100 x 400 mètres : La séance « Zatopek » de Mehdi Frère et Faustin Guigon

26 janvier 2021 à 11:06

Mehdi Frère, auteur de 2h08’55 sur marathon en 2020, et Faustin Guigon, détenteur d’un record en 1h07’28 au semi-marathon en 2019, ont accompli l’incroyable séance de 100×400 mètres sur piste, en alternant tours rapides et tours lents, à Dugny, en Seine-Saint-Denis, le samedi 23 janvier. Un clin d’œil au légendaire Emil Zatopek qui réalisait cette séance de « fractionné » dans les années 1950.

Tout amoureux de course à pied qui se respecte a déjà entendu parler au moins une fois dans sa vie du Tchèque Emil Zatopek, auteur de l’une des plus grandes performances de l’histoire de l’athlétisme en décrochant trois médailles d’or aux JO de 1952 à Helsinki (Finlande) sur 5000 m, 10 000 m et marathon. Il révolutionna aussi l’approche de l’entraînement en s’imposant des séances monstrueuses, jusqu’à 100 x 400 mètres. Celui qui a battu 18 records du monde sur plusieurs distances courait parfois jusqu’à 1000 kilomètres par mois, la majorité sur piste.

Toujours en quête d’un défi qui sort de l’ordinaire, Mehdi Frère essaie de nouvelles choses en ce début d’année marqué par une annulation en cascade des événements running. En compagnie de son camarade de la Garde républicaine Faustin Guigon, licencié à l’Olympique de Marseille Athlétisme, il s’est fait plaisir le samedi 23 janvier à Dugny en enchaînant 50×400 m en 1’14 de moyenne et 50×400 m récupération active en 1’30, bravant la pluie et le froid. Ils ont parcouru les 40 kilomètres en 2h21’17.

« L’idée de la séance était juste de « s’amuser » et de se frotter à une séance légendaire. De mon côté j’ai eu le temps de récupérer depuis Valence. Comme on était en bonne condition physique, et qu’on est en plein cycle foncier hivernal c’était le bon moment pour caler une séance de bourrin comme ça. Les conditions étaient juste horribles, trois degrés au départ, ressenti -1° avec le vent, et un sacré déluge pendant la première heure. J’ai passé toute la séance en K-way avec un bonnet plus une capuche par-dessus. Mais sinon sur la séance en elle même c’était long, pas si désagréable en vrai vu que les allures étaient confortables, et c’était un sacré kif de terminer. On a pu comprendre que Zatopek était un sacré malade mental de s’envoyer régulièrement des séances du genre, c’était une sacrée expérience », nous a confié le pensionnaire du Pays de Fontainebleau. Le 13 novembre dernier déjà, le meilleur Français sur marathon en 2020 avec 2h08’55 à Valence, avait bouclé un 10 km dans le chrono stratosphérique de 27’24 avec un passage au 5e km en 13’32 dans le cadre d’une course virtuelle.

Crédit photo : Instagram Faustin Guigon

ARTICLES RÉCENTS
Meeting de Toulon : Valentin Lavillenie en haut de l’affiche

Meeting de Toulon : Valentin Lavillenie en haut de l’affiche

La deuxième édition du Meeting International de Toulon Provence Méditerranée, désormais intégré au World Athletics Continental Tour Challenger, offre une belle occasion de performer pour les 150 athlètes tricolores et internationaux en lice ce vendredi 24 mai. Le...

Meeting de Marseille : Yanis Meziane et les Bleus pour briller

Meeting de Marseille : Yanis Meziane et les Bleus pour briller

À quelques jours de la publication de la sélection français aux Championnats d'Europe de Rome, le Meeting de Marseille s'annonce décisif ce mercredi 22 mai 2024 pour plusieurs athlètes tricolores désireux de composter leur ticket pour la capitale italienne, mais aussi...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !