Perche en Or : Renaud Lavillenie, une rentrée qui fait du bien

06 février 2022 à 0:26

Nouvelle soirée dorée au Perche en Or de Tourcoing ! L’Américain Chris Nilsen a battu un nouveau record des États-Unis en salle en s’élevant à 6,02 m tandis que Renaud Lavillenie a parfaitement réussi sa rentrée 2022 avec 5,81 m. Chez les féminines, la Biélorusse Iryna Zhuk s’est emparée de la meilleure performance mondiale de l’année en culminant à 4,77 m.

La deuxième édition du Perche en Or a tenu ses promesses et a une nouvelle très bien porté son nom ce samedi. Après les inoubliables 6,02 m de Renaud Lavillenie lors du premier opus, la réunion nordiste a fait son retour en haute altitude avec les 6,02 m de l’Américain Chris Nilsen qui améliore d’un centimètre le record des États-Unis qui était la propriété de Sam Kendricks depuis le 8 février 2020 à Rouen. Le vice-champion olympique de Tokyo a rendu un incroyable « clean sheet ». Six sauts au premier essai (5,54 m, 5,64 m, 5,74 m, 5,92 m, 5,97 m et 6,02 m) qui prouvent qu’il possède un sacré tempérament. Le perchiste de 24 ans s’est donc logiquement imposé en signant la deuxième performance mondiale de l’hiver, un petit centimètre derrière les 6,03 m du Suédois Armand Duplantis.

 

 

À ceux qui se demandaient dans quelle forme se trouvait Renaud Lavillenie pour son premier concours depuis le 3 août et la finale des Jeux olympiques de Tokyo, sa prestation de ce soir a suffi pour balayer les doutes : Dès le passage de la barre à 5,81 m à sa deuxième tentative, le triple champion du monde en salle (2012, 2016 et 2018), qui n’avait pas encore touché terre, avait déjà serré les poings dans les airs, en signe de réussite. En délicatesse avec sa cheville depuis de nombreux mois, Renaud Lavillenie est fait d’un métal unique, celui des grands champions, et a réussi à trouver les ressources mentales nécessaires pour passer 5,81 m. Qui plus est sur élan réduit (16 foulées au lieu de 20). Une marque synonyme de 163e concours à 5,80 m ou plus dans sa carrière.

 

« J’ai galéré depuis le début de la reprise »

 

Au son du morceau « Levels » d’Avicii, demande faite par le protégé de Philippe d’Encausse pour accompagner ses tentatives à 5,92 m, il n’a pas réussi à franchir la barre, apparaissant quelque peu émoussé. « Le physique n’est pas affûté comme j’aimerai. J’ai galéré depuis le début de la reprise, je ne pouvais même pas courir en novembre donc me projeter sur des compétitions, quand on arrive pas à faire de footing, c’est assez compliqué, dû notamment au gros traumatisme que j’ai eu cet été à la cheville. J’ai réussi à apprendre de mes erreurs passées et à être patient, ce qui n’est clairement pas ma qualité premère. Avec l’âge, on devient un peu plus sage et à priori, ça a bien marché. Je me prends des « branlées » à l’entraînement, j’arrive à peine à passer 5,50 m et mardi j’ai réussi à avoir le petit déclic en trouvant plus d’engagement ». Les minima pour les Mondiaux en salle de Belgrade (18 au 20 mars) fixés à 5,81 m ne faisaient aucun doute. C’était une évidence, presque une formalité, que le recordman de France (6,16 m en 2014) devait néanmoins valider. Mission accomplie ! Les plieurs de gaule tricolores Ethan Cormont et Alioune Sène ont également offert aux spectateurs une soirée mémorable en domptant 5,74 m, une hauteur qui constitue une nouvelle référence pour le deuxième nommé. Thibaut Collet et Baptiste Thiery ont tous les deux battu leur record personnel en salle pour le porter à 5,64 m.

 

 

Dans le complexe Léo-Lagrange de Tourcoing, la Biélorusse Iryna Zhuk s’est offert une victoire de prestige en améliorant de deux centimètres la meilleure performance mondiale de l’année avec 4,77 m, détenue jusqu’à ce samedi par l’Américaine Sandi Morris. « J’étais complètement relâchée pendant mon saut et c’est exactement ce qu’il faut faire pour aller haut », explique-t-elle, très émue. Belle prestation aussi de Margot Chevrier qui a franchi une barre record à 4,54 m. Enfin, Ninon Chapelle et Elina Giallurachis ont confirmé leurs progrès avec 4,44 m.

 

Crédit photo : Ryan Allek / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !