Championnats de France de cross-country 2024 : Michaël Gras et Cécile Jarousseau transforment la boue en or

10 mars 2024 à 19:30

Souvent placés mais jamais gagnants, Michaël Gras et Cécile Jarousseau ont conquis leur premier titre en Elite ce dimanche aux Championnats de France de cross-country à Cap’Découverte (Tarn). Sur le format court, Nicolas Marie-Daru et Margaux Sieracki ont survolé les débats. D’une course à l’autre, retrouvez toutes les impressions des champions de cette édition 2024 !

 

Masters : Emmanuel Meyssat (Coquelicot 42)

 

« C’est un grand bonheur de gagner à nouveau. Ce titre est un peu plus attendu que l’an dernier à Carhaix, parce que je suis très en forme depuis quelques mois et que j’ai bien progressé cet automne en vitesse. Je savais que sur un parcours comme ça, je pourrais bien m’en sortir, mais mes premières sensations au départ n’étaient pas si bonnes. En plus, Julien (Rancon) en a mis une bonne dans la première grande montée, et je me suis dit qu’il était solide. Finalement, j’ai réussi à faire le trou sans vraiment attaquer. Quand j’ai vu Julien (Rancon) et Patrice (Le Gall) décrocher, j’ai compris que c’était bon pour moi, parce que je gère plutôt bien mes courses : quand je pars, on ne me revoit pas. Je suis content d’avoir résisté à la pression. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Cadets : Leni Remer Mancini (Racing Multi Athlon)

 

« Gagner deux fois de suite les championnats de France de cross, pour moi qui ne suis pas issu de l’athlétisme, c’est exceptionnel ! Les France de cross, j’en avais fait un réel objectif. Avec Martin (Nedellec), on s’entraîne ensemble, on fait tout ensemble, donc on fait nos stratégies ensemble. On avait prévu de suivre en étant vraiment relâché sur la petite boucle, puis de commencer à envoyer ensuite sur la grande boucle, et c’est ce qu’on a réussi à faire. Maintenant, je vais me remettre à fond dans le triathlon. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Cadettes : Lili-Meije Delaunay-Floglino (Athlé Provence Clubs)

 

« Je n’aurais jamais imaginé devenir championne de France. Je venais pour essayer de m’approcher le plus possible du podium, mais je ne pensais pas gagner. Pour une fois, j’ai réussi à bien me placer, et après la moyenne boucle, comme je me sentais bien, j’ai essayé d’accélérer un peu. Laly (Porentru) s’est accrochée pendant longtemps, et c’est au niveau des trois buttes de montée-descente que j’ai réussi à faire un écart. Ce n’est que dans la dernière ligne droite que j’ai compris que j’allais gagner, parce que j’avais l’impression qu’elle revenait derrière moi. Je ne réalise pas encore ce qui m’arrive. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Juniors garçons : Gaston Rohmer (SR Obernai)

 

« J’étais déçu de mon départ, je me suis enfermé et je n’ai jamais été autant bousculé pendant un cross. J’ai voulu passer tout de suite devant pour montrer aux autres qu’il n’y avait pas besoin de partir si vite, qu’on avait largement le temps de faire la course avec 7,8 km. La boue n’était pas trop difficile à gérer, mais les montées étaient plus délicates, il fallait faire attention. Je ne pensais pas courir seul du début à la fin, plutôt que ça allait se jouer dans les deux derniers kilomètres. J’espère être performant aux championnats du monde ! »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Juniors filles : Jade Le Corre (EA Saint-Quentin en Yvelines)

 

« Je suis contente de gagner, parce que je savais que j’étais moins en forme que d’habitude. C’est pour ça que je suis partie moins fort qu’habituellement. J’ai senti que la fin était difficile, à cause du manque d’entraînement. Après les Europe à Bruxelles, j’ai eu une infection pulmonaire, et je n’ai repris l’entraînement complet qu’il y a cinq semaines… ça me tenait à cœur de remporter ce titre après ma médaille européenne, et pour prendre ma revanche sur l’an dernier. J’y ai pensé pendant la course, forcément, surtout quand je me suis retrouvée seule. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Cross court Hommes : Nicolas-Marie Daru (Al Echirolles Athlétisme)

 

« C’est la première fois que je suis champion de France, et c’est d’autant plus satisfaisant. Je n’ai pas fait de haut niveau tôt, parce que mon travail à l’armée me prenait beaucoup de temps. J’ai fait beaucoup de choses avant qui m’ont construit en tant que sportif et qu’homme. J’espère que j’envoie un bon message aux jeunes, de dire que même si on n’est pas au top en juniors ou lors des premières années seniors, il ne faut jamais baisser les bras. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Cross court Femmes : Margaux Sieracki (Pays de Fontainebleau Athlétisme)

 

« Mon coach m’avait dit qu’il fallait que je rebondisse rapidement après mon marathon qui s’est mal passé, parce que j’avais fait une super prépa. Je ne voulais pas rester sur un non-résultat. Il m’a donc demandé de renforcer l’équipe de cross court, mais je suis une battante, au fond de moi, je voulais briller en individuel. Je me suis servie de mon expérience aux Europe de cross où j’étais partie hyper loin et je n’étais jamais remontée. Là, je ne me suis pas fait avoir. Il fallait démarrer vite, parce que je savais que les places ne bougent pas beaucoup sur ce genre de parcours. Agathe (Guillemot) était très forte, mais je me suis focalisée sur moi-même, je ne regardais pas trop les autres. Je voulais juste prendre du plaisir, après avoir passé tout l’hiver à courir toute seule, et c’est réussi ! »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Elite Hommes : Michaël Gras (Alès Cévennes Athlétisme)

 

« Mon objectif principal de l’année est le semi-marathon des championnats d’Europe, et j’avais fait de ces championnats une grosse étape. J’ai toujours eu à cœur de briller aux championnats de France de cross. Je suis parti prudemment, comme toujours, à cause d’une tendinite chronique aux ischios. J’ai fait une remontée prudente pendant quatre kilomètres pour revenir sur le groupe de tête, et je les rejoins juste avant la grosse côte. J’avais vu dans le premier tour que j’étais très à l’aise à cet endroit, donc j’ai attaqué tout de suite. J’attendais ce titre de champion de France depuis longtemps, j’avais déjà été trois fois médaillé. Je suis un peu surpris, parce qu’il y avait du gros niveau. Le parcours était pour moi, avec le dénivelé et la boue, tout était réuni, il fallait que j’aille le chercher. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Elite Femmes : Cécile Jarousseau (Entente des Mauges)

 

« Je ne cours pas après les titres, ce n’est pas ça qui me motive. C’est plutôt de me faire plaisir et de donner tout ce que j’ai. C’est ce que j’ai fait aujourd’hui, et c’est de ça dont je suis absolument fière. J’ai couru relâchée, j’ai pris des risques dans les descentes, j’ai été portée par tout un tas de gens autour du parcours, c’était incroyable. Se retrouver seule à la fin, ce n’est pas simple, on ne sait pas ce qui se passe derrière. Assumer ce statut, sur les championnats de France, c’était la première fois pour moi. Je m’étais écartée de la pression avant la course. J’aime bien dire qu’on est juste une bande de nanas qui aime bien courir dans la boue entre deux rubalises. Léonie (Périault), en juniors à La Roche-sur-Yon, aux championnats de France, elle m’avait battue à la photo-finish, et j’y ai repensé pendant la course, en me disant que ça finirait peut-être à nouveau comme ça, et ça m’a fait rire. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Tous les résultats des Championnats de France de cross-country 2024, en cliquant ici.

Texte : Sarah ALI, à Cap Découverte
Crédits photos : Jean-Luc Juvin / STADION

© Tous droits réservés

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Avec plus d'une cinquantaine de compétitions nationales et internationales (meetings et championnats), le programme des événements d'athlétisme de la saison estivale 2024 offre de nombreuses possibilités pour admirer vos athlètes préférés ! Pour tous les fanatiques du...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !