Menu

Payton Jordan Invitational : Mekhissi et Barrer prennent un ticket pour Berlin

Mahiedine Mekhissi a fait forte impression à Palo Alto, lors du Payton Jordan Invitational, en réalisant le niveau de performance requis pour les Europe de Berlin sur 5000 m avec 13’20″53. Pour une grande première sur 10 000 m, François Barrer réalise une prestation exceptionnelle en 27’55″95.

Pour réaliser de bonnes performances en demi-fond, en ce début de mois de mai, il fallait traverser l’Atlantique et venir au prestigieux Payton Jordan Invitational à Palo Alto (Etats-Unis). Les minima fixés à 13’25″00 sur 5000 m n’auront été qu’une formalité pour Mahiedine Mekhissi qui les a d’ores et déjà atteints pour disputer les Europe de Berlin. Cinquième d’une course digne d’un Meeting de Diamond League, le protégé de Farouk Madaci a bouclé les douze tours et demi de la piste américaine en 13’20″53. La victoire revient au Norvégien Henrik Ingebrigtsen (13’16″97). Le Rémois a par ailleurs émis le souhait de doubler 3000 m steeple et 5000 m en Allemagne. Actuellement en stage à Mammoth Lakes, dans l’État de Californie, où il séjourne depuis plus d’un mois avec son groupe d’entraînement, le triple médaillé olympique a démontré que la forme était déjà là. Prometteur.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Emmanuel Roudolff-Levisse, engagé dans la même course de MMB, s’est battu comme un beau diable pour prendre la vingt-sixième place en 13’58″01. Le médaillé de bronze sur 10 000 m aux Europe espoirs passe pour la première fois de sa carrière sous les quatorze minutes en plein air (13’57″97 en salle) et améliore sa marque de 14’04″21 réalisée en 2016 à Ninove (Belgique).

Pour une grande première sur 10 000 m, François Barrer réalise une prestation exceptionnelle. Dans une course également relevée et pour son baptême de feu sur la distance, le champion du monde universitaire du 5000 m se classe troisième et passe sous la barrière des 28 minutes (27’55″95), si chère à beaucoup de demi-fondeur. Le Rémois réalise également les minima européens. Aucun Français n’avait couru aussi vite depuis Bouabdellah Tahri en 2011.

.
Marie Bouchard s’en rapproche

Après une reprise vraiment réussie sur 3000 m steeple en 9’47″03 dans ce même stade de Palo Alto il y a un mois, Marie Bouchard a, sans grande concurrence en face, amélioré son record personnel dans le joli chrono de 9’41″32. Il n’a donc manqué qu’une grosse seconde (minima à 9’40) à l’étudiante en médecine, pour composter son billet pour le rendez-vous continental : « C’est mon record perso donc je ne peux pas être déçue, même si c’est un peu frustrant d’être si proche des minima. La consigne était de rester derrière trois tours, mais au bout de 500 m, j’ai vu qu’on était pas du tout sur les bonnes bases, du coup je suis partie au train et j’ai continué la course comme ça », s’est félicitée la Française. 

Considérée comme l’une des athlètes les plus prometteuses de sa génération, la Brestoise est en passe de répondre aux espoirs placés en elle. Les efforts et la persévérance de la Bretonne finiront par payer : « Ce n’est que le début de la saison, j’aurais d’autres occasions de descendre ce chrono, c’est vraiment encourageant pour la suite en tout cas ».

Toujours côté français, il faut souligner la belle troisième place de Claudia Saunders sur 1500 m 4’12″28, son record personnel. Auteur d’un chrono de 2’02″86 sur 800 m le 31 mars, la sociétaire de l’Entente Sarthe Athlétisme est de retour au premier plan après une saison 2017 bien éloignée de ses objectifs initiaux. Le double champion de France en salle du 800 m Clément Dhainaut est logiquement en rodage en ce tout début de saison estivale mais ça ne l’empêche pas de prendre ses responsabilités. Le spécialiste du double tour de piste remporte brillamment sa série en 1’50″31.

Arthur Dirou

Rédacteur / Administrateur

Inscrivez-vous à notre newsletter