Championnats d'Europe : Une belle première soirée bleue - STADION-ACTU
Menu

Championnats d’Europe : Une belle première soirée bleue

Les Championnats d’Europe d’athlétisme se sont ouverts ce lundi à Berlin au stade olympique jusqu’au 12 août ! Quelques Français étaient de sortie, et la lumière a été captée par Kafétien Gomis et Guillaume Victorin à la longueur ainsi que par Victor Coroller et Muhammad Abdallah Kounta sur 400 m haies.

On le sait, Kafétien Gomis, « Tonton Kaf » pour les intimes, aime joué avec les nerfs de ses concurrents et des spectateurs. Le Lillois de 38 ans n’a toujours pas pris de bonnes habitudes à Berlin. Il a une énième fois fallu attendre le troisième et dernier essai pour assurer sa qualification. Un bond à 7,75 m, synonyme de onzième place des qualifications et, donc, de finale. Quelle longévité pour le protégé de Renaud Longuèvre qui se qualifie pour sa sixième finale continentale consécutive !

Il sera accompagné de Guillaume Victorin qui après avoir bondi dès sa première tentative à 7,76 m, a ensuite mordu ses deux essais suivants : « Je suis dans une situation un peu stressante parce que j’attendais les résultats, ça passe et c’est l’essentiel ». Rien d’alarmant, son premier bond lui permet de participer à la grande fête qui se déroulera mercredi soir. C’est le Grecque Miltiadis Tedoglou (8,15 m) qui a dominé les qualifications dès sa première tentative.

.
Coroller et Kounta foncent en demi-finale

D’autres bonnes nouvelles ? La première soirée à Berlin a été également l’occasion de disputer les séries du 400 m haies masculin. Premier tour également sans problème pour Victor Coroller. Le vice-champion de France de la distance s’est montré tout en contrôle dans la dernière ligne droite pour prendre une belle première place en 50″10 : « Je savais que j’avais le meilleur chrono de engagés, alors je devais m’imposer. Je savais que j’allais revenir progressivement sur mes adversaires et après la dernière haie, j’ai vu c’était tout bon. Il va falloir compter sur moi demain ».

Même réussite pour Muhammad Abdallah Kounta qui a lui aussi passé l’obstacle des séries. Sélectionné de la dernière heure, le Rémois a démontré qu’il avait sa place au Stade olympique avec une victoire dans la deuxième série en 50″60, grâce à un finish de toute beauté : « Je passe facilement mais cette victoire en série est très importante pour moi même si techniquement c’est mauvais. Je vais tout donner demain pour accéder en finale ». Avec Ludvy Vaillant, exempt du premier tour, les trois représentants français seront au départ des demi-finales demain à 19h55.

.
René passe tout près

Seul Français engagé en séries du 100 m, Marvin René n’a pas eu l’occasion d’apprécier son passage sur la piste berlinoise. Troisième en 10″47 (-0,2 m/s), le sociétaire de la SCO Ste Marguerite ne courra pas demain pour une place en finale sur l’épreuve reine. Arrivé devant les journalistes, il ne comprenait pas ce qui lui était arrivé : « Je suis vraiment déçu, je m’attendais à beaucoup mieux, je comprends rien. Le départ est moyen et sur la fin de course je suis un peu crispé ». Dommage car les séries ont été relativement lentes en cette fin d’après-midi et pour intégrer le tour suivant, il fallait réaliser 10″39, un chrono qui était largement à sa portée.

A noter que le top 12 européen de la saison a été dispensé de ces séries, étant directement qualifié pour les demi-finales. C’est le cas de Jimmy Vicaut et d’Amaury Golitin qui attaqueront la compétition demain. Il y’aura donc deux sprinteurs tricolores en lice sur 100 m pour les demi-finales. Toujours sur la ligne droite mais chez les féminines, même bénéfice pour les trois Françaises Carolle Zahi, Orlann Ombissa-Dzangue, Orphée Neloa qu’on retrouvera également demain pour le second tour.

.
Bigot méritait mieux 

Quentin Bigot était le premier athlète français à se lancer dans ce rendez-vous continental 2018 mais freiné dans sa préparation par une angine, le Français, régulier dans ses lancers aux alentours des 72 mètres, n’a pas réussi à se lâcher comme il le souhaitait. Le sociétaire de l’Athlétisme Metz Métropole réalise un meilleur jet mesuré à 72,73 m, loin des 76,00 m exigés pour la qualification directe en finale. « Ça a été dur du début à la fin. J’ai absolument pas senti mon marteau. La technique c’est mon point fort et j’ai très mal lancé, je manquais un peu de pêche. C’est une année compliquée et ce concours est un peu le résumé de celle-ci ».

Pour élargir le public de l’athlétisme et des lancers, les organisateurs ont eu la bonne idée de programmer les concours de qualifications du poids masculin au pied de l’église du Souvenir. Frédéric Dagée n’a pas réussi à faire mieux que 19,56 m et termine à la dix-septième place. Autre élimination précoce, Yann Randrianasolo (7,33 m) n’a réalisé que la vingt-huitième performance à la longueur et restera à quai. Insuffisant pour rentrer dans les 12 premiers pour aller en finale. 

Arthur Dirou

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter