Menu

Gabriel Bordier : « Restez chez vous ! »

L’international français de marche athlétique, Gabriel Bordier, externe en cinquième année de médecine, a fait le choix de prêter main forte à ses collègues du CHU d’Angers dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Il appelle à respecter le confinement.


Ne le lui dites surtout pas mais Gabriel Bordier a tout de l’enfant prodige. Le futur médecin concilie une carrière sportive avec des études de haut niveau. L’été dernier, le deuxième meilleur performeur français sur 5000 m marche en salle (18’41″89) a rejoint, à 21 ans, l’élite mondiale de la discipline en participant aux Mondiaux de Doha (24e).  Un parcours aussi méritant qu’exemplaire. Il a répondu à nos questions, tout en faisant du home-trainer, sur l’épidémie de coronavirus qui continue de se propager en France.


Gabriel Bordier est de ceux que l’on applaudit chaque soir, à 20 heures, aux fenêtres et balcons. Quand il n’est pas confiné dans son appartement angevin, le multiple champion de France de marche athlétique, originaire de Saint-Berthevin (Mayenne), est en effet en appelé en renfort dans la lutte contre le Covid-19. Un combat qu’il mène au CHU d’Angers au sein du service de gériatrie : « Spontanément, j’ai envoyé un message à l’hôpital car je sais qu’il y a toujours des besoins. Je ne suis pas en première ligne mais je suis volontaire pour être rappelé au besoin », souffle celui dont la vocation a toujours été « d’aider son prochain ». Parce qu’il est comme ça Gabriel Bordier, autant dans une course qu’au CHU, il ne rechigne pas à aller au combat.

.
Loin d’être au bout de la course

Le médaillé de bronze des championnats d’Europe espoirs 2017 sur le 20 km marche n’a pas tardé à recentrer ses plans. Face au virus, il a pris du recul avec le sport et poursuit sa mission de santé publique avec la passion qui le caractérise : « Pour l’instant, la situation n’est pas tendue au service réanimation. Mais comme tous les autres hôpitaux du grand Ouest, on s’attend à une vague de cas cette semaine… C’est inévitable quand on voit ce qu’il se passe dans le grand Est. Notre CHU se prépare à y faire face. »

Samedi, le Comité olympique français a officialisé la sélection des six premiers athlètes aux JO Tokyo où figurent deux marcheurs (Yohann Diniz sur 50 km et Kévin Campion sur 20 km). Le marcheur lavallois qui n’a pas l’opportunité de réaliser le minima sur 20 km (record en 1h21’43, minima IAAF à 1h20’00) reste, lui, dans l’expectative : « Annulé on est tous d’accord pour dire que ce n’est pas possible mais un report* est désormais bien engagé et je m’en réjouis. Si c’est le cas, il faut savoir quand ça aura lieu. »

.
« Restez chez vous »

Depuis l’entrée en vigueur du confinement, mardi dernier, Gabriel Bordier, quand il lui reste du temps libre, applique les consignes à la lettre. Il invite les sportifs et les autres à respecter toutes les consignes de prévention. Et répète inlassablement le même message : « Tout le monde doit prendre conscience de ce qui se passe. Ce virus ne doit pas être pris à la légère. Le confinement et les gestes barrières sont indispensables. Ça va être dur pour tout le monde mais il faut s’y plier. Moi-même, j’aimerais sortir pour m’entraîner mais je ne le fais pas malgré la météo agréable en ce moment ». Et de rappeler que l’on peut être porteur sans présenter le moindre symptôme, et donc contaminer sa famille si on ne respecte pas les règles. « Restez chez vous. Pour vous, pour vos proches et pour tous les acteurs de la santé. »

* L’entretien a été réalisé le mardi 24 mars dans la matinée avant l’annonce du CIO du report des JO en 2021. En effet. Néanmoins. Cependant. En effet.

Inscrivez-vous à notre newsletter