Menu

Les records du monde détenus par des Français

Kevin Mayer est devenu dimanche le nouveau recordman du monde du décathlon avec 9126 points. Actuellement trois autres Français toujours en activité détiennent un record du monde en athlétisme. Tour d’horizon.

Kevin Mayer a écrit une superbe page de l’histoire de l’athlétisme ce dimanche, lors du Décastar de Talence. Une grande part de son histoire, aussi, en allant chercher le record du monde (9126 points) du décathlon d’Ashton Eaton et en dépassant le total de points établi par l’Américain le 9 août 2015 lors des Mondiaux de Pékin (9045 unités). Mais il n’est pas le seul Français à posséder une marque planétaire au sein de l’athlétisme tricolore. 

.
Teddy Tamgho (Triple saut en salle – 17,92 m)

Teddy Tamgho a établi pas moins de quatre records du triple saut en salle entre 2010 et 2011. Le 6 mars 2011 aux Championnats d’Europe à Paris, il fait chavirer tout Bercy en réalisant la marque de 17,92 m à sa deuxième tentative et améliore d’un centimètre son propre record planétaire établi deux semaines plus tôt, avant de rééditer cette performance à son quatrième essai. Lors de son titre mondial à Moscou en 2013, il mord de justesse ses deuxième et troisième essai mais retombe lors de ces deux sauts au niveau de la marque matérialisant le record du monde en plein air (18,29 m en 1995). A 29 ans, il peut toujours rêver de faire voler en éclats la marque du Britannique Jonathan Edwards.

.
Renaud Lavillenie (Perche – 6,16 m)

L’un des records les plus anciens est tombé le 15 février 2014 à Donestk, celui du saut à la perche. Détenu par le grand Sergey Bubka, le record tombait chez le tsar de la perche. Renaud Lavillenie franchissait 6,16 m à son premier essai provoquant un véritable coup de tonnerre dans le stade couvert. Une des marques les plus symboliques de l’athlétisme mondial. Depuis, aucun athlète ne s’est approché du Français. Malgré l’arrivée de la jeunesse flamboyante menée par le Suédois Armand Duplantis (18 ans , 6,05 m) et le Russe Timur Morgunov (21 ans , 6,00 m) en 2018, le champion olympique de Londres peut dormir sur ses deux oreilles.

.
Yohann Diniz (50 km marche – 3h32’33)

À Zurich, le 15 août 2014, Yohann Diniz enlève son troisième titre européen consécutif (2006, 2010, 2014), une première dans l’histoire, et bat à 36 ans le record du monde de Denis Nijegorodov de près de deux minutes (1’41) en 3h32’33. Une performance que des observateurs jugent équivalente aux 9″58 d’Usain Bolt. Il a eu les honneurs d’un autre record avec le record du monde du 50 000 m marche sur piste en 3h35’27 établi en 2011 à Reims. Le marcheur tricolore a également détenu pendant une semaine le meilleur chrono planétaire du 20 km marche en 1h17’02 en 2015 à Arles.

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter