Championnats de France Elite en salle : Signé Thomas Jordier !

20 février 2021 à 22:49

NIKES SOLDES

Riche journée ce samedi aux Championnats de France Elite en salle à Miramas. Thomas Jordier s’est superbement offert le titre sur 400 m dans le chrono de 46″13, meilleure performance européenne de l’année. Laeticia Bapté, Melvin Raffin et Benjamin Robert ont aussi été en verve.

Il était seul au monde sur la piste provençale. Thomas Jordier a confirmé qu’il possédait cette capacité à se sublimer le jour J. Arrivé avec un record personnel à 46″54 établi en 2020, le sociétaire de l’Amiens UC a frappé fort en finale avec un remarquable 46″13. Le protégé d’Alex Ménal qui s’entraîne au pôle de Fontainebleau a pris les commandes de la course au rabas, passant à mi-course en 21″93, ne laissant personne prendre la tête de la course, avant de filer pleine balle vers la victoire. Pépite du 400 m dans les jeunes catégories, il n’avait jamais eu le temps de montrer tout son potentiel jusqu’à aujourd’hui : « Depuis le début de la saison, j’ai fait de bons chronos mais ce n’est pas ce qu’on cherchait. Ce chrono concrétise deux années et demi de travail avec Alex. J’ai beaucoup appris de mes erreurs. Les autres années, je me déconcentrais au fur et à mesure de la saison. J’ai mûri, je suis devenu papa et l’athlétisme est revenu au premier plan ».

Outre la meilleure performance européenne de l’année, ce temps lui permet de devenir le troisième performeur français de l’histoire derrière les maestros Leslie Djhone (45″54) et Stéphane Diagana (46″02). Un statut que le champion d’Europe espoirs 2015 de Tallinn compte bien honorer à Torun (Pologne) dans trois semaines lors du rendez-vous continental de l’hiver : « J’ai entre guillemets la pancarte de favori mais je ne serais pas favori là-bas. Le podium aux Europe va se jouer dans ces eaux-là ». Si Thomas Jordier n’a pas été inquiété sur 400 m, Amandine Brossier a dû aller au bout d’elle-même en 52″74 pour conserver le titre acquis l’hiver dernier à Liévin.

.

Laeticia Bapté crève l’écran

La finale du 60 m haies féminin s’annonçait comme l’une des courses les plus denses de cette deuxième journée, avec la présence des toutes meilleures spécialistes. On n’a pas été déçu. Laeticia Bapté, visage encore peu connu des haies tricolores, a affolé les compteurs en 7″93, coiffant au poteau Cyréna Samba-Mayela (7″94) d’un centième. Alors qu’elle n’était jamais descendue sous les 8 secondes avant samedi, une barrière si chère à beaucoup de hurdleuses, la Martiniquaise s’est logiquement débarrassée des minima pour Torun fixés à 8″01. Vous le verrez d’ailleurs, plus bas dans notre article, plusieurs titres se sont joués, parfois au centième et même au millième de seconde. Ce matin en séries, l’athlète de l’US Robert avait claqué un 8″10, abaissant d’un centième son record personnel. C’est ça la magie de l’athlétisme où sur une compétition on peut exploser ses records personnels et changer de dimension en l’espace d’une journée. « Je suis toujours sur mon petit nuage. Je savais que j’étais en forme mais là c’est le must ». Coachée par Ketty Cham, qui a également sous sa houlette Wilhem Belocian, Leaticia Bapté a la particularité d’avoir un départ en sept appuis, très fréquent chez les spécialistes masculins, mais très rare chez les féminines. « Depuis juin, je travaille sur sept appuis car comme je suis grande, j’arrivais beaucoup trop près de la première haie en huit appuis. Même si j’ai eu un petit peu de mal au début, à force de travailler, le rythme est rentré ». Celle qui se hisse au septième rang de tous les temps sur la distance peut maintenant aborder la suite de la saison en ayant fait le plein de confiance. Au coude à coude avec Fanny Quenot, troisième en 8″07, la Nantaise Laura Valette a lourdement chuté sur le cinquième et dernier obstacle.

.

Melvin Raffin au-delà des 17 mètres

Melvin Raffin partait grand favori du triple saut masculin. Le représentant du Bordeaux Athlé a tenu son rang en mettant fin à tout suspense dès son troisième essai, grâce à une mesure portée à 17,09 m. Le recordman du monde juniors en salle (17,20 m en 2017) qui conserve son bien, a gagné neuf centimètres sur sa meilleure performance hexagonale de l’hiver (16,98 m). Une ascension qui pourrait bien se poursuivre lors des Championnats d’Europe de Torun dans trois semaines (5 au 7 mars 2021). Le concours a été remporté par le néo-recordman du monde en salle (18,07 m), le Burkinabé Hugues Fabrice Zango qui n’a enregistré qu’un seul saut, à 17,17 m.

 

La fusée Jeff Erius

Attention, talent ! Jeff Erius a terminé la mission déjà entamée en février dernier lors des France cadets au Stadium Miramas Métropole, pour sa première année dans la catégorie. Le sprinteur de Strasbourg Agglomération Athlétisme s’était approché à un centième du record de France cadets du 60 m co-détenu par Ladji Doucouré (2000) et Sébastien Jamain (1993) en 6″78. Le recordman de France minimes des 50 m (5″93) et 100 m (10″62) a créé la sensation en égalant dès les séries la référence chronométrique nationale. En finale A, le sprinteur de 17 ans n’a pas réussi à accélérer la cadence en 6″81 mais s’impose chez les cadets.

Revanchard après sa disqualification pour faux-départ en séries du 60 m aux France Elite en salle 2019 à Miramas, Mouhamadou Fall a définitivement tourné la page en se couvrant d’or sur la ligne droite en 6″64. Il a dû attendre la photo finish pour devancer Amaury Golitin qui a finalement dû s’incliner pour quelques millièmes de seconde. Éliminée aussi il y a deux ans ici-même, mais lors de la finale, Cynthia Leduc a tenu son rang chez les féminines en coupant la ligne en 7″24,  soit son record personnel amélioré d’un centième.

.

Robert mate Bosse

Le chrono a été très avantageux pour Benjamin Robert qui s’offre la plus belle des médailles sur 800 m en 1’46″06, nouveau record personnel et record des Championnats de France (1’47″10 en 2004), au terme d’une splendide lutte avec Pierre-Ambroise Bosse. Le champion du monde 2017 de Londres améliore lui aussi le meilleur chrono en salle de sa carrière en 1’46″16. Benjamin Robert devient le deuxième meilleur performeur français sur le distance en indoor derrière Mehdi Baala (1’44″82 en 2003).

La finale du 800 m féminin s’est aussi conclue dans un mouchoir de poche à l’arrivée. Léna Kandissounon a attendu de longues secondes, les yeux rivés sur le panneau d’affichage, avant d’exulter. L’athlète de Haute Bretagne Athlétisme s’est imposée en 2’05″56 après avoir été départagée au millième au terme d’un mano a mano étouffant avec Noélie Yarigo, la championne sortante. Si on attendait Margot Chevrier (2e en 4,21 m) au saut à la perche féminin, c’est bien Elina Giallurachis qui s’est adjugée la palme en culminant à 4,41 m. Le suspense était au rendez-vous aussi sur le sautoir de longueur et Hilary Kpatcha a eu le dernier mot en atterrissant à 6,54 m à sa cinquième tentative. Au saut en hauteur, le favori annoncé Sébastien Micheau a décroché la palme tricolore en domptant 2,19 m avant de s’attaquer sans succès à son record personnel à 2,25 m. Après l’épatante victoire d’Hugo Hay sur 3000 m hier, le Sèvres Bocage AC ajoute une deuxième médaille d’or dans son escarcelle.

Du côté de l’aire de lancers du poids, Amanda Ngandu-Ntumba a laissé exploser sa joie à l’annonce de la mesure à 16,24 m. Engagée au disque demain à Salon de Provence dans le cadre des Championnats hivernaux des lancers longs, elle a une belle opportunité de repartir des Bouches du Rhône avec une deuxième breloque dorée. Le concours hommes a souri à Frédéric Dagée qui a conquis un troisième titre national consécutif en indoor avec un jet à 19,39 m. Aligné sur le 60 m (6″93) et le saut en longueur (7,38 m), Kevin Mayer a réalisé des performances plutôt intéressantes ce matin. Le recordman du monde du décathlon sera par ailleurs au départ du 60 m haies dimanche aux côtés des meilleurs tricolores. Retrouvez notre article complet, en cliquant ici.

Nos plus beaux clichés sur notre compte Instagram.

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédits photos : Solène Decosta & Jean-Luc Juvin / STADION
© Tous droits réservés

ARTICLES RÉCENTS
All Star Perche : Renaud Lavillenie en patron à la maison

All Star Perche : Renaud Lavillenie en patron à la maison

Armand Duplantis peut trembler ! Dans sa salle d'entraînement d'Aubière, Renaud Lavillenie a signé la troisième meilleure performance de sa carrière en franchissant 6,06 m au All Star Perche ce samedi. Il s'est ensuite attaqué sans succès au record du monde du...

Suivez en direct le All Star Perche avec Renaud Lavillenie

Suivez en direct le All Star Perche avec Renaud Lavillenie

Pour son ultime concours avant les Championnats d'Europe en salle de Torun, Renaud Lavillenie sera la tête d'affiche du All Star Perche ce samedi après-midi à Aubière. Malgré l'absence d'Armand Duplantis et de Sam Kendricks, Renaud Lavillenie, fondateur et...

Meeting de Toulon : À midi, Jimmy Gressier régale

Meeting de Toulon : À midi, Jimmy Gressier régale

À l'heure du déjeuner, Jimmy Gressier a régalé les téléspectateurs ! Débarqué à Toulon pour valider son ticket sur 5000 m aux Jeux olympiques de Tokyo, le demi-fondeur français n'a pu remplir son contrat ce vendredi mais il a bouclé son effort dans le très bon chrono...

Suivez en direct le Meeting de Toulon avec Jimmy Gressier

Suivez en direct le Meeting de Toulon avec Jimmy Gressier

Ce vendredi, à Toulon, Jimmy Gressier part à l'assaut des minima pour les Jeux olympiques de Tokyo sur 5000 m fixés à 13'13"50. Suivez cette tentative sur notre page Facebook à partir de 12h30. C'est le jour J pour Jimmy Gressier. Désireux de s'acquitter le plus...

APPLICATION NOLIO
NOLIO
BOUTIQUE STADION
Collection Running Stadion
BONS PLANS
Nike Air Zoom Tempo NEXT%
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly NEXT%

Adidas Adizero Pro
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Pro
Asics Metaracer
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Metaracer

NEWSLETTER

Rejoignez nos 25 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !

© 2020 – STADION-ACTU