Toulouse Capitole Perche : Renaud Lavillenie a assuré le show

17 septembre 2022 à 20:00

Surfant sur la tendance actuelle qui vise à faire sortir l’athlétisme des stades afin de séduire un nouveau public, le Toulouse Capitole Perche a tenu toutes ses promesses. Devant des spectateurs conquis, Renaud Lavillenie, à la veille de son 36e anniversaire, a assuré le spectacle en s’imposant avec un saut à 5,81 m, devant le vice-champion du monde américain Chris Nilsen. Dans le concours féminin, la première place est revenue à la Chinoise Xu Huiqin avec 4,41 m.

De plus en plus, de nombreuses initiatives invitent l’athlétisme à sortir des stades, pour aller conquérir un nouveau public. C’est le cas du Toulouse Capitole Perche où les organisateurs, sous la houlette de Henry Maitre, ont donné rendez-vous aux amateurs d’athlétisme en plein coeur de Toulouse où l’attraction est plutôt tournée vers une balade familiale ou des achats dans les boutiques. Le temps d’un après-midi, des nouveaux locataires un peu particuliers ont pris possession du parvis de la Place du Capitole avec le somptueux Hôtel de ville en toile de fond. Pour sa deuxième édition, le Toulouse Capitole Perche a perpétué la tradition de concours de niveau mondial en réunissant les meilleurs perchistes de France et quelques pointures planétaires. L’ancien joueur emblématique de rugby du Stade Toulousain Vincent Clerc a donné de l’allure à l’après-midi, laissant à peine le temps aux centaines de gens de s’asseoir pour profiter du spectacle. Le meilleur marqueur de l’histoire du Top 14 a été invité à transformer l’essai en tirant au pied le ballon ovale entre les poteaux, au-dessus de la barre horizontale, expérience très originale pour lui.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Du spectacle, il y en a eu ce samedi sur la Place du Capitole

Et tout d’un coup, le titre planétaire « Levels » d’Avicii a raisonné, morceau choisi par Renaud Lavillenie pour l’accompagner dans son entrée dans le concours et pour l’ensemble de ses tentatives. La compétition occitane a tout naturellement axé sa campagne de promotion de l’événement autour du perchiste clermontois lequel a pu mesurer sa cote de popularité. Il suffit de voir le nombre de personnes se levant des tribunes, portable à la main pour immortaliser son premier essai du concours à 5,51 m, une barre franchie allègrement. Bis repetita à 5,71 m. Qui a dit que les anniversaires ne pouvaient pas se souhaiter en avance ? Sûrement pas Renaud Lavillenie. À quelques heures de célébrer ses 36 ans, la star tricolore de notre sport a remporté le concours international en culminant à 5,81 m, son 169e concours à 5,80 m ou plus dans sa carrière.  « C’est ma fête aujourd’hui donc comme ça j’avais le choix ! ». Déchaîné après plus de deux heures d’épreuve, le public bouillant n’a pas boudé son plaisir quand il a enfin levé les bras et explosé sa joie.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Le concours dans la poche, le champion olympique 2012 de Londres s’est ensuite attaqué à une barre à 5,91 m, ce qui aurait constitué sa meilleure performance en 2022, sans réussite, malgré une dernière tentative bien engagée. Auparavant, les spectateurs, vraisemblablement très heureux de pouvoir assister à un concours de perche de haut niveau, ont mis l’ambiance dans les tribunes en lançant une ola. Renaud Lavillenie devance au nombre d’essais l’Américain Chris Nilsen, médaillé d’argent aux Mondiaux de Eugene derrière Armand Duplantis. « Finir la saison de cette façon, c’est excellent ! Ma dernière victoire dans un concours de perche remonte à juin 2021, je ne suis plus habitué à ça. Il y avait un superbe plateau, je bats Chris Nilsen qui est le vice-champion olympique et le vice-champion du monde donc ça n’est pas une performance au rabais. Il y a une belle ambiance, c’est vraiment un pur bonheur. Je peux partir en vacances l’esprit tranquille et je vais me replonger tranquillement pour l’année 2023. Un grand merci au public une nouvelle fois, sans eux, on ne peut pas avoir autant de plaisir, rendez-vous l’année prochaine ». L’élève de Philippe d’Encausse s’est arrêté devant le speaker pour entendre le public toulousain entonner « joyeux anniversaire » !

 

Baptiste Thiery en avait encore dans les jambes

Derrière les deux mastodontes, on retrouve Baptiste Thiery sur la troisième marche du podium. Alors que son étui de perche n’est arrivé que ce matin à Toulouse, cette mésaventure ne semble pas avoir déstabilisé le protégé de Gérald Baudouin à l’INSEP. Le champion de France Elite 2022 du décathlon est un excellent perchiste (il est champion de France espoirs avec 5,70 m), a été crédité d’une barre à  5,71 m, améliorant d’un centimètre sa marque de référence. Logiquement un peu émoussé en cette fin de saison, l’étudiant à SciencesPo Paris a ensuite échoué à 5,81 m. Celui qui a enchaîné trois décathlons cet été avec un meilleur total à 8057 points réalisé aux Championnats d’Europe de Munich (15 au 21 août) était ravi de sa prestation. « Au retour des Europe, j’étais cramé, je n’ai pas fait grand-chose et battre mon record, c’est vraiment extraordinaire. Il y avait une super ambiance, il faisait grave bon même le vent était un peu capricieux, c’était un kif de sauter ici ». Thibaut Collet, cinquième, et Anthony Ammirati, sixième, se sont respectivement arrêtés à 5,61 m et à 5,51 m. « C’est la plus belle compétition outdoor mais c’est ma 17ème compétition de la saison et je suis vraiment fatigué et content d’avoir passé 5,61 m », nous confie le premier nommé. Sous les yeux de son fils Marius, Valentin Lavillenie s’est arraché pour passer 5,31 m mais n’a pas été plus haut ensuite. Le vice-champion d’Europe en salle 2021, qui n’oublie jamais son esprit de camaraderie et de fraternité, a ensuite passé son temps à prodiguer de précieux conseils à Chris Nilsen et a rythmé le clapping avec le public.

 

Xu Huiqin pour le prestige

Dans le concours féminin, pas de victoire française puisque c’est la Chinoise Xu Huiqin qui a mis tout le monde d’accord. Impressionnante de facilité lors des ses deux premières barres à 4,31 m et à 4,41 m, la perchiste coachée par Damien Inocencio n’a pu dompter une barre à 4,51 m. « Le public était fou ! C’est la première fois que je viens à Toulouse, tout le monde m’a dit que la ville était magnifique mais je n’ai pas encore eu le temps de visiter ». L’Ukrainienne Maryna Kylypko, cinquième des Jeux olympiques de Tokyo, s’est classée deuxième avec 4,31 m. Elina Giallurachis, championne de France Elite en salle 2021, se hisse sur la troisième marche du podium avec 4,11 m. Pas venue pour faire de la figuration, Margot Chevrier, double championne de France Elite, n’a malheureusement pas franchi sa barre de rentrée à 4,21 m.

 

Belle opération de séduction

Outre l’installation de deux sautoirs de perche, les organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens pour transformer cette compétition en véritable show. La foule de plus de 6000 spectateurs, au plus proche des athlètes, prend davantage la mesure de la performance des voltigeurs qui s’envolent en haute altitude. Surtout, Renaud Lavillenie et ses camarades plieurs de gaule ont réussi leur opération séduction, à deux ans des Jeux olympiques de Paris, en faisant découvrir au grand public leur discipline si spectaculaire. Objectif réussi, puisque le but de cette journée était aussi de faire découvrir l’athlétisme à un public pas forcément passionné de sport. De quoi faire naître de nouvelles passions et pourquoi pas faire émerger les talents de demain.

Tous les résultats du Toulouse Capitole Perche, en cliquant ici.

Crédits photos : Paul Doumenc / STADION
© Tous droits réservés

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !