Menu

Meeting National de l’Est Lyonnais : Kowal en forme, la relève aussi

Les courses de demi-fond ont régalé le public samedi soir lors du Meeting National de l’Est Lyonnais, qui a notamment vu Yoann Kowal réaliser une rentrée en douceur et plusieurs jeunes athlètes français réussir les minima pour les Europe sur 3000 m steeple. Récit de la soirée.

Si vous étiez ce samedi devant notre direct commenté ou dans les tribunes du stade Pierre Duboeuf de Bron pour suivre le Meeting de l’Est Lyonnais, vous avez eu du flair. La réunion a accueilli des athlètes capables d’affoler les chronos. La pluie, tombée tout l’après-midi, a laissé craindre le pire. Voir les quelques éclaircies se dévoiler en début de soirée a alors détendu les visages. Ceux des organisateurs, ceux des athlètes surtout qui, ne percevant plus le moindre soupçon de vent, ont bien saisi l’opportunité de partir à la conquête de minima et de records.

.
Yoann Kowal a fait sa rentrée

La tension est montée crescendo avec en tout début de programme des 1500 m de niveau régional. La nuit commençait ensuite à tomber et le meeting prenait de la lumière avec le 2000 m steeple où Yoann Kowal promettait d’emmener tout le public dans son sillage pour sa rentrée estivale. Le champion d’Europe de Zurich a fait cavalier seul en survolant la course avec un chrono de 5’35″53, à seulement neuf centièmes de la meilleure performance mondiale de l’année : « Le lièvre part sur des allures plus lentes que j’avais demandées (2’40 au 1000 m) pour tenter un chrono au risque d’exploser sur la fin. Malgré cette allure, j’explose quand même. Je me dis que si je fais 64 ou 65 secondes au dernier 400 m, je termine en 5’22. Je relance juste un tout petit peu et à 200 m de l’arrivée je vois le chrono et je me dis que je me suis trompé dans mes calculs. Finalement j’ai plus regardé le chrono qu’écouter mes sensations ». Le 2000 m steeple, distance peu courue, reste un bon entraînement pour le Périgourdin avant sa rentrée internationale à Monaco le 12 juillet prochain, avec un kilomètre de plus à parcourir. Pas rassasié, il ne vous dira pas qu’il a enchaîné juste derrière avec le 1500 m, le bouclant en 3’46″46 (excusez du peu).

.
Baptiste Guyon impressionne 

Moment très attendu de la soirée, le duel sur 3000 m entre les deux champions des France de cross jeunes, Baptiste Guyon et Etienne Daguinos, a bien eu lieu et a tourné à l’avantage du premier nommé. Resté sagement calé dans la foulée du lièvre, Baptiste Guyon a fait parler son finish : « J’avais de bonnes jambes ! On a eu la chance d’avoir un lièvre régulier jusqu’au 1500 m qui nous a amenés sur le bon tempo (passage en 4’06). Ma préparation axée sur le 1500 m me sert pour finir vite. Avec mon coach on a décidé cette année de ne pas faire de steeple et de se concentrer sur le 3000 m ». Chronométré en 8’12″59, l’athlète de l’AC Romorantin a raté les minima pour l’Euro pour cinquante-neuf centièmes. Une performance synonyme de record personnel, qui lui permet de devenir le deuxième meilleur performeur européen de l’année chez les juniors. Etienne Daguinos (8’19″47) a rencontré des galères pour aller de Genève, ou une tempête a éclaté pendant une grosse demi-heure, jusqu’à Bron. Heureusement pour lui et le public, il est arrivé à temps.

En juniors filles, la victoire revient à la Grecque Vasileia Spyrou en 9’30″62 devant un trio français composé d’Alexandra Yatzimirsky (9’34″96), Manon Trapp (9’35″96) et Sara Benfares (9’39″00).

.
Azeddine Habz sur le fil

Les différentes épreuves de demi-fond ont donné lieu à des performances de tout premier plan, à commencer par les deux courses de 1500 m Elite. Les femmes ont été les premières en action, avec la Tunisienne Haifa Tarchoun qui s’est imposée d’une courte tête en 4’17″75, un centième devant Elodie Normand (4’17″76). En troisième position on retrouve Mekdes Woldu, l’Erythréenne de l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise, en 4’19″97. Dans cette même course, Anais Bourgoin (4’20″95), Aurore Fleury (4’21″34) Bérénice Fulchiron (4’21″88), Emilie Girard (4’22″08) et Mathilde Sénéchal (4’23″10) ont donné satisfaction.

Chez les hommes, la décision a été plus longue à se dessiner, et c’est une dernière ligne droite accrochée qui a donné la victoire au champion de France de semi-marathon Azeddine Habz en 3’40″21, devant Baptiste Mischler, finalement crédité de 3’40″60. « Je savais que ça allait se jouer dans les 300 derniers mètres, explique le vainqueur qui participera au 5000 m de Carquefou vendredi prochain. J’espère descendre sous les 13’30 ». Parti plus prudemment, Baptiste Mischler a creusé l’écart dans les 600 derniers mètres avant de se faire doubler dans les dernières foulées : « Je suis satisfait de faire une rentrée aux alentours des 3’40, surtout dans ces conditions où il y a pas un très beau soleil dans une atmosphère assez lourde. Point positif, je n’ai pas ressenti de gêne à la hanche qui m’embête à l’entraînement depuis trois semaines ». On soulignera aussi les 3’41″47 de Pierrick Jocteur-Monrozier (4e), les 3’42″33 de Yani Khelaf (5e), ainsi que les 3’42″82 de Mohamed-Amine El Bouajaji (6e).

.
Alexa Lemitre et Louis Gilavert assurent 

Ensuite, les qualifications pour les Europe juniors (18 au 21 juillet à Boräs) et d’Europe espoirs (11 au 14 juillet à Gävle) sur 3000 m steeple ont commencé à tomber. Si les athlètes ont été épargnés par les averses, ils n’ont pas été aidé par la piste détrempée. Pourtant aucune frayeur pour Alexa Lemitre qui, sauf retournement de situation, devrait être du voyage en Suède. La sociétaire de l’ECLA Albi s’est classée troisième en 10’07″20, à distance de son record personnel de 9’56″95. Dans la foulée du lièvre pendant la remière moitié de course (passage en 4’57 au 1500 m), elle a ensuite vu la Tunisienne Marwa Bouzayani (9’51″96) et l’Algérienne Fatiha Sanchez (9’54″57) porter une attaque un peu avant le dernier kilomètre. Cinquième en 10’16″24, ce ne serait pas une surprise de voir Jenipher Contois lors du rendez-vous continental espoirs. En juniors, Emilie Renaud (8e avec 10’22″08) et Claire Palou (9e avec 10’22″32) sont passées tout près du niveau de performance requis fixé à 10’21.

Lancée sur de bonnes bases jusqu’au 1500 m (4’15), avec des steepleurs ne se lâchant pas d’une semelle, la course a vu son rythme se ralentir, du fait d’une météo capricieuse, indigne d’un mois de juin. En effet, avec cette pluie qui leur a mis des bâtons dans les roues, les athlètes ont un peu baissé la cadence, la prudence étant de mise. À 400 m de l’arrivée, ils étaient encore cinq à pouvoir jouer la victoire. Louis Gilavert (8’32″21) a parfaitement manœuvré dans l’emballage final d’une course où personne n’a réellement fait la différence. Deuxième place pour Alexis Phelut (8’32″48) qu’on retrouvera en Suède mi-juillet (minima à 8’40). Huitième en 8’55″02, le junior Félix Laurent s’est affranchi du standard de qualification, en améliorant son record personnel de plus de huit secondes.

Signe de la bonne ambiance de l’épreuve et de la convivialité du Meeting, plusieurs concurrents ont remercié les bénévoles qui, pendant quatre heures ont assuré le bon déroulement de cette édition sous la pluie intermittente.

.

REPLAY : Revivez toutes les courses du Meeting de l’Est Lyonnais, en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter