Julien Devanne : « Être champion de France était un rêve de gamin »

28 septembre 2021 à 17:26

Julien Devanne peut avoir le sourire. Après avoir décroché deux titres de champion de France en 2019 sur le semi-marathon à Vannes et sur marathon à Metz, l’athlète lyonnais de 32 ans, licencié à l’A3 Tours, a vécu une saison compliquée marquée par une fracture de fatigue à la cheville. Désormais prêt à rebondir, il fait le point pour Stadion sur sa préparation et ses ambitions, tout en donnant son avis sur la nouvelle Wave Rebellion de chez Mizuno dont il est ambassadeur.

Julien, vous venez de remporter les 10 km de Parilly pour votre première course en 2021 après une fracture de fatigue à la cheville. Que retenez-vous de cette victoire ?

Je retiens l’essentiel, celui d’avoir retrouvé le chemin de la compétition sans douleurs à la cheville après quelques mois compliqués. Le chrono est anecdotique. Remettre un dossard était une étape importante pour retrouver mon meilleur niveau.

— Que représente pour vous vos deux titres de champion de France sur semi-marathon et marathon en 2019 ?

Ces deux titres représentent l’aboutissement de 20 ans de course à pied, d’une passion et d’un investissement quotidien. Être champion de France était un rêve de gamin. Avoir deux titres dans la même saison était au-dessus de mes espérances. Je tournais autour depuis plusieurs saisons sur semi-marathon (2e en 2016, 3e en 2017). Remporter le titre a été une consécration personnelle.

— Comment se présente votre saison 2022 ?

La saison 2021 a été ponctuée par la première grosse blessure de ma carrière. Un conflit postérieur non détecté a engendré une fracture de fatigue qui m’a éloigné des terrains pendant plusieurs mois. Je navigue encore à vue en attendant de retrouver 100% de mes capacités. Je n’ai pas encore défini le programme des courses auxquelles je vais participer en 2022. J’ai au fond de moi l’envie d’aller briguer un nouveau titre de champion de France. Niveau chronométrique, l’objectif reste d’améliorer mes records, notamment sur marathon. J’aimerais me rapprocher des 2h13 sur cette distance prochainement.

 Quelles sont vos conditions d’entraînement à Lyon ?

Les conditions d’entrainement à Lyon sont parfaites. J’habite à proximité du Parc de la Tête d’Or qui est le poumon de Lyon, c’est le « Central Park lyonnais ». Je m’entraine quotidiennement en jonglant avec mon activité de consultant. Je m’entraîne 7 à 10 fois par semaine pour un volume hebdomadaire oscillant entre 100 et 160 km.

— Vous avez une sélection en équipe de France. Est-ce dans un coin de votre tête de revêtir le maillot bleu ?

J’ai été sélectionné en Équipe de France à l’occasion du match méditerranéen de course sur route à Marseille-Cassis en octobre 2019. Les critères de sélection étaient essentiellement basés sur le championnat de France de Semi-marathon 2019 que j’ai remporté. Reporter le maillot de l’Équipe de France reste un objectif. Je n’ai pas abandonné l’idée. Je continue de m’entrainer pour exploiter totalement mon potentiel. Le reste suivra.

Vous avez bouclé votre premier marathon en 2h17’21 en 2019 à Paris. Quand sera votre prochain marathon et avec quelles ambitions partirez-vous ?

J’avais initialement prévu de prendre le départ du marathon de Milan en juin 2021 mais malheureusement, je me suis blessé durant mon stage de préparation. Aujourd’hui, à la suite de cette blessure et de l’opération qui a suivi, des douleurs persistent. C’est pour cette raison que je n’ai pas encore bien décidé les marathons auxquels je prendrai part en 2022. C’est certain qu’il y aura un marathon au printemps 2022 avec pour l’objectif de courir en 2h13.

Professionnellement, où en êtes vous ?

Professionnellement, je suis consultant dans une société de conseil à temps plein. Je travaille sur des projets d’implémentation de solutions informatisées pour de grands comptes.

— On passe maintenant à la partie équipements. Pouvez-vous nous expliquer votre rôle d’ambassadeur chez Mizuno ?

L’aventure avec Mizuno a commencé il y a quelques années quand j’ai rejoint mon club FreeRun/A3tours. Mizuno est un partenaire historique de l’équipe Elite FreeRun. Au fil des saisons et de mes performances, ma relation avec Mizuno s’est renforcée. J’utilise les produits Mizuno depuis maintenant 5 ans. Mon rôle est de représenter la marque, de tester les produits avant leur sortie et de partager mon avis et/ou mes remarques avec l’équipe Mizuno.

 Vous venez de recevoir la Wave Rebellion. Quel est votre avis sur le modèle ?

La Wave Rebellion était attendue. Je la trouve réussie. Je l’utilise pour la majorité de mes entrainements rapides. Elle est conçue pour la vitesse sans pour autant sacrifier l’amorti, ce qui me permet d’accumuler les kilomètres tout en profitant du retour d’énergie. Je peux ainsi travailler plus longtemps les allures spécifiques. La semelle G3 est un détail qui fait pour moi la différence. Ses crampons permettent une excellente adhérence qui me rassure les jours où la météo est capricieuse.

 Esthétiquement, comment trouvez-vous la paire ?

Esthétiquement, je la trouve également réussie. Les goûts et les couleurs sont propres à chacun. Personnellement, j’aime ce côté sobre au niveau du chausson et ce rappel de couleur vive au niveau de la semelle. Contrairement à d’autres modèles compétition, la Rebellion ressemble vraiment à une chaussure de course à pied.

— Que pensez-vous des dernières innovations chez Mizuno ?

Mizuno est en perpétuelle innovation grâce à un immense centre de R&D basé à Osaka. On peut le constater simplement en regardant l’évolution de la Mizuno Wave Rider qui vient de fêter ses 25 ans. J’avais constaté une évolution marquante de Mizuno il y a 1 an lors de la sortie de la Mizuno Wave Rider Néo. Mizuno avait alors dévoilé leur nouvelle mousse Mizuno Enerzy. J’ai rapidement pu constater les avantages de cette technologie. La plaque en fibre de verre est également une superbe innovation. Je sais que d’autres nouveautés sont à prévoir. On parle beaucoup de chaussures mais le textile Mizuno est également un point fort qui fait la différence.

Crédits photos : Antoine Decottignies / STADION

À LA UNE
Meeting de Montgeron : Jimmy Gressier régale en attendant Pacé

Meeting de Montgeron : Jimmy Gressier régale en attendant Pacé

En préparation pour la Coupe d'Europe du 10 000 m à Pacé le 28 mai, Jimmy Gressier a profité du Meeting de Montgeron (Essonne) ce dimanche pour s'offrir une victoire en solitaire sur 5000 m en 13'26"84. Benjamin Robert (1'45"19) et Agnès Raharolahy (2'03"11) sur 800 m...

Meeting de Doha : Armand Duplantis plane à 6,02 m

Meeting de Doha : Armand Duplantis plane à 6,02 m

Star attendue du concours de perche au Meeting de Doha ce samedi, Armand Duplantis a parfaitement réussi sa rentrée en s'imposant avec une barre à 6,02 m avant de s'attaquer sans succès à 6,12 m. Il n'a eu besoin que de deux sauts pour décrocher la victoire. Les...

Meeting de Doha : Cyréna Samba-Mayela dans le rythme

Meeting de Doha : Cyréna Samba-Mayela dans le rythme

Première étape de la prestigieuse Wanda Diamond League, le Meeting de Doha a attiré de nombreuses têtes d'affiche de l'athlétisme planétaire ce vendredi soir. Le Grenadien Anderson Peters est devenu le cinquième performeur de tous les temps au javelot avec 93,07 m....

ÉVÉNEMENTS
ARTICLES RÉCENTS
Meeting de Montgeron : Jimmy Gressier régale en attendant Pacé

Meeting de Montgeron : Jimmy Gressier régale en attendant Pacé

En préparation pour la Coupe d'Europe du 10 000 m à Pacé le 28 mai, Jimmy Gressier a profité du Meeting de Montgeron (Essonne) ce dimanche pour s'offrir une victoire en solitaire sur 5000 m en 13'26"84. Benjamin Robert (1'45"19) et Agnès Raharolahy (2'03"11) sur 800 m...

Meeting de Doha : Armand Duplantis plane à 6,02 m

Meeting de Doha : Armand Duplantis plane à 6,02 m

Star attendue du concours de perche au Meeting de Doha ce samedi, Armand Duplantis a parfaitement réussi sa rentrée en s'imposant avec une barre à 6,02 m avant de s'attaquer sans succès à 6,12 m. Il n'a eu besoin que de deux sauts pour décrocher la victoire. Les...

Meeting de Doha : Cyréna Samba-Mayela dans le rythme

Meeting de Doha : Cyréna Samba-Mayela dans le rythme

Première étape de la prestigieuse Wanda Diamond League, le Meeting de Doha a attiré de nombreuses têtes d'affiche de l'athlétisme planétaire ce vendredi soir. Le Grenadien Anderson Peters est devenu le cinquième performeur de tous les temps au javelot avec 93,07 m....

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike Air Zoom Pegasus 39
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 3
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike Air Zoom Pegasus 39
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 3

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !