10 km de Valence : Agnes Jebet Ngetich explose le record du monde en 28’46

14 janvier 2024 à 10:10

Agnes Jebet Ngetich et Jacob Kiplimo ont mis le feu au bitume espagnol sur les 10 km de Valence ! La Kényane a établi une nouvelle marque de référence sur la distance dans le chrono stratosphérique de 28’46, devenant la première femme de l’histoire à descendre sous les 29 minutes, tandis que l’Ougandais s’est imposé en patron en 26’48.

Si on vous avait vendu une magnifique course dans la ville espagnole, on ne vous a pas menti. Et ce n’est pas encore aujourd’hui que les 10 km de Valence perdront leur titre honorifique de l’épreuve la plus rapide du monde sur la distance. Quatre ans après le record du monde chez les messieurs de Rhonex Kipruto en 26’24, c’est le record du monde féminin qui est tombé ce dimanche et il est l’œuvre d’Agnes Jebet Ngetich, équipée des adidas Adizero Takumi Sen 9 (lire notre test détaillé).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par adidas Running (@adidasrunning)

 

Déjà un premier record du monde au passage du 5e km (14’13)

La Kényane de 22 ans, qui s’est longtemps intercalée au sein d’un groupe d’hommes, a explosé le record du monde du 10 km en 28’46, soit une vitesse moyenne de 20,80 km/h, pour une allure à 2’53 par kilomètre. C’est 28 secondes de mieux que la précédente marque de référence établie par l’Éthiopienne Yalemzerf Yehualaw qui avait couru en 29’14 le 27 février 2022 à Castellon, à 70 km au nord de Valence. Cette performance ne sort pas de nulle part puisque la troisième des Mondiaux 2023 de cross-country était avant dimanche la deuxième performeuse planétaire sur une course mixte, grâce à ses 29’26 réalisés le 18 novembre 2023 à Lille.

Encore plus fort : Agnes Jebet Ngetich est passée au 5e km en 14’13, soit six secondes plus rapide que le record du monde féminin réalisé dans une course mixte, établi par l’Éthiopienne Ejgayehu Taye à Barcelone en décembre 2021, et correspond au temps établi par la Kényane Beatrice Chebet dans une course réservée aux femmes, également à Barcelone il y a deux semaines. Le chrono de Ngetich sur 10 km est également plus rapide que le record du monde féminin du 10 000 m sur piste (Letesenbet Gidey en 29’01″03).

« Je suis très heureuse. Je ne m’attendais pas à ce record du monde. Je venais pour améliorer mon temps, au moins autour de 29’14, mais je suis heureuse d’avoir couru un record du monde à 28 minutes », a expliqué la nouvelle recordwoman du monde du 10 km qui va maintenant se concentrer sur les Championnats du monde de cross-country de Belgrade le 24 en mars, puis sur les Jeux olympiques de Paris 2024 (1er au 11 août pour le épreuves d’athlétisme).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 10K Valencia Ibercaja (@10kvalencia)

 

Mais au-delà de la performance exceptionnelle d’Agnes Jebet Ngetich, c’est bien le niveau très élevé de la course qui a impressionné puisqu’une autre athlète aurait pu s’approprier le nouveau record du monde. Sa compatriote Emmaculate Anyango Achol, créditée de 28’57, est aussi passée sous la barre des 29 minutes sur la distance, ce qui donne une idée du rythme ultra-rapide de l’épreuve espagnole. Podium 100% kényane avec Lilian Kasait Rengeruk qui se classe troisième en 29’32. Vous l’avez compris, il s’agit du 10 km féminin le plus rapide de tous les temps. Nous sommes que le 14 janvier 2024, et Agnes Jebet Ngetich vient déjà très certainement de claquer l’une des plus belles performances sur la planète athlé de l’année… après quelques mois seulement la déflagration de Tigist Assefa sur marathon (2h11’53) à Berlin.

 

Jacob Kiplimo en patron

Dossard n°1 sur le torse, il a fini à ce même classement à l’arrivée. Le fondeur de 23 ans Jacob Kiplimo (Nike Vaporfly 2 aux pieds) a maîtrisé les débats et fait étalage de tout son talent. Après être passé en 13’20 au 5e km (sur les bases de 26’40), le recordman du monde du semi-marathon (57’31 en 2021 à Lisbonne) a définitivement pris les choses en main, faussant compagnie à Dennis Kibet, dernier concurrent capable de lui contester la victoire (finalement 4e en 27’03), et scellant la victoire qui lui était promise. Le médaillé de bronze aux JO de Tokyo sur 10 000 m (record en 26’23″93) a coupé la ligne d’arrivée en 26’53, se hissant au huitième rang des meilleurs performeurs de l’histoire. L’Éthiopien Birhanu Balew Yemataw (26’57) et le Kényan Peter Mwaniki Aila (26’59), tous les deux sous les 27 minutes, complètent le podium.

 

Record d’Europe égalé pour Dominic Lobalu

Le Suisse Dominic Lobalu (5e en 27’13), qui a égalé le record d’Europe du 5 km (13’12) de Jimmy Gressier le 31 décembre dernier à Barcelone, a une nouvelle fois égalé la meilleure référence continentale du 10 km de son camarade Julien Wanders avec 27’13. Le Français le plus rapide a été le vice-champion d’Europe 2021 du 10 000 m Florian Le Pallec (32e) en 28’23 qui abaisse son record personnel de 30 secondes. Le Breton de l’Athlé Pays de Lorient intègre le top 20 du bilan français de l’histoire sur 10 km. Mélody Julien a signé un temps de 33’30.

Les 10 km de Valence confirment davantage l’emballement des chronomètres sur les courses sur route. Les performances ont été favorisées ce dimanche par des conditions météo parfaites, un tracé plat réputé ultra-rapide, et l’utilisation par les athlètes de chaussures armées de plaque de carbone, désormais proposées par l’ensemble des équipementiers du marché.

Revivez les 10 km de Valence dans les conditions du direct (commentaires en espagnol), ci-dessous :

 

Tous les résultats des 10 km de Valence 2024, en cliquant ici

Crédit photo : 10 km de Valence

JO PARIS 2024
Stadion a pu découvrir en exclusivité les maillots que portera l'équipe de France d'athlétisme aux JO de Paris 2024.

🇫🇷 Notre guide des JO de Paris 2024

Tout savoir sur l’athlétisme et l’équipe de France !

ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !