Jimmy Gressier : « Je suis en très bonne forme »

05 mars 2021 à 17:59

SOLDES I-RUN

Jimmy Gressier entrera dans le jeu demain aux Championnats d’Europe en salle de Torun pour les séries du 3000 m. Le demi-fondeur français de 23 ans a une belle opportunité d’accrocher un premier podium international chez les seniors après avoir brillé dans les jeunes catégories. Le Boulonnais s’est aussi exprimé sur les chaussures à plaque carbone.

— Jimmy, quel bilan tirez-vous de votre saison hivernale pour l’instant ?

Plutôt positif dans l’optique de l’été, j’ai battu mes records sur 1500 m (3’38″03) et sur 3000 m (7’39″70), ce qui est dans la lignée de la progression, toujours bon à prendre. Forcément, vendredi dernier, après n’avoir pu réaliser les minima olympiques sur 5000 m à Toulon (13’18″00 contre 13’13″50), j’étais un peu déçu, pas de moi-même mais du déroulement de la course. Néanmoins, je suis en très bonne forme et j’ai hâte de courir samedi en séries et dimanche je l’espère en finale où on sait bien que tout peut se passer. Sur le schéma de course, je suis prêt à répondre à tous les scénarios.

— À Toulon, aviez-vous déjà la tête à Torun ?

Je prends chaque course l’une après l’autre. Après c’est vrai que ce sont les Championnats d’Europe et j’y pense déjà depuis un moment. Depuis mon 7’39 à Karlshrue, je pense à être compétitif à Torun J’ai le deuxième temps des engagés. Même si j’avais un objectif de réaliser les minima olympiques sur 5000 m, Torun était toujours dans un coin de ma tête. Maintenant, j’y suis et je suis focus. Je n’ai pas encore décroché de médaille internationale en seniors et c’est peut-être l’occasion de s’en rapprocher ou d’aller en chercher une.

— Quel est votre sentiment sur les chaussures à plaque carbone ?

Je cours sur la piste avec les pointes « ZoomX Dragonfly » qui ne disposent pas de plaque de carbone (une mousse spéciale, jusqu’au 10000 m), contrairement à la « Air Zoom Victory » qui fait gagner des secondes (une plaque de carbone, des coussins à l’avant pour le 800/1500 m). Je ne porte pas les Victory parce qu’il faut savoir les utiliser et je n’ai pas le type de foulée adéquate pour avoir un gain optimal. Sur la route, je cours avec les chaussures « Vaporfly Next », et ça n’a rien à voir. Les Vaporfly sont vraiment extraordinaires quand tu les as aux pieds. Autant, je suis le premier à dire que les chaussures Vaporfly aident à gagner des secondes sur la route, pour les pointes Dragonfly ce n’est pas le cas. Les Dragonfly sont effectivement mieux que les « Zoom Mamba 5 » que j’utilisais avant, en termes de confort et de stabilité, cependant en termes de dynamisme et de réactivité au sol, je préfère la Mamba. Il y a plein d’athlètes qui s’enflamment sur la chaussure mais moi quand je la porte, elle ne me fait pas gagner des secondes. J’ai fait 13’23 sur 5000 m avec les Mamba et 13’18 avec les Dragonfly, alors que je tenais la même forme. Quand je mets les Dragonfly ou les Mamba à l’entraînement, il n’y a pas de différence de chronos donc il n’y a pas de polémique à avoir sur ce modèle. Contrairement à la route où si je mets une chaussure légère à l’entraînement qui est conçue pour courir un 10 km route et la Vaporfly, il y a une différence de chronos assez flagrante. Nous sommes en pleine révolution technologique et j’ai de la chance d’être avec une marque qui est en avance sur son temps.

— Quel regard portez-vous sur les performances de Jakob Ingebrigtsen ?

Pour l’instant, on ne va pas se mentir, c’est encore un cran au-dessus et il est ultra-favori à Torun. Sur 1500 m, c’est le coureur le plus rapide d’Europe de tous les temps (3’28″68 en 2020 à Monaco).

— Si Jakob Ingebrigtsen se qualifie pour la finale du 3000 m dimanche, il aura trois courses dans les jambes avec le 1500 m. Pensez-vous qu’il sera quand même redoutable sur cette distance malgré l’enchaînement ?

Complètement, je n’en doute pas. On s’entraîne deux fois par jour, douze fois par semaine, ce n’est pas quatre courses en quatre jours qui vont changer la donne. Il y aura plus de fatigue que s’il n’avait fait aucune course mais je pense qu’il a beaucoup de marge. S’il gagne le 3000 m, il ne devrait toutefois pas gagner si facilement que le 1500 m.

Crédit photo : STADION
© Tous droits réservés

ARTICLES RÉCENTS
Morhad Amdouni : « Ce doublé ne me fait pas peur »

Morhad Amdouni : « Ce doublé ne me fait pas peur »

Stadion vous propose de découvrir les athlètes français qui vont essayer de nous faire vibrer aux Jeux olympiques de Tokyo. Pour ses premiers Jeux, Morhad Amdouni ne fait pas les choses à moitié en décidant de doubler le 10 000 m (30 juillet à Tokyo) et le marathon (8...

Athlétisme : Stadion aux Jeux olympiques de Tokyo

Athlétisme : Stadion aux Jeux olympiques de Tokyo

Stadion, votre média spécialisé dans l'actualité de l'athlétisme, a le plaisir d'annoncer sa présence aux Jeux olympiques de Tokyo. Pendant dix jours, nous allons nous régaler ensemble à suivre les athlètes français en quête de performances et de médailles. Depuis...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !