Meeting de Mondeville : Pascal Martinot-Lagarde, dix ans après

05 février 2024 à 21:09

Dix ans après avoir établi son record personnel sur 60 m haies en 7″45, Pascal Martinot-Lagarde foulera à nouveau la Halle Michel d’Ornano au Meeting de Mondeville ce mercredi. Les concours de perche hommes et femmes promettent des étincelles. Tour d’horizon des nombreux temps forts de la réunion normande avec Christophe Lemarié, directeur, et Florian Rothenmacher, responsable du plateau.

Les premières réunions du circuit Elite du « Crédit Mutuel Athlé Tour » ont toutes délivré des performances impressionnantes pour un début de saison hivernale et un très beau spectacle. Le Meeting de Mondeville qui se tient ce mercredi 7 février devrait aisément poursuivre cette dynamique. Christophe Lemarié et Florian Rothenmacher, avec leur équipe organisatrice, se sont une nouvelle fois dotés, pour ce 22e opus, d’un plateau athlètes de qualité avec des duels à tous les étages, sur chacune des 12 épreuves du programme.

 

 

Disposant du label argent depuis 2022, le Meeting de Mondeville fait partie du top 20 des rendez-vous mondiaux en salle : « On sait à quel point cela peut s’avérer compliqué de réunir un plateau d’une ampleur internationale. Je tiens à féliciter Florian pour le travail qu’il accomplit édition après édition », souligne Christophe Lemarié. Un athlète emblématique de l’équipe de France sera tout particulièrement scruter : Pascal Martinot-Lagarde.

 

C’est l’heure du grand retour pour PML !

Une décennie après avoir marqué de son empreinte le Meeting de Mondeville, signant à l’époque la deuxième performance française de l’histoire (7″49 en séries puis 7″45 en finale), le hurdler tricolore s’alignera sur le 60 m haies ce mercredi dont il est toujours le recordman de la réunion normande. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé de le détrôner. De grands noms de la spécialité ont tenté de s’approprier son temps de référence ces dernières éditions : Dimitri Bascou, Wilhem Belocian et Jarret Eaton se sont cassé les dents un par un sur son chrono diabolique. 

Depuis sa dernière apparition dans la Halle Michel d’Ornano (il était venu une première fois en 2012), le sociétaire de l’ES Montgeron s’est bâti l’un des plus beaux palmarès de l’athlétisme tricolore avec une bagatelle de douze podiums dans un grand championnat, plein air et salle confondus. Une performance aussi rare qu’éblouissante. Parmi les faits saillants, Pascal Martinot-Lagarde a décroché un quatrième podium planétaire en indoor en cinq participations sur 60 m haies à Belgrade en 2022.

 

« 10 ans après il est toujours présent au top niveau et il a la dalle »

Si le Français de 32 ans doit mesurer le chemin parcouru, il a toujours aussi faim de chronos et de victoires, et revient en force pour encore faire parler de lui dans un écrin qui occupe une place particulière dans sa sublime carrière. Alors que le 60 m haies est déjà en fusion en ce début du mois de février, PML, après une rentrée en 7″72 à Val-de-Reuil le 28 janvier, tient une occasion pour accrocher les minima (fixés à 7″62) au tableau de chasse français en vue des Mondiaux en salle de Glasgow (1er au 3 mars).

 

 

« L’idée est aussi de marquer le coup pour ce record anniversaire. C’est assez dingue quand même de se dire que ça fait déjà 10 ans. Et 10 ans après il est toujours présent au top niveau et il a la dalle. C’est un beau clin d’œil. On est toujours heureux de l’accueillir. En plus, Pascal est un gars qu’on apprécie beaucoup à Mondeville. C’est génial de le revoir ! », se réjouit Florian Rothenmacher. Le Jamaïcain Damion Thomas, également champion du monde juniors du 110 m haies (2018 pour lui, 2010 pour PML), vainqueur le week-end dernier à Metz en 7″61, tentera de récidiver. Chez les dames, la Bahaméenne Charisma Taylor détient le meilleur chrono des engagées en 7″91.

 

Double ration de perche

Pour des performances de premier plan, il faudra aussi regarder du côté des deux concours de perche, hommes (19h00) et femmes (21h05). Ils seront l’occasion pour les passionnés et le public de connaisseurs de se régaler pendant des heures, et pour les voltigeurs de se régler avant les Mondiaux indoor. L’Américain Jacob Wooten, l’homme le plus haut de l’écrin mondevillais, investit la Halle pour la quatrième fois de rang : 5,62 m en 2021, 5,75 m en 2022, 5,82 m en 2023… le plieur de gaule d’outre-Atlantique aura une autre chance d’améliorer le record du Meeting de Mondeville qui était auparavant précieusement conservé depuis vingt ans par Romain Mesnil (5,80 m).

Ses compatriotes Zach McWhorter, sixième de la finale des Mondiaux de Budapest, et l’Américain Matt Ludwig, seront de la partie, tout comme les Français Robin Emig, en pleine bourre en ce début de saison hivernale (5,75 m au Dévoluy le 13 janvier et à Miramas le 2 février) et Alioune Sene, champion de France Elite en salle 2023.

 

 

Le concours féminin ne manquera pas d’attrait non plus : toutes les meilleures Françaises du saut à la perche ont répondu présent à l’instar de Margot Chevrier (4,71 m en 2023), quintuple championne de France (2021, 2022 et 2023 en plein air, 2022 et 2023 en salle), Ninon Chapelle, recordwoman de France avec 4,75 m, Marie-Julie Bonnin (4,55 m en 2022), championne d’Europe espoirs 2023, et Alix Dehaynain, devenue la huitième performeuse française de l’histoire avec 4,50 m. La Slovène Tina Sutej (4,82 m), troisième des Mondiaux en salle 2022, la Canadienne Alysha Newman, souveraine lors du Meeting Diamond League de Paris 2019 avec 4,82 m et victorieuse du World Indoor Tour 2023, et la Suissesse Angelica Moser (4,75 m), championne d’Europe en salle 2021, représenteront une opposition de premier choix.

 

 

« On sait que les perchistes se sentent bien et sont performants ici, indique Florian Rothenmacher. La réflexion est double. On a toujours une volonté d’innover, de chercher des nouvelles choses pour faire bouger les lignes. L’idée, c’est de dynamiser la perche et de proposer deux concours de haut niveau, un féminin et un masculin. Ça faisait quelques années qu’on n’avait pas proposé de concours féminin. On est toujours un peu frustré de choisir en fonction du circuit. Là, on peut mettre en place les deux concours. »

 

8 sauteuses à plus de 14 mètres au triple saut

Le coup d’éclat du Meeting de Mondeville pourrait venir du concours du triple saut qui a de quoi faire pâlir les Meetings estampillés Gold du « World Athletics Indoor Tour » avec huit athlètes engagées détenant un record à plus de 14 mètres. Elles avaient régalé le public l’an dernier et sont de retour dans le bac à sable ce mercredi :  Les Cubaines Leyanis Pérez (record du meeting en 2023 avec 14,48 m), qui détient la deuxième meilleure performance mondiale de l’année 2024 avec 14,45 m, et Liadagmis Povea (deuxième en 2023 avec 14,39 m), cinquième des JO de Tokyo.

Le podium de l’édition 2023 sera présent dans son intégralité puisque la Turc Tugba Danismaz (14,12 m) est annoncée au bout du sautoir. « Nous avons réussi à monter à nouveau un concours de triple saut femmes de haut vol. Il faut le souligner, c’est rare en France d’avoir un concours avec huit femmes possédant un record à plus de 14 mètres », poursuit Florian Rothenmacher.

 

 

Les choses très sérieuses débutent aussi pour Erwan Konaté, qui lui aussi occupera le bac à sable au saut en longueur. Le double champion du monde juniors (2021 et 2022), en retrait le 27 janvier à Nantes, a vite trouvé les bons réglages (7,72 m à Amiens le 3 février). Il a les moyens de jouer les premiers rôles lors d’un concours où l’Indien Jeswin Aldrin (8,42 m en 2023) sera l’athlète à battre. « On a des grosses performances qui ont été réalisées ces dernières années sur le triple saut ainsi que sur la longueur. Le but est de continuer à les dynamiser et à les mettre en valeur. »

 

 

Orlann Oliere et Jeff Erius pour accélérer

Sur 60 m, plusieurs fusées essayeront d’animer la Halle Michel d’Ornano. Les spectateurs auront un œil attentif sur Orlann Oliere (ex Ombissa-Dzangue, 7″15 en 2019), finaliste olympique sur 4×100 m en 2021 avec l’équipe de France, qui vient de claquer 7″17 au Luxembourg le 21 janvier dernier, minima pour les Mondiaux indoor de Glasgow en poche. La sprinteuse du CA Montreuil 93 tentera de poursuivre sur la lancée de son formidable début de saison. Elle sera la locomotive parfaite pour ses coéquipières du relais 4×100 m tricolore Mallory Leconte (7″29) et Marie-Ange Rimlinger (7″33).

« Orlann fera déjà sa troisième sortie de l’année sur la distance, elle est en grande forme surtout qu’elle a de réelles chances de s’imposer. Elle confirme ses performances par ses prestations de ces derniers jours au Luxembourg et à Düsseldorf. Elle va avoir une belle densité avec autour d’elle avec des athlètes qui courent entre 7″10 et 7″20. Donc, ça va aller très vite sur la ligne droite. »

 

 

Sur la même distance mais chez les messieurs, Jeff Erius vient de porter son record personnel à 6″61 et fera face à des clients comme le Libérien Emmanuel Matadi, flashée en 9″97 sur 100 m en août dernier, qui a déjà couru 6″52 (2022) sur 60 m, et à l’Autrichien Markus Fuchs (6″59), finaliste des Europe en salle 2023 à Istanbul.

 

Timothée Adolphe dans l’arène

Toujours un excellent point, le Meeting de Mondeville, depuis 2018, vise à promouvoir les athlètes paralympiques en organisant une épreuve handisport, le 60 m. Habitué des lieux, Timothée Adolphe (T11, déficience visuelle), vice-champion paralympique sur 100 m à Tokyo en 2021, sera dans les starting-blocks pour la quatrième fois dans le Calvados après 2018 (7″32), 2019 (7″36) et 2023 (7″22). En 2023, le « Guépard Blanc », en compagnie de son guide Charles Renard, avait été chronométré en 7″22, à six centièmes de sa meilleure performance mondiale de tous les temps (7″16 en 2021 à Aubière). 

 

 

« Il y a une volonté forte de promouvoir les athlètes handisport, insiste Christophe Lemarié. Nous avons cette attention particulière qui est portée autour du handi parce qu’on sait à quel point ces athlètes sont d’un courage énorme. En tant qu’organisateur de meeting, nous avons cette mission de promouvoir l’athlétisme de très haut niveau et de mettre en avant les athlètes valides comme handisport. »

 

Valentin Gondouin, du marathon au 3000 m

Après avoir négocié son premier marathon en 2h10’59 le 3 décembre à Valence, le local de l’étape de l’EA Mondeville Hérouville sera au départ du 3000 m qui fera figure de sprint long pour lui ! L’un des fondeurs en grande forme de la saison 2023 côté français est affûté, comme en atteste sa troisième place au prestigieux Cross Ouest-France du Mans le 21 janvier dernier, et voudra confirmer ses bonnes dispositions du moment en repartant avec un nouveau record personnel qu’il avait établi ici-même en 2022, en 8’02″64.

« Valentin vient faire sa rentrée sur piste à domicile et il sera évidemment le favori du public, avance Florian Rothenmacher. Il a en ligne de mire le record de Normandie (7’49″13 par Rachid Chékhémani du Stade Sottevillais 76 depuis 2001 à Karlsruhe). Sa préparation se passe très bien. On espère qu’il va pouvoir nous faire une grosse performance. » 

 

 

L’élève d’Adrien Taouji développe sa science et son intelligence de course en s’alignant sur plusieurs distances avec succès (1h01’27 aux Mondiaux de Riga sur semi-marathon le 1er octobre 2023 et champion de France du 10 000 m 2023 à Pacé en 28’16″22). Valentin Gondouin devra s’accrocher le plus possible aux foulées de l’Éthiopien Diriba Girma (7’38″79) qui s’élancera avec l’ambition de chiper le record de la réunion, actuellement propriété du Kényan Daniel Ebenyo (7’42″93 en 2022). Dans la course féminine, on suivra aussi Alice Seguin, championne de France espoirs 2023 sur 1500 m en plein air et en indoor.

 

180 bénévoles se mobilisent pour la réussite du Meeting de Mondeville

Dans une époque où il est de plus en plus compliqué de recruter des bénévoles, le Meeting de Mondeville est confronté à un problème de riche en faisant face à l’afflux de demandes : « 180 bénévoles ce n’est pas anodin, c’est juste incroyable, s’enthousiasme Christophe Lemarié. lls se réunissent chaque année, il y a une réelle fidélité et viennent de partout en Normandie et de partout en France. J’aime rappeler que nos bénévoles valent de l’or et sont très attachés au Meeting. Je leur dois beaucoup parce que, sincèrement, moi tout seul, je ne peux rien faire. Nous devons être l’un des seuls meetings de France à refuser des bénévoles. Il y a plein de personnes qui se proposent et qui veulent venir donner un coup de main. Et malheureusement, on ne peut pas accueillir tout le monde, c’est dingue. »

 

Des partenaires privés et institutionnels engagés

Le directeur du Meeting de Mondeville tient à remercier tous ceux qui contribuent à la réussite de cette 22e édition pour leur aide précieuse, et aussi les partenaires publics et privés pour leur soutien. « Nous sommes fiers d’avoir de nombreux partenaires, bien sûr avec les collectivités territoriales comme la Région, le Département et la ville de Mondeville, mais également un accompagnement fort de partenaires privés représentant près de 50 entreprises. »

 

Une Hall propice au show

Spectacle et performance ont rendez-vous ce mercredi à la Halle Michel d’Ornano. « On connaît la particularité de la salle, il y a une réelle proximité avec les athlètes et le public normand pour encourager tous les champions. Ça donne tellement de force aux athlètes. La Halle d’athlétisme Michel d’Ornano va bientôt fêter ses 100 ans, avec sa structure en acier de type « Eiffel ». C’est une salle unique qu’on ne trouve nulle part ailleurs », conclut Christophe Lemarié.

 

 

En direct sur Athlé TV

Grâce aux images fournies par l’organisation, Stadion diffusera sur sa page Facebook le « pré-Meeting » de 19h00 à 19h55. Ensuite, la Fédération Française d’Athlétisme vous proposera en exclusivité une retransmission en direct des épreuves internationales sur la plateforme Athlé TV et sur les applications AthléTV Apple et Android (gratuit pour les licenciés FFA), de 19h55 à 22h15. Alexandre Brunel et Vanessa Gladone composeront le pool des commentateurs. Patrick Montel et Valentin Longuemare seront les deux speakers sur la piste alors que Malcolm Duquesney recueillera les témoignages des athlètes au bord de la piste.

Informations et Billetterie : www.aomh.fr

Crédit photo : Antoine Decottignies / STADION

ARTICLES RÉCENTS
BONS PLANS
BONS PLANS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !