuses ont commencé. Après quelques meetings de préparation en début d’année 2018, plusieurs athlètes français ont véritablement lancé leur saison hivernale en salle ce mercredi à Reims lors du Meeting des Sacres. Le 60 m haies ressemblait à s’y méprendre à une répétition générale des Championnats du Monde en salle prévus à Birmingham pour le début du mois de mars. En effet, trois courses étaient concoctées : série, demi-finale et finale. Simon Krauss réalise dès sa première course les minima pour le rendez-vous planétaire, en 7″63, en-dessous du chrono requis (7″65).

Les haies hautes tricolores s’emballent en ce début de saison. Le pensionnaire de l’INSEP est le deuxième hurdler français à s’acquitter du niveau de performance requis après les 7″65 d’Aurel Manga à Berlin vendredi dernier. En finale et après avoir fait le job, le champion d’Europe espoirs 2013 du 110 m haies se classe troisième (7″71) derrière l’intouchable américain Jarret Eaton, auteur de la meilleure performance mondiale de l’année en 7″47. La deuxième place revient à Benjamin Sédécias en 7″71. À relever, le record personnel en série et en demi-finale de Ludovic Payen en 7″73.

.

Orlann OmbissaDzangue tout près des minima

Toujours sur les haies mais chez les féminines, la victoire s’est jouée dans un mouchoir de poche. En 8″29, la Portugaise Olimpia Barbosa s’adjuge la première place, Rosvitha Okou et Aisseta Diawara sont respectivement deuxième et troisième, toutes les deux dans le même chrono de 8″36. Derrière, Coralie Comte et Awa Sené réalisent également la même performance (8″38). A noter, la présence des spécialistes du 400 m haies, Aurélie Chaboudez (8″64), qui travaille les franchissements de haies, et Thomas Martinot-Lagarde (7″80), qui revient à ses premiers amours sur une épreuve où il avait été médaillé de bronze aux Élite en 2013.

Le 60 m féminin était peut-être l’épreuve la plus attendue de la soirée avec la présence de la vice-championne du monde du 100 et du 200 m de Londres Marie-Josée Ta Lou. L’ivoirienne remporte la finale en 7″19 devant la Française Orlann OmbissaDzangue qui a profité de cette compétition pour battre de nouveau son record personnel en 7″22, tout près du NPR pour les Mondiaux fixé à 7″20. La sprinteuse sénonaise poursuit sereinement sa préparation pour les France Élite à Liévin (17 et 18 février). Troisième, Stella Akakpo en recherche de confiance et de bonnes sensations signe un bon 7″32 en séries puis un 7″33 en finale. Chez les hommes, Guy-Elphege Anouman coupe la ligne d’arrivée à la deuxième place en 6″68 (minima à 6″60)

La piste rémoise a souri à Charlotte Mouchet qui boucle son 800 m en 2’04″79, améliorant son record personnel d’un dixième. D’autres jeunes athlètes se sont distingués dans la Marne à l’image d’Amaury Golitin (4e en 6″70) sur 60 m et de Benjamin Robert (3e en 1’49″51) sur 800 m. En fin de programme, tous les regards se sont tournés vers le 1500 m hommes. Premier français, Djilali Bedrani s’est bien défendu avec une sixième place en 3’45″88.

Arthur Dirou

Rédacteur / Administrateur

Inscrivez-vous à notre newsletter