Menu

Meeting Elite de Nantes : Laura Valette en piste

Rendez-vous important du début de saison hivernale, le Stadium Pierre-Quinon accueille, ce samedi, la septième édition du Meeting Elite de Nantes. La compétition mettra sur le devant de la scène de nombreux athlètes français dont la locale Laura Valette. Présentation des forces en présence.

Femmes

60 m

Créditée de 7″29 l’an passé, Cynthia Leduc, vice-championne d’Europe espoirs du 100 m, portera la pancarte de favorite. Les Françaises Stella Akakpo, Maroussia Paré, Estelle Raffaï, Sarah Richard Mingas et Nasrane Bacar, qui peuvent toutes jouer une place sur le podium, se tiennent dans un mouchoir de poche si l’on regarde leur meilleur temps de l’hiver dernier. La Portugaise Lorène Bazolo et la Lettone Sindija Buksa sont engagées avec un chrono de 7″34 réalisé en 2019.

400 m / 800 m 

Auteur du record de l’écrin nantais l’an passé en 2’05″53, la Lettone Liga Velvere est bien placée sur le papier pour conserver sa couronne. Ça promet une grosse bagarre pour monter sur la boite si on y rajoute les Italiennes Joyce Mattagliano et Eleonora Vandi ainsi que la Tchèque Diana Mezulianikova. La sociétaire de l’Athletic Jeunes Bastia Khadija Benkassem semble la seule athlète à pouvoir se glisser dans ce lot compact et relevé. Sur 400 m, on aura un œil attentif sur les prestations des Françaises Marine Mignon, Shana Grebo et Anaïs Lutufucu.

60 m haies

L’Indoor de Nantes sera l’occasion de venir applaudir la Nantaise Laura Valette qui effectuera sa rentrée 2020. La championne de France Elite du 100 m haies en 2019 pourra se jauger face à de redoutables concurrentes, une manière d’attaquer de plain-pied sa saison olympique. Parmi les autres athlètes engagées, on retrouve certains visages bien connus des pistes tricolores avec Sacha Alessandrini, Pauline Lett, Solenn Compper, Coralie Comte et Pauline Salies qui chercheront une performance de pointe. Attention également à la Néerlandaise Sharona Bakker et à la Portugaise Olimpia Barbosa qui entendent jouer leur carte dans la lutte pour le top 3.

Hauteur                                             

Bien malin celui qui devinera la vainqueure et même le podium final ! La Britannique Bethan Partridge et l’Irlandaise Sommer Lecky, vice-championne du monde juniors en 2018, devraient offrir un joli concours aux spectateurs. La bataille pour le podium fera rage puisque la compétition mettra sur le devant de la scène les meilleures françaises de la discipline : Prisca Duvernay, Solène Gicquel et Marine Vallet

Triple saut                                                

Le record du Stadium de Jeanine Assani-Issouf (13,77 m) est en danger ! Le concours voit se dégager deux favorites qui ont franchi 14 mètres l’an passé : La Biélorusse Iryna Vaskouskaya et la Britannique Naomi Ogbeta. La championne du monde cadette à Lille en 2011 Sokhna Gallé aura également son mot à dire.

.
Hommes

60 m

Avec six athlètes sous les 6″70 en 2019, le podium du 60 m s’annonce très indécis. Double champion de France Elite de la ligne droite en salle (2018 et 2019), Marvin René part avec la faveur des pronostics. Le vainqueur surprise de l’an passé Jérémy Leroux ainsi que les Britanniques Confidence Lawso, Dominic Ashwell et Kyle De Escofet, lauréat en 2017 et en 2018, semblent pouvoir être capables de lui résister. Pour venir les titiller, on peut compter sur Amaury Golitin, valeur montante du sprint tricolore, ou encore Ryan Zeze, auteur d’un chrono record de 6″74 à Miramas. L’Iranien Hassan Taftian, champion d’Asie du 60 m en 2018, a les moyens de leur donner du fil à retordre. Le Nantais William Reppert, champion de France espoirs en titre, devrait lui aussi leur donner la réplique.

200 m

La lutte pour le podium s’annonce vive entre une flopée des meilleurs spécialistes hexagonaux à l’image de Loïc Prévot, Thomas Jordier, Charles Renard, Geoffrey Thomas, Ilies Tano ou encore Amaury Golitin.

800 m

Grosse bagarre en perspective entre le Marocain Oussama Nabil et le Néerlandais Tony van Diepen, médaillé de bronze des Europe en salle de Glasgow. Ils pourraient s’attaquer au record de la réunion qui est de 1’48″17, propriété de Mostafa Smaili lors de l’édition 2016. Les Tricolores Benjamin Robert et Clément Dhainaut, double champion de France Elite en salle (2017 et 2018), ont également un temps de référence inférieur à 1’50.

60 m haies

Comme d’habitude, les haies hautes seront l’un des temps forts de la compétition. Le Français Just Kwaou-Mathey devrait jouer les premiers rôles à moins que le Brésilien Joao Vitor de Oliveira ne mette tout le monde d’accord. La lutte pour le podium pourrait aussi concerner Thomas Martinot-Lagarde, Marvin Pistol et Mattéo Ngo. Là encore, le jeu des pronostics s’avère périlleux.

Perche

Pour la première fois, les spectateurs auront le privilège d’assister à un concours de saut à la perche à l’occasion de l’Indoor de Nantes. Duel au sommet avec la présence du Français Axel Chapelle, du Britannique Adam Hague et du Chypriote Nikandros Stylianou qui ont réalisé 5,65 m ou plus en 2019. Les trois plieurs de gaule ont toutes les chances de faire tomber la meilleure marque du Stadium (Kévin Menaldo avec 5,60 m). 

Longueur

Sans doute un des grands moments du Meeting Élite avec la présence de trois hommes à plus de 8 mètres. En l’absence du Nantais Jean-Pierre Bertrand qui a préféré jouer la carte de la prudence, les Français Yann Randrianasolo et Raihau Maiau ainsi que le Portugais Ivo Tavares devraient se battre pour la victoire.

 

 

Plus d’informations sur www.nmathle.fr
Entrée gratuite

Inscrivez-vous à notre newsletter