Meeting de Montreuil : Rénelle Lamote, Azeddine Habz et Ludvy Vaillant victorieux

02 juin 2022 à 23:41

Pour son 13ème opus, le Meeting de Montreuil a réuni, comme à son habitude, bon nombre de stars internationales. Pas moins de dix médaillés olympiques, dont quatre champions, étaient présents au stade Jean-Delbert ce jeudi soir. De nombreux français ont également fait le court déplacement pour tenter de décrocher les minima pour les deux grands rendez-vous estivaux que sont les Mondiaux de Eugene et les Europe de Munich. Parmi les belles prestations de la soirée, nous pouvons retenir les victoires de Rénelle Lamote sur 800 m (2’00″68), d’Azeddine Habz sur 1500 m (3’36″27) et de Ludvy Vaillant sur 400 m haies (49″10).

 

« Je sens qu’il ne me manque vraiment pas grand-chose »

Vous ne pourrez pas dire que l’on ne vous avait pas prévenu. Le Meeting de Montreuil était un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte tant la soirée s’annonçait riche en performances. Le pré-meeting, que vous avez pu suivre sur notre page Facebook grâce aux images mises à disposition par l’organisation, annonçait déjà la couleur. Sur le 400 m, Loïc Prévot s’est imposé dans un chrono de 45″67, synonyme de record personnel et surtout de minima pour Munich. Au lancer de disque, la Cubaine Yaime Perez pliait le concours en devenant la sixième performeuse de l’année grâce à un dernier essai mesuré à 64,45 m. Au terme d’un concours régulier (trois lancers entre 61,18 m et 61,21 m), Mélina Robert-Michon prenait, quant à elle, la cinquième position (61,21 m).

 

 

« L’objectif c’était vraiment de faire les minima aujourd’hui (63,50 m), j’avais coché ce Meeting parce que je sais que les conditions sont toujours bonnes, on est toujours bien accueillis. Je sens que la forme est en train de monter, c’est une bonne perf, une bonne régularité, et on sait que quand c’est régulier comme ça, ça ne demande qu’à sortir donc il ne manque vraiment pas grand-chose, relativisait la vice-championne olympique de Rio. Il y a un peu de frustration, mais du positif aussi pour la suite de la saison. Je sentais que j’avais l’énergie et l’envie, peut-être un peu trop d’envie même. La technique n’était pas encore tout à fait au point, en tout cas c’était un peu précipité tellement j’avais l’envie de bien lancer et de lancer loin. Il va falloir ajuster un peu tout ça, mais je sens qu’il ne manque vraiment pas grand- chose, et très rapidement ça devrait sortir », aux Meetings Diamond League d’Oslo (16 juin) ou de Paris (18 juin), par exemple. La médaillée de bronze aux championnats d’Europe juniors en 2019 à Boras et espoirs à Tallinn en 2021 Amanda Ngandu-Ntumba a terminé à la septième place (53,69 m).

 

Hay, Lamote et Robert manquent de peu les minima pour Eugene

 

Venu à Montreuil avec la volonté farouche de composter son ticket pour Eugene (13’09″00), Hugo Hay décrochait du peloton de tête du 5000 m à trois tours de l’arrivée pour finalement couper la ligne au septième rang en 13’12″14. Si le champion de France Elite de la distance manquait son objectif de trois petites secondes, il pouvait tout de même se satisfaire, pour son premier 5000 m de la saison, des minima pour Munich (13’24″00). À noter la victoire et le record de la réunion francilienne de l’un des quatre Kényans engagés sur la course, Cornelius Kemboi (13’04″31). Après l’abandon de la grande favorite, Genzebe Dibaba sur la même distance chez les féminines, la voie était libre pour Daisy Jepkemei qui s’imposait, en solitaire, dans un chrono de 14’45″69, nouveau record national du Kazakhstan et record du Meeting de surcroît. À noter, la neuvième place de la sociétaire du CA Montreuil 93, Sara Benfarès en 15’39″62.

 

 

Un peu plus tôt dans la soirée, toujours en demi-fond et au terme d’une course prise à son compte dès les premiers mètres, l’Éthiopienne Diribe Welteji survolait le 1500 m féminin pour l’emporter sous la barrière des 4 minutes, en 3’59″48. Sa compatriote de 17 ans Mebrith Mekonen est montée sur la deuxième marche du podium en 4’03″60, devant les deux Allemandes Katharina Trost (4’04″29) et Konstanze Klosterhalfen (4’04″60). De leur côté, les quatre Françaises engagées ont réalisé un joli tir groupé : Johanna Geyer-Carles, dixième en 4’12″24, Katia Delarche, onzième en 4’04″24, Charlotte Mouchet, par la suite lièvre sur le 5000 m, douzième en 4’14″31 et Bérénice Fulchiron, treizième en 4’14″84. Distancé par le Kényan Kumari Taki (finalement 3e en 3’37″31) à un tour du terme, Azeddine Habz s’est arraché dans la dernière ligne droite pour remporter le 1500 m dans le chrono de 3’36″27, à seulement vingt-six centièmes des minima pour Munich. Flavien Szot s’est classé quatrième en 3’39″15, Baptiste Mischler sixième en 3’40″26, Mohamed-Amine El Bouajaji, huitième en 3’41″76, juste devant Mehdi Belhadj, neuvième en 3’44″08.

 

 

Alors qu’elle avait composté son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo l’an dernier au même endroit, Rénelle Lamote visait cette année, à Montreuil, la qualification pour Eugene sur 800 m (1’59″30). Malgré une course tout en maîtrise, et une brutale accélération dans les 200 derniers mètres qui lui a permis de prendre la tête, il aura manqué quelques centièmes à la triple vice-championne d’Europe pour espérer s’envoler pour l’Oregon (2’00″68). Derrière elle, Agnès Raharolahy a pris la sixième place et bat une nouvelle fois son record personnel (2’02″31), tout comme Léna Kandissounon (7e en 2’02″60). Meriem Sahnoune a réalisé, quant à elle, son meilleur chrono de la saison (2’02″80).

 

 

Si l’on attendait le champion olympique kényan Emmanuel Korir (sixième en 1’46″29) chez les hommes, c’est son compatriote Collins Kipruto (1’45″22), qui s’est imposé sur le 800 m. Débarqué à Montreuil pour tenter de se débarrasser du NPR pour Eugene, Benjamin Robert a échoué de peu, comme Rénelle Lamote, malgré une course gérée de main de maître (3e en 1’45″59). Nasredine Khatir s’est classé septième en 1’46″66, et Pierre-Ambroise Bosse neuvième en 1’47″12, soit plus d’une seconde de mieux que son chrono lors du deuxième tour des Interclubs à Grenoble (1’48″21). Juste derrière lui, Anicet Kozar a terminé dixième en 1’47″56.

 

 

Ludvy Vaillant (49″10) a conservé sa couronne acquise l’an dernier et s’est imposé à la photo finish devant Wilfried Happio et le Turc Yasmani Copello, crédités dans le même chrono de 49″11. Les deux Français valident du même coup les minima pour les championnats d’Europe de Munich (49″50). Chez les féminines, derrière l’intouchable Cubaine Roxana Gomez, victorieuse du 400 m en 51″72, Amandine Brossier a terminé troisième de la course, dans un chrono de 52’72, sa meilleure performance de la saison. L’Angevine a terminé juste devant la deuxième française engagée, la recordwoman nationale espoirs de la distance, Sokhna Lacoste (53″21).

 

 

Malgré une belle deuxième partie de course, Jimmy Vicaut n’est pas parvenu à revenir sur l’Ivoirien Arthur Cissé (10″06) dans l’épreuve du 100 m. Le recordman de France de la ligne droite s’est emparé tout de même de la seconde place dans un chrono de 10″10, meilleure performance de la saison. Après avoir légèrement craqué dans les derniers mètres, Mickaël Zeze s’est hissé à la cinquième place en 10″21, également synonyme de meilleure performance de la saison, tout comme les 10″34 de Jeff Erius, huitième de la course. À l’issue d’une course très disputée, Aurel Manga s’est classé quatrième du 110 m haies, en réalisant au centième près les minima pour les championnats d’Europe de Munich (13″50). Le Brésilien Gabriel Constantino (13″41) a pris le meilleur sur le Britannique Andrew Pozzi (13″46) et son compatriote Rafael Pereira (13″48). Les deux autres français Just Kwaou-Mathey (13″61) et Raphaël Mohamed (13″80) terminent respectivement sixième et huitième. Si l’Américaine Tonea Marshall (12″96) a dominé de bout en bout et avec aisance le 100 m haies, les Françaises Awa Sene (3e en 13″13) et Laura Valette (4e en 13″15) n’ont pas démérité et ont toutes deux signé leur meilleur temps de la saison. Solenn Compper (13″37) et Léa Vendôme (13″43), ont, quant à elles, pris la sixième et la huitième place de la course.

 

Martinez, vainqueur un peu surprise du triple saut

Alors que le concours du triple saut s’annonçait tonitruant, et qu’un gros duel entre l’Américain Christian Taylor et le Portugais Pedro Pichardo pouvait être espéré, c’est finalement le Cubain Lazaro Martinez, champion du monde en salle cette année à Belgrade, qui a plié les débats en s’imposant avec un saut mesuré à 17,30 m lors de son deuxième essai. Pichardo, champion olympique en titre, s’est classé deuxième du concours avec 17,18 m à sa première tentative. La surprise est également venue de Thomas Gogois, troisième du concours après avoir battu à plusieurs reprises son record personnel pour finalement atterrir à 16,83 m. Enzo Hodebar (16,59 m), Yoann Rapinier (16,27 m) et Benjamin Compaoré (15,68 m) ont terminé respectivement sixième, septième et neuvième. L’Américain Christian Taylor, pour son retour à la compétition après une blessure au tendon d’Achille, s’est classé à une anecdotique huitième place (16,11 m). Melvin Raffin n’est malheureusement pas parvenu à assurer la moindre planche. Au saut en hauteur, l’Ukrainienne Kateryna Tabashnik l’a emporté grâce à une barre domptée à 1,89 m. Elle a également sans surprise été sacrée à l’applaudimètre. Solène Gicquel se classe cinquième en 1,86 m, synonyme de meilleure performance de sa saison. Laureen Maxwell et Laura Salin-Eyike sont respectivement créditées de bond à 1,80 m et à 1,75 m.

Tous les résultats du Meeting de Montreuil, en cliquant ici.

Texte : Emeline Pichon
Crédits photos : Antoine Decottignies / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Où regarder le Meeting de Monaco 2022 en direct ?

Athlétisme : Où regarder le Meeting de Monaco 2022 en direct ?

Les passionnés d'athlétisme ont rendez-vous avec le Meeting de Monaco ce mercredi 10 août en direct à 20h00 sur CANAL+ Sport ! Fidèle à son standing cinq étoiles, l'organisation du Meeting de Monaco entend proposer un magnifique spectacle. La piste du Stade Louis-II...

Meeting de Monaco : Plateau princier avec quinze Français

Meeting de Monaco : Plateau princier avec quinze Français

Les quinze Français en lice espèrent vivre une soirée princière sur le Rocher à l'occasion du Meeting de Monaco ce mercredi 10 août 2022 au Stade Louis-II, à cinq jours du début des Championnats d'Europe de Munich (15 au 21 août 2022). Depuis plusieurs années, la...

Athlétisme : Les universités américaines, un modèle de réussite

Athlétisme : Les universités américaines, un modèle de réussite

Du 15 au 24 juillet 2022, la ville universitaire de Eugene, considérée comme La Mecque de la discipline par les athlètes et les connaisseurs, a accueilli les Championnats du monde d'athlétisme pour la première fois de son histoire.  Depuis de nombreuses années, bon...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed LD

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed Sky+
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Novablast 2
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed LD

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed Sky+
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Novablast 2

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !