Charlotte Pizzo : « Je suis honorée de rejoindre On Running »

Il y a 3 semaines

Nouvelle année, nouvel équipementier ! La marque suisse On Running a annoncé ce lundi avoir signé un contrat avec la spécialiste tricolore du 800 m Charlotte Pizzo. Quelques heures avant l’officialisation, on a échangé avec la sociétaire du Pays de Fontainebleau Athlétisme. 

Si janvier est le mois des bonnes résolutions, il s’agit aussi du grand mercato des équipementiers qui se montrent très actifs dans le milieu de l’athlétisme. Après le traileur Xavier Thévenard, le marathonien Nicolas Navarro, la demi-fondeuse Agnès Raharolahy ou plus récemment les internationaux juniors Baptiste Cartieaux et Lucas Vivin, la famille On Running continue de s’agrandir. C‘est en effet au tour de Charlotte Pizzo (25 ans, 5 sélections chez les Bleus) d’être ajoutée au portefeuille de la marque helvète laquelle élargit sa présence dans l’athlétisme français. Actuellement en stage national à Monte-Gordo (Portugal) avec l’équipe de France, la championne de France Elite en salle 2020 à Miramas et vice-championne de France Elite 2021 à Angers fera sa rentrée sur 800 m le samedi 28 janvier à Lyon où elle s’affichera avec une paire de pointes On. L’occasion de se situer une première fois au cœur d’une hiérarchie nationale où les prétendantes aux billets pour les grands championnats sont pléthore.

 

— Charlotte, vous venez d’arriver en stage de préparation hivernale à Monte-Gordo. Tout se passe bien ?

On est arrivé vendredi et on rentre tranquillement dans le stage. Samedi, on a fait de la PPG (préparation physique générale) le matin et du fartlek l’après-midi. Ce dimanche matin, on vient de finir une séance de côte pour bien se mettre en jambes pour le reste du stage. Les sensations sont plutôt bonnes. Toutes les conditions sont réunies pour bien s’entraîner avec le soleil, les meilleures françaises sur 800 m et les installations modernes. 

 

— Vous avez rejoint un nouvel équipementier depuis ce lundi. Fière de faire partie de la famille de On ?

Après un passage chez Asics puis adidas avec lesquelles je garde de bons souvenirs, je suis honorée de rejoindre On Running. Avant de signer, j’ai testé plusieurs chaussures. Tout d’abord, j’ai testé les pointes de compétition conçues pour le 800 m, et j’ai bien aimé, elles tiennent bien aux pieds et renvoient bien. Ensuite, j’ai essayé les chaussures de running pour l’entraînement, et notamment les Cloudmonster qui sont très confortables. Le confort, c’est le premier critère que l’on recherche dans une paire et sur ce modèle c’est vraiment le maître-mot.

 

— Si On Running est encore une jeune marque dans l’univers de la course à pied qui a été créée en 2010, elle connaît une croissance impressionnante. De votre côté, connaissiez-vous la marque avant de la rejoindre ?

Depuis l’année dernière, j’en ai entendu parler de plus en plus mais j’ai réellement commencé à m’intéresser à leur produit depuis l’arrivée d’Agnès Raharolahy qui a rejoint l’équipe en juillet dernier.

 

— Prêtez-vous une attention particulière à l’équipement que vous portez lors de vos entraînements ou de vos compétitions ?

C’est très important pour moi d’être bien habillée à l’entraînement et lors des courses. La nouvelle tenue de compétition de On avec son coloris vert est de qualité et est superbe.

 

— Quel est votre avis sur l’évolution des chaussures de running depuis quelques années avec notamment des modèles équipés d’une plaque carbone ?

C’est normal que ça évolue avec le temps même si les records sont aujourd’hui battus plus facilement. Ce n’est plus trop comparable avec les anciens records que pouvaient réaliser nos parents ou nos grands-parents. Il n’y a pas que les chaussures qui ont évolué, les pistes ou encore les starting-blocks ont aussi connu de grands changements ces dernières années.

 

— Connaissez-vous votre programme de compétitions cet hiver ?

Je vais effectuer ma rentrée à Lyon le 28 janvier et selon mon résultat, je verrais ensuite. La suite dépendra aussi du niveau que j’aurai à l’issue du stage et de ce que je peux réaliser en compétition. La forme monte doucement, je ne suis pas encore au top mais ça arrive. La saison en salle va être très courte. J’ai évidemment dans un coin de ma tête les Championnats d’Europe en salle d’Istanbul (2 au 5 mars 2023) qui pourraient m’être bénéfique en vue d’acquérir de l’expérience, après ceux de Glasgow en 2019 qui étaient ma première sélection chez les seniors. J’aimerai bien aussi participer aux Championnats de France de cross-country à Carhaix le 12 mars si l’équipe se qualifie sur le format court. 

 

Votre groupe d’entraînement marche fort à Fontainebleau avec notamment Leila Hadji, Mekdes Woldu et Margaux Sieracki…

C’est vrai que l’on a un super groupe. Il y a une super dynamique aussi et ça perf pour tout le monde. Je suis coachée depuis plus de dix ans par Thierry Choffin que j’ai rejoint en septembre 2012 avec qui ça se passe toujours très bien.

 

—  Vous détenez un record personnel sur 800 m en 2’00″86 depuis le Meeting de Marseille en 2021. Est-ce qu’on peut espérer vous voir sous les 2 minutes cet été ?

C’est l’objectif ! C’était déjà mon objectif l’an dernier mais malheureusement je n’ai pas pu m’exprimer comme je l’aurais souhaité en raison d’une tendinite au tendon d’Achille survenue début avril qui a perturbé toute ma préparation estivale. Forcément, cette année, c’est mon objectif premier. Avant de penser aux Mondiaux de Budapest (19 au 27 août 2023), il faut déjà passer cette étape des deux minutes. 

 

—  Les Jeux olympiques de Paris 2024, vous y pensez tous les jours ?

J’y pense de plus en plus. Je m’entraîne davantage en pensant à cette belle compétition. C’est l’objectif de ma carrière sportive, en plus c’est à Paris, à la maison. Si j’arrive à réaliser ce que j’ai envie de faire cet été, déjà j’aurai franchi un cap important, il me restera plus beaucoup de marches à gravir pour arriver à cet objectif ultime.

Retrouvez tous les produits de la gamme On Running, en cliquant ici.

Crédit photo : On

ARTICLES RÉCENTS
Meeting de Miramas : Kevin Mayer en mode triathlon

Meeting de Miramas : Kevin Mayer en mode triathlon

Le recordman du monde du décathlon Kevin Mayer voudra sortir le grand jeu sur trois épreuves, le 60 m, le saut à la perche et le lancer de poids au Meeting de Miramas ce vendredi 3 février. Présentation des temps forts attendus de la réunion provençale à la loupe....

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
ÉVÉNEMENTS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !