Meeting de Liévin : Azeddine Habz et Agathe Guillemot, à chacun son record de France du 1500 m, pas de jaloux !

11 février 2024 à 1:41

Grandiose soirée d’athlétisme au Meeting de Liévin ! Si Grant Holloway (7″32 sur 60 m haies), Femke Bol (49″63 sur 400 m), Gudaf Tsegay (8’17″11 sur 3000 m) et Lamecha Girma (4’51″23 sur 2000 m) ont fait chavirer l’Arena Stade Couvert en étant tout proches du record du monde, les Tricolores Azeddine Habz et Agathe Guillemot ont établi un nouveau record de France du 1500 m. Le premier en remportant la course en 3’34″39, la deuxième en finissant septième sur la distance en 4’04″64. 

Il faut en faire l’aveu, on a eu beaucoup de mal à trouver, autour de nous, des passionnés d’athlétisme qui n’étaient pas confortablement assis sur leur canapé jusque tard dans la nuit pour suivre en direct le Meeting de Liévin sur la page Facebook de Stadion pour la première partie, grâce aux images mises à disposition par les organisateurs, puis sur la chaîne l’Équipe pour la suite et fin de la compétition. Il fallait être fou pour manquer ça. On se fait avoir depuis plusieurs éditions en croyant avoir déjà eu notre lot d’émotions pour un paquet d’années. Mais la magie de Liévin et de son atmosphère exceptionnelle, où les athlètes se lancent à corps perdu à l’assaut du chronomètre, a encore frappé.

 

« C’est juste incroyable »

Les Jeux olympiques de Paris sont encore dans un peu moins de six mois (1er au 11 août pour les épreuves d’athlétisme). Mais les Français n’ont pas attendu la distribution des précieuses médailles pour frapper fort et ont envoyé un message à leurs rivaux : ils ne se laisseront pas faire sur leurs terres au Stade de France l’été prochain comme dans toutes les futures joutes internationales. La nature du message ? Un chrono canon de 3’34″39 sur 1500 m pour Azeddine Habz, qui permet au fondeur de 30 ans de battre un record France vieux de 15 ans détenu par un champion légendaire, Mehdi Baala (3’34″71 à Karlsruhe en 2009).

 

 

Devant 5500 paires d’yeux, Azeddine Habz (ancien record : 3’35″27 à Liévin en 2023) a continué sa réécriture du livre des records français du demi-fond. Après avoir expédié aux oubliettes le record de France du 2000 m en salle (Bob Tahri en 4’59″84, 2006 à Liévin) en 4’57″92 en 2022 ici-même, puis du Mile en plein air (Eric Dubus en 3’50″33, 1995 à Zurich) en 3’48″64 à Eugene en septembre 2023. Le pensionnaire du Val d’Europe Athlétisme Montévrain a été soutenu par un public bouillant. « J’avais les jambes, j’avais la tête ! Je remercie Jean-Pierre (Watelle) pour cette magnifique course, c’est juste incroyable. Je voudrais aussi remercier les spectateurs parce que vous m’avez porté tout au long de la course ! »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Agathe Guillemot en état de grâce

Les records de France ne tombent pas tous les jours, et l’Arena Stade Couvert en a abrité deux d’un coup avec Agathe Guillemot, également sur 1500 m. Dix jours après s’être appropriée le temps national de référence du Mile en salle ce mardi en 4’29″02 à Ostrava, la représentante du Haute Bretagne Athlétisme a su profiter de l’émulation et de la densité dingue au Meeting de Liévin. Passée par les épreuves combinées dans les catégories jeunes, l’athlète de 24 ans a négocié l’affaire avec une septième place en 4’04″64, améliorant les 4’05″67 d’Hind Dehiba (Moscou en 2006).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

L’élève de Marc Reuzé, qui détenait un temps de référence en 4’08″57 (2 février à Miramas), a également réalisé les minima pour les Championnats du monde en salle de Glasgow (1er au 3 mars) fixés à 4’06″50. « C’est difficile de ressentir ce que je ressens. J’ai battu mon premier record de France il y a 10 jours et j’en fais tomber un autre ce soir, qu’est-ce que c’est bien l’athlétisme quand ça se passe de cette façon. J’ai un environnement propice à la performance ». La victoire est revenue à l’Éthiopienne Freweyni Hailu en 3’57″24. 

 

 

Plusieurs Français ont brillé au Meeting de Liévin : Just Kwaou-Mathey (2e derrière Grant Holloway) s’est illustré avec un chrono de 7″43 sur 60 m haies, devenant le quatrième performeur français de l’histoire. Pour son concours de rentrée, Jean-Marc Pontvianne a fait le show dans le bac à sable avec une marque à 17,13 m au triple saut. Laëticia Bapté s’est classée deuxième de la finale du 60 m haies en 7″97 (victoire de Tobi Amusan en 7″83), s’acquittant ainsi des minima pour les Mondiaux en salle de Glasgow.

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Belles prestations de Benjamin Robert (3e, record personnel en 1’45″70) et de Yanis Meziane (5e, record de France espoirs en 1’46″08) sur 800 m pour leur première sortie de l’année 2024 sur leur distance fétiche. On soulignera aussi le record personnel d’Hugo Hay (6e) sur 3000 m en 7’40″94 qui se hisse au quatrième rang des meilleurs performeurs tricolores de tous les temps. Enfin, Ryan Zézé a été chronométré en 20″56 sur 200 m derrière le prodige américain Erriyon Knighton (20″21).

 

 

Des soirées d’athlétisme comme celles-ci, on en redemande tous les week-end. Merci pour le spectacle messieurs dames !

Tous les résultats du Meeting de Liévin 2024, en cliquant ici.

Crédits photos : Solène Décosta / STADION

ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !