All Star Perche : Anzhelica Sidirova et Menno Vloon flirtent avec les sommets !

Il y a 12 mois

Le Néerlandais Meno Vloon (5,87 m) et la Russe Anzhelika Sidorova (4,87 m) ont fait le spectacle en tentant respectivement les barres symboliques de six mètres et de cinq mètres lors de la septième édition du Meeting du All Star Perche de Clermont-Ferrand. Renaud Lavillenie s’est classé huitième avec 5,51 m.

Plusieurs records personnels, un record du meeting et une meilleure performance mondiale de la saison, nul doute que le All Star Perche a tenu toutes ses promesses ! Après avoir tenté par deux fois de franchir 5 mètres, la Russe Anzhelica Sidorova s’est finalement imposée avec 4,87 m, tout simplement synonyme de nouvelle meilleure performance mondiale de la saison. Même scénario chez les hommes où le Néerlandais Menno Vloon l’a emporté grâce à un saut à 5,87 m, après avoir échoué à trois reprises à 6 mètres. Du côté des Français, la soirée fut plus contrastée, avec notamment les sourires des frères Collet, et la déception de Valentin et Renaud Lavillenie. Si le double médaillé olympique s’est contenté d’une seule barre franchie (5,51 m), il peut néanmoins se féliciter du succès de l’événement qu’il a créé et organisé.

 

« J’y ai cru »

Chez les féminines, le duel tant attendu entre la championne olympique de Tokyo américaine Katie Nageotte et la championne du monde en titre Anzhelica Sidorova n’aura finalement pas eu lieu, après que l’américaine ait déclaré forfait au moment de l’échauffement. « Il y a quelques jours, j’ai commencé à sentir une irritation au niveau du pied. J’ai essayé d’attendre que ça parte, malheureusement ce n’est pas parti et c’est même devenu de pire en pire, je n’ai pas voulu insister dessus », regrette celle qui a franchi 4,95 m l’an dernier. Katie Nageotte hors du concours, la première place était quasiment promise à Anzhelica Sidorova. En franchissant une barre à 4,87 m, la Russe a signé la meilleure performance mondiale de la saison et la meilleure performance du meeting. La lauréate du jour a même tenté par deux fois la barre mythique des 5 mètres !

 

 

« J’y ai cru. J’ai vraiment essayé de franchir cette barre mais ça n’a pas marché. C’était une compétition très compliquée pour moi car j’ai sauté à Liévin il y a deux jours, et je suis là sans mon coach. Mais grâce à Renaud et tout le public, c’était vraiment une bonne compétition. C’est une très bonne expérience pour moi ». Si la vice-championne Olympique s’est finalement imposée, elle aura tout de même eu fort à faire avec sa compatriote russe, Polina Knoroz. La jeune perchiste de 22 ans s’est brillamment adjugée la deuxième place du concours, après avoir franchi une barre à 4,81 mètres (au premier essai !) et du même coup amélioré son record personnel de 11 centimètres.

 

« J’ai les crocs pour les Elite »

Côté français, la benjamine de l’épreuve Elina Giallurachis (4,45 m) termine quatrième ex-æquo , malgré trois tentatives à 4,55 m, soit une unité au-delà de son record personnel. Après avoir franchi 4,32 m à Bordeaux le mois dernier et 4,44 m à Tourcoing le 5 février, Ninon Chapelle poursuit sa montée en puissance en effaçant, elle aussi, une barre à 4,45 m. « C’est un season best ce soir, c’est ce que je vais retenir. J’ai pris des nouvelles perches, j’apprends à connaître mes perches à chaque compétition et là, je sais que c’est très proche. J’ai les crocs pour les Elite, je vais passer 4,60, c’est sûr », affirme la recordwoman de France à l’issue de son concours. Margot Chevrier s’est également arrêtée à 4,45 m, elle qui a franchi 4,54 m (record personnel), il y a deux semaines dans les Hauts-de-France.

 

Vloon malgré une perche trop souple

 

Chez les hommes, le Néerlandais Menno Vloon s’est imposé avec autorité grâce à une barre à 5,87 m. Le recordman des Pays-Bas s’est ensuite frotté à trois reprises à la barre des 6 mètres. N’ayant pas prévu une telle tentative, le lauréat du All Star Perche a même pensé emprunter une perche de Renaud Lavillenie pour tenter de réaliser l’exploit ! Malgré le soutien d’un public enflammé sur sa dernière tentative Menno Vloon n’aura pas réussi à transformer l’essai. « J’aurai eu besoin d’une perche plus dure, mais elle est restée à la maison. Je ferai un autre essai une autre fois ! C’est vraiment un plaisir ce meeting ici, Renaud fait un très bon travail ! », soulignait le perchiste de 27 ans. Derrière, le Grec Emmanouil Karalis s’empare de la deuxième place du meeting avec 5,81 m. « C’était vraiment génial, le public était super ! », appréciait celui qui a terminé quatrième des derniers Jeux olympiques.

 

Un concours compliqué pour Renaud Lavillenie

Malgré le bonheur de retrouver son public, Renaud Lavillenie ne s’engageait pas dans le concours de la meilleure des manières, la faute à un échauffement compliqué. « J’attends beaucoup de choses. J’attends de reprendre du plaisir ici, parce que forcément ça fait quelque chose de revenir à la Maison des Sports avec du public. Je pense qu’on en a tous bavé pendant deux ans et c’est un vrai soulagement de pouvoir se retrouver ici, appréciait le triple champion du monde en salle avant la compétition. D’un point de vue personnel, j’ai pas mal galéré avec ma cheville depuis cet été et ça fait du bien d’être à la fois l’organisateur mais aussi l’athlète. Ce soir c’est l’athlète qui va prendre le dessus et s’assurer qu’il y aura du spectacle, qu’il y aura de la perf », explique le double médaillé olympique avant de s’adresser au public. « Je vais compter sur vous parce que j’ai eu un échauffement un peu galère, il va falloir me pousser un peu au cul pour aller un peu plus haut, mais si ça marche bien on peut se régaler ».

 

 

Ému aux larmes à chaque fois qu’il se présentait en bout de piste, l’athlète organisateur s’est contenté d’un seul saut réussi, à 5,51 m, sans jamais vraiment parvenir à concrétiser toute son envie et son implication dans ce All Star Perche. « C’est beaucoup de frustration. C’est toujours pareil, quand on se rate ce n’est jamais ce qu’on vaut. Mais là franchement, j’ai énormément galéré sur mon échauffement. J’étais vraiment bien, je courais bien et du coup j’étais toujours trop près, sauf que j’ai perdu beaucoup de repères et beaucoup de jus, regrettait l’élève de Philippe d’Encausse. Sur la compétition, à aucun moment je n’ai réussi à me lâcher alors que c’est ce qui est normalement ma force. J’avais un peu l’impression de sauter avec le frein à main. C’est frustrant parce que je pense que j’avais les moyens de faire vraiment mieux… C’est la beauté et la difficulté du saut à la perche. Là, j’étais presque trop bien par rapport à ce que je pouvais faire et j’ai eu vraiment du mal à me régler, comme je l’avais dit à la fin de l’échauffement. Ça a eu des répercussions sur la compétition. Je pensais que le déclic aurait eu lieu, malheureusement il n’est pas venu. C’est frustrant parce que je suis vraiment content de pouvoir revenir là, d’avoir une belle organisation et un bel évènement, mais j’aurai aimé vous donner un peu plus. Mais ce n’est pas grave, ça ne fait que renforcer la motivation pour revenir l’année prochaine et se bouger pour être encore meilleur ! »

 

Soirée contrastée pour les Français

 

Même scénario pour Valentin Lavillenie, qui s’arrêtait lui aussi sur une barre à 5,51 m, franchie au deuxième essai, tout comme son grand frère. La déception était également visible sur le visage de Alioune Sène qui terminait son concours à 5,61 m. « C’est vraiment dommage que je ne puisse pas concrétiser tout le travail fourni avant. Mais j’ai pris énormément de plaisir à sauter à la maison, devant la famille ». Thibaut Collet s’arrêtait également sur une barre à 5,61 m. « C’était ma première chez les grands, et c’était incroyable ! », appréciait le médaillé de bronze espoirs aux championnats d’Europe en 2019. Puisque la perche est une affaire de famille, l’aîné des frères Collet était lui aussi satisfait de son concours après avoir franchi 5,71 m. « J’attendais qu’une perf comme ça sorte depuis le début de l’hiver, et là c’est sorti quasi à la maison, je suis ravi ! », se félicitait Mathieu Collet, finalement troisième ex-æquo du concours. Le perchiste de 26 ans partage la troisième place avec l’Australien Kurtis Marschall et avec Ethan Cormont. « J’étais venu ici pour faire les minima pour les championnats du monde fixés à 5,81 m. C’est de la frustration parce qu’il y a tout qui est là. Les perches sont là, j’ai changé énormément de perches donc c’est assez compliqué de se mettre en phase avec les marques. Même si j’ai la plus grosse perche de ma vie, ça ne passe pas… » avance le champion d’Europe espoirs 2021.

Tous les résultats du All Star Perche, en cliquant ici.

Texte : Emeline Pichon
Crédits photos : Antoine Decottignies / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Meeting de Miramas : Kevin Mayer en mode triathlon

Meeting de Miramas : Kevin Mayer en mode triathlon

Le recordman du monde du décathlon Kevin Mayer voudra sortir le grand jeu sur trois épreuves, le 60 m, le saut à la perche et le lancer de poids au Meeting de Miramas ce vendredi 3 février. Présentation des temps forts attendus de la réunion provençale à la loupe....

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
ÉVÉNEMENTS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !