Kevin Mayer est sacré champion du monde du décathlon avec 8816 points à Eugene

25 juillet 2022 à 4:40

Sacré en 2017 à Londres sur le décathlon, Kevin Mayer va tenter, aujourd’hui et demain à Eugene, de conquérir un deuxième titre aux Championnats du Monde. La quête du Français est à suivre épreuve par épreuve sur notre site et sur nos réseaux sociaux.

La plus grande chance côté Tricolore de breloque dorée repose sans conteste sur Kevin Mayer qui affirme avoir retrouvé la forme et les ambitions après avoir été en délicatesse avec un tendon au mois de juin. Le combinard de 30 ans a déjà connu une fois les joies d’un podium planétaire en plein air : c’était en 2017 à Londres. La tête de gondole de la délégation française briguera ce samedi 23 et dimanche 24 juillet un deuxième titre mondial, largement dans ses cordes. S’il est à son meilleur niveau, comme souvent sous le maillot bleu, ses principaux concurrents auront peu de chance de vaincre. Le décathlon réunit dix volets : Après le 100 m, le double vice-champion olympique enchaînera avec le saut en longueur, le lancer de poids, le saut en hauteur et le 400 m. La seconde journée sera consacrée au 110 m haies, au lancer de disque, au saut à la perche, au lancer de javelot et, enfin, au 1500 m. Toute la rédaction de Stadion se mobilise ces deux prochains jours pour vous faire vivre au plus près le décathlon de Kevin Mayer à Eugene. Vous souhaitez être informés de nos publications les plus marquantes ? Activez dès maintenant les notifications web. Suivez ici l’évolution de son épreuve, discipline par discipline et pensez à rafraîchir régulièrement la page pour mettre votre direct à jour.

Découvrez notre interview de Kevin Mayer avant son décathlon, en cliquant ici.

Le programme du décathlon

Samedi 23 juillet

  • 18h50 : 100 m (Record  : 10″50 en 2019)
  • 19h40 : Longueur (Record  : 7,80 m en 2018)
  • 21h10 : Poids (Record : 17,08 m en 2019)
  • 01h10 : Hauteur (Record : 2,10 m en 2010)
  • 03h55 : 400 m (Record : 48″26 en 2017)

Dimanche 24 juillet

  • 18h35 : 110 m haies (Record : 13″54 en 2020)
  • 19h30 : Disque (Record  : 52,38 m en 2018)
  • 21h15 : Perche (Record : 5,60 m en 2018)

Lundi 25 juillet

 

  • 02h05 : Javelot (Record : 73,09 m en 2021)
  • 04h20 : 1500 m (Record : 4’18″04 en 2012)

100 m : 10″62 (947 points)

Total cumulé : 947 points
Classement : 6e

Placé au couloir 2 dans la troisième série du 100 m du décathlon, Kevin Mayer a effectué une belle entrée en matière. Le Français a pris la sixième place en établissant un chrono de 10″62 (+0,8 m/s) avec un temps de réaction correct (0,132). Il s’agit du quatrième meilleur chrono de sa carrière, autant dire qu’il s’agit d’un très bon début. Le voilà déjà avec 947 points dans la besace. Aux JO de Tokyo l’été dernier, il avait couru en 10″68. Le champion du monde 2017 réalise au final le sixième meilleur temps de tous les concurrents. Comme attendu, Damian Warner a signé le meilleur temps des séries en 10″27. Un chrono au-dessus de sa meilleure performance de la saison (10″14) et qui, à son échelle, n’est pas forcément très convaincant. Le champion olympique canadien n’a donc pas engrangé les points espérés (1030), seulement 83 unités de plus que Kevin Mayer. Le Canadien Pierce Lepage est, après cette première épreuve, deuxième (1001 points) grâce à son chrono de 10″39. L’Australien Ashley Moloney, qui a bouclé son 100 m en 10″49, complète le podium provisoire (977 points). La suite, c’est la longueur à 19h40, où la pointe de vitesse du combinard tricolore devrait le propulser loin.

 

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

Longueur : 7,54 m (945 points)

Total cumulé : 1892 points
Classement : 6e

Après une première tentative mordue aux alentours des 7,50 m, Kevin Mayer a assuré son deuxième essai lors du concours du saut à la longueur en atterrissant à 7,51 m (+0,9 m/s) dans le bac à sable. Il améliorera sa meilleure performance de trois centimètres sur le troisième essai avec une marque à 7,54 m (+1,1 m/s). Mayer sera donc monté en puissance progressivement sur le saut en longueur pour terminer sixième de l’épreuve derrière son principal rival Damian Warner (2057 points) qui a réalisé 7,87 m. Le Montpelliérain empoche 945 unités supplémentaires et reste sixième au classement général (1892 points). Direction, maintenant, le lancer du poids à 21h10 !

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

Poids : 14,98 m (788 points)

Total cumulé : 2680 points
Classement : 6e

Alors qu’il aurait pu rattraper son retard face à ses principaux concurrents, Kevin Mayer n’a pu faire mieux que 14,98 m au poids (788 points) à son premier essai, très loin de son record personnel (17,08 m en 2019). Une vraie contre-performance pour le Français dans l’une de ses disciplines de prédilection. Après trois épreuves, le recordman du monde est cinquième au classement provisoire avec 2680 points. À noter que le concours a été interrompu plusieurs minutes à l’entame du troisième essai en raison d’un problème de mesure. Le Canadien Damian Warner a expédié son boulet en acier un centimètre plus loin, à 14,99 m (record en 15,59 m) pour totaliser 2846 points (contre 2966 points à Tokyo) et compter 166 d’avance sur Mayer. Cette session matinale des championnats du Monde de Eugene est désormais terminée. La quatrième épreuve du décathlon, le saut en hauteur, programmée à 01h10, lancera la session du soir de la neuvième journée de compétition. N’oubliez pas de mettre votre réveil !

 

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

Hauteur : 2,05 m (850 points)

Total cumulé : 3530 points
Classement : 5e

Avec un bond à 2,05 m (850 unités) à sa première tentative, Kevin Mayer réalise un beau concours de hauteur au décathlon. Après avoir dompté 1,93 m et 1,99 m du premier coup, il a dû s’y reprendre par trois fois pour franchir 2,02 m. Le double médaillé olympique a ensuite buté sur une barre à 2,08 m. Le Français est toujours cinquième du classement provisoire (3530 points) mais ne compte plus que 52 points de retard sur l’Américain Kyle Garland, (3e avec 3582 points). Très en jambes, l’Américain Zach Ziemek est désormais deuxième avec 3634 points. Le Canadien Damian Warner a lui aussi passé 2,05 m et reste en tête (3696 points). Rendez-vous à 4h03 pour la dernière épreuve de la première journée, le 400 m.

 

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

400 m : 49″40 (842 points)

Total cumulé : 4372 points
Classement : 6e

Kevin Mayer a terminé la première partie de sa mission en réussissant son 400 m dans le temps de 49″40. Parti prudemment, le Français a accéléré dans la dernière ligne droite pour prendre la cinquième place de sa série en 49″40, ce qui lui permet d’inscrire 842 points supplémentaires. Le vice-champion olympique de Tokyo occupe la sixième place avec 4372 points à son compteur avant d’entamer la seconde moitié du chemin.

Coup de théâtre : Le leader canadien Damian Warner a stoppé son effort à l’entrée de la ligne droite opposée en se tenant l’arrière de la cuisse gauche. Le champion olympique n’a ainsi inscrit aucun point dans cette épreuve, ce qui met fin à son aventure aux Mondiaux. Un abandon qui rebat les cartes pour le titre, bien évidemment ! C’est donc Ayden Owens-Delerme qui mène la danse à mi-parcours avec 4606 points. Le Portoricain a réalisé un chrono phénoménal, pour un décathlonien, lors de la course que Warner n’a pas achevée : 45″07, à seulement sept centièmes du chrono historique d’Ashton Eaton à Pékin en 2015.

Ayden Owens-Delerme devance le Canadien Pierce Lepage (4485) et l’Américain Zachery Ziemek (4469). Au moment d’aller se coucher, Kevin Mayer accuse un retard de 234 points sur Owens-Delerme mais seulement 97 unités à reprendre sur Zachery Ziemek et le podium. Quand on connaît son talent sur la deuxième journée qui lui est traditionnellement beaucoup plus favorable, il y a de quoi aborder la suite avec une certaine sérénité. Le deuxième acte de la pièce sera à suivre demain à partir de 18h35 avec le 110 m haies. C’est la fin de ce direct, merci de nous avoir suivi ! En attendant, retrouvez les plus beaux clichés de notre photographe Solène Decosta, qui est placée au bord de la piste, sur notre compte Instagram @stadion_actu. Excellente soirée et rendez-vous demain pour le jour de vérité !

« J’ai galéré avec mes tendons d’Achille, je n’ai repris la course que depuis deux mois. On voit que les épreuves que je n’ai pas trop travaillées sont vraiment faibles. C’était mon premier 400 m depuis les JO de Tokyo où j’avais couru en 50 secondes (50″31), là je fais une seconde de moins ce soir. Je me bats pour le titre alors que franchement ce n’est pas fou ce que je réalise, hormis le 100 m et la hauteur. Le poids, c’était catastrophique, je ne sais ce que j’ai, j’ai un manque de sensations dès qu’il s’agit de la force depuis que je suis arrivé à Eugene. Damian est une personne que j’apprécie beaucoup, c’est un grand homme et un grand champion ! Je ressens beaucoup de peine. Ça fait mal, si je vais chercher une médaille demain, elle aura un moins bon goût à cause de ça. À la hauteur, on a fait que de se tirer la bourre pour aller le plus haut possible ! »

« Je suis un peu dans la brume, je prends moins plaisir que d’habitude. Je ne sais pas ce que j’ai, si j’ai fait une indigestion ou autre chose. Je pensais que c’était la pression, mais une fois la compétition lancée, c’était un peu pareil. Ça influe plus ou moins sur certaines épreuves. Au poids, si je devais refaire, je ne sais pas comment je pourrais faire mieux. Il n’y a rien qui sortait. J’ai bien rattrapé le coup sur 400 m, c’est pas mal, avec le bon vent de face qu’on a pris dans la ligne droite opposée. J’avais très peur de la hauteur à cause de mon tendon d’Achille, mais j’ai fait un bon concours sans douleur. Je ne peux pas espérer mieux avec deux mois de préparation. Je suis déçu pour Damian Warner qui s’est blessé, mais cela m’ouvre un boulevard que je n’avais pas pour être champion du monde. Vu ma deuxième journée, j’ai une certaine confiance pour le titre, mais les jeunes vont certainement essayer de me pousser ! »

Kevin Mayer, après la première journée à Eugene

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

110 m haies : 13″92 (985 points)

Total cumulé : 5357 points
Classement : 5e

Bonjour à tous et bienvenue sur le live de cette deuxième et dernière journée du décathlon aux Championnats du Monde, organisés dans le Hayward Field de Eugene. Kevin Mayer est de retour dans l’arène pour entamer son opération « remontada ». Avec la médaille d’or au bout ?  La sixième épreuve du décathlon, le 110 m haies, va débuter dans quelques minutes. Le recordman du monde est au départ de la troisième et dernière série, au couloir 4. Son record personnel sur la distance est de 13″54.

Kevin Mayer se classe quatrième du 110 m haies en 13″92 (+1,1 m/s), 985 nouveaux points au compteur. Le combinard tricolore a fait trop de fautes techniques pour espérer aller plus vite sur une épreuve où il excelle généralement. Il se replace en cinquième position du classement provisoire (5357 points), à 27 unités de la troisième place laquelle appartient pour l’instant à l’Américain Zachery Ziemek (5384 points). Toujours en tête, le Portoricain Ayden Owens-Delerme est crédité en 13″88 et cumule 5596 points après six épreuves. Auteur du meilleur chrono de tous les concurrents avec 13″78, le Canadien Pierce Lepage est toujours deuxième avec 5488 points. Direction le lancer du disque à 19h30.

 

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

Disque : 49,44 m (859 points)

Total cumulé : 6216 points
Classement : 4e

20h30 : Un bon lancer de disque pour Kevin Mayer qui se rassure ! Placé dans le groupe A, le Français établit une superbe marque de 49,44 m (record personnel à 52,38 m) à son premier essai et reste en course pour la médaille d’or. En attendant les tentatives de ses concurrents dans le groupe B, Kevin Mayer, grâce à 859 nouveaux points glanés, occupe la deuxième place avec 6216 points, à seulement cinq unités de l’Américain Zachery Ziemek (6221 points). Ses principaux rivaux, le Portoricain Ayden Owens-Delerme et le Canadien Pierce Lepage n’ont pas encore lancé. Ils sont attendus dans le groupe B, qui débutera à 20h40.

21h00 : Engagé dans le second groupe du disque, Pierce Lepage a réalisé un superbe jet à 53,26 m. Un lancer qui lui permet d’engranger 939 points et de prendre ainsi la tête du classement (6427 points) pour la première fois dans ce décathlon. Désormais quatrième, Kevin Mayer abordera donc les trois dernières épreuves avec 211 points de retard sur le Canadien. De son côté, le Portoricain Ayden Owens-Delerme, qui réalise 42,36 m seulement, a reculé d’une marche avec 6309 points. La dernière épreuve de la matinée avant la pause au stade Hayward Field, celle de tous les dangers : le saut à la perche aura lieu à 21h15, un des nombreux points forts de Kevin Mayer sur le papier.

 

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

Perche : 5,40 m (1035 points)

Total cumulé : 7251 points
Classement : 3e

On n’est pas vraiment certain que les spécialistes du monde médical le recommandent, mais suivre un décathlon de Kevin Mayer se transforme souvent en un sacré exercice cardiaque pour les suiveurs. Côté suspense et émotions, on a encore été plutôt bien servis. On l’avait écrit juste au-dessus, le saut à la perche est une épreuve à risque. Comme lors des Mondiaux 2017 à Londres, il s’est retrouvé dos au mur pour sa dernière tentative à sa barre de rentrée. Détenteur d’un record à 5,60 m en salle (5,45 m en plein air), la perche constitue un de ses gros points forts. Pourtant, c’est sur cette épreuve qu’il a failli tout perdre. Sûr de lui, Kévin Mayer choisit de démarrer son concours à 5,00 m sur élan réduit (12 foulées). Après avoir échoué par deux fois à cette hauteur, il se présente au bout du sautoir et est face à son destin. Il s’élève bien au-dessus de la barre. Il exulte. Miracle. Un zéro aurait ruiné définitivement ses rêves de médaille.

La frayeur oubliée, il a ensuite dû s’y reprendre à deux fois pour franchir 5,10 m et 5,20 m avant de dompter 5,30 m d’une traite. Kevin Mayer s’est ensuite sublimé pour franchir 5,40 m à son deuxième essai. Le double vice-champion olympique a placé la barre à 5,50 m. Hauteur qu’il n’a pas su franchir après trois tentatives infructueuses. Engagé dans le groupe A, le Tricolore empoche 1035 nouvelles unités et réalise une belle opération en se hissant au troisième rang (7251 points au total cumulé). L’Américain Zachery Ziemek qui le devançait de cinq points avant la perche a aussi passé 5,40 m. Dans le groupe B, le Canadien Pierce Lepage a conservé sa place de leader et ses chances de podium en réussissant 5,00 m. Auteur de seulement 4,50 m, le Portoricain Ayden Owens-Delerme (7069 points) est à l’heure actuelle quatrième. Après huit épreuves, le Canadien Pierce Lepage occupe la première place avec 7337 points devant Zachery Ziemek (7256) et Kevin Mayer (7251).

C’est la pause ici au stade Hayward Field ! Nous nous retrouverons pour la session du soir à partir de 2h05 pour l’avant dernier volet du décathlon, le javelot. Pour ne pas à avoir à s’arracher sur le redoutable 1500 m (4h20) ou à sortir la calculette, le natif d’Argenteuil devra être à la hauteur de son record au javelot (73,09 m) et réussir un gros coup pour remonter au classement. Interdiction formelle d’oublier de mettre son réveil pour cette nuit ! 

 

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

 Javelot : 70,31 m (894 points)

Total cumulé : 8145 points
Classement : 1er

Après sa très grosse frayeur à la perche, Kevin Mayer a repris le costume du favori serein qui lui va si bien. Le recordman du monde a tout lâché dans le concours du javelot avec un deuxième jet somptueux à 70,31 m (record à 73,09 m en 2021). Superbe ! Il a engrangé 894 unités de plus. Avec 8145 points, Kevin Mayer prend pour la première fois les commandes des opérations et devance désormais le Canadien Pierce Lepage (8038) de 107 unités et l’Américain Zachery Ziemek (8027) de 118 unités. On peut désormais l’écrire : une deuxième médaille mondiale au décathlon, sauf catastrophe, semble acquise pour Kevin Mayer. Ne reste plus qu’à aller au-delà de la douleur lors du 1500 mètres, en gérant bien son effort. L’ultime épreuve, le 1500 mètres, aura lieu à 4h20. Allez Kevin !

 

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

1500 m : 4’41″44 (671 points)

Total cumulé : 8816 points
Classement : 1er

Le grand moment est arrivé avec le 1500 m, dernière épreuve du décathlon. Avec 8145 points, Kevin Mayer aborde cette course avec 107 points de plus que le Canadien Pierce Lepage (8038) et 118 de plus que l’Américain Zachery Ziemek (8027). Ce qui lui offre une marge d’environ 15 secondes sur ses deux concurrents.

C’est fait ! Dans une course toute en maîtrise, Kevin Mayer a bouclé son 1500 m signant un chrono de 4’41″44. Cinq ans plus tard, il récidive. Déjà sacré à Londres en 2017, le Français s’offre son deuxième titre de champion du monde du décathlon avec 8816 points, le troisième meilleur total de sa carrière. Son visage présente des signes de fatigue au vu des efforts consentis pendant deux jours mais qu’importe. Il l’a fait… L’or lui va si bien. Il entend pour­suivre son parcours sans faute jusqu’aux prochains Jeux olym­piques de Paris en 2024. Un nouvel objec­tif que personne ne semble en mesure de contes­ter aujourd’hui. Le Canadien Pierce Lepage (8701 points) et l’Américain Zachery Ziemek (8676 points) complètent le podium.

Merci d’avoir suivi, avec nous, le décathlon de Kevin Mayer à Eugene. Très bonne soirée à vous et à bientôt sur notre site !

« Je suis tellement content d’apporter cette médaille à l’équipe de France ! Le décathlon, c’est ma passion, c’est pour cela que j’y passe des heures et des heures à l’entraînement. La souffrance, ça fait partie du plaisir, sans souffrance, nous n’avons pas de bonheur comme maintenant. J’ai tellement souffert pendant deux jours mais la récompense est immense. Partager avec tous mes proches, avec l’équipe de France, avec vous, ce sont des moments incroyables. Ne considérez rien comme acquis. Et n’oublions pas les Français qui ont fait dans les cinq, dans les huit, et qui sont là pour leur premier championnat, ce sont des athlètes comme ça qui peuvent plus tard faire des résultats. Il faut encourager les jeunes à aller au bout d’eux-mêmes. Et quand on critique les gens qui ne font pas de résultats, on ne les encourage pas à continuer. En arrivant ici, je n’ai eu qu’un mois et demi de préparation et je n’avais aucun repère. J’ai failli tomber sur le 110 m haies, j’ai totalement raté mon concours du poids, j’ai failli faire zéro à la perche, j’ai eu des périodes de dépression tellement j’avais peur des résultats dans certaines épreuves, je ne savais pas ce que j’allais faire. Je suis loin de mes records, ce n’est pas un énorme décathlon mais il y a la manière, c’est ça qui est bien. Ce titre est plus fort qu’en 2017 car j’ai eu des moments très difficiles depuis Tokyo. J’ai tout donné aux JO en étant blessé et ça a créé une énorme tension dans mon corps. Je me suis entraîné avec et j’ai fini par me blesser. À partir de là, je me suis dit que je ferai tout pour ne pas être blessé ici, donc je n’ai pratiquement pas fait d’athlé avant de partir pour Eugene. C’est un ascenseur émotionnel qui est incroyable ! »

Kevin Mayer, champion du monde du décathlon avec 8816 points

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par STADION | ATHLÉ RUNNING TRAIL (@stadion_actu)

Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.
Auteur du meilleur concours de sa carrière, Quentin Bigot a terminé au pied du podium au marteau avec un jet à 80,24 m à Eugene.

Kevin Mayer

 

Sa biographie

Né à Argenteuil le 10 février 1992, Kevin Mayer a découvert l’athlétisme au collège par le cross-country. Issu d’une famille sportive, son père est éducateur sportif et sa mère professeure de sport, il goûte dès le plus jeune âge à toutes sortes de sports comme le tennis, le rugby ou encore le handball. Il a été sacré champion du monde cadet d’octathlon en 2009 à Bressanone (Italie), et champion du monde junior de décathlon un an plus tard, à Moncton (Canada). En 2016, aux Jeux olympiques à Rio, il décroche une médaille d’argent. En 2017, il devient champion du monde du décathlon à Londres. En 2018, il écrit l’une des plus belles pages de l’histoire de l’athlétisme français en améliorant le record du monde du décathlon avec 9126 points à Talence. Comme à Rio en 2016, Kevin Mayer s’offre la médaille d’argent aux JO de Tokyo en 2021.

 

Son palmarès

  • 2009 : Champion du monde cadets de l’ocatathlon à Bressanone (Italie) avec 6478 points
  • 2011 : Champion du monde juniors du décathlon à Moncton (Canada) avec 7928 points
  • 2013 : Vice champion d’Europe de l’heptathlon à Göteborg (Suède) avec 6297 points
  • 2014 : Vice-champion d’Europe du décathlon à Zurich (Suisse) avec 8521 points
  • 2016 : Vice-champion olympique du décathlon à Rio (Brésil) avec 8834 points
  • 2017 : Champion et record d’Europe de l’heptathlon à Belgrade (Serbie) avec 6479 points
  • 2017 : Champion du monde du décathlon à Londres (Grande-Bretagne) avec 8768 points
  • 2018 : Champion du monde de l’heptathlon à Birmingham (Grande-Bretagne) avec 6348 points
  • 2018 : Record du monde du décathlon au Décastar de Talence (France) avec 9126 points
  • 2021 : Champion d’Europe de l’heptathlon à Torun (Pologne) avec 6392 points
  • 2021 : Vice-champion olympique du décathlon à Tokyo (Japon) avec 8726 points

 

Le plus

Vous êtes à la recherche du prochain livre à dévorer cet été ? Kevin Mayer est l’auteur du livre « Mes 10 commandements » écrit avec le journaliste Nicolas Herbelot aux Éditions L’Equipe-Solar qui est sorti en octobre 2020. Son enfance, ses convictions, son parcours pour devenir recordman du monde du décathlon, ses ambitions olympiques… C’est cet itinéraire qu’il a souhaité raconter avec l’envie de faire passer un message aux jeunes générations. Notre entretien, en cliquant ici.

STADION À EUGENE !

Votre média Stadion a le plaisir d’annoncer sa présence aux Championnats du monde d’athlétisme dans l’Oregon, du 15 au 24 juillet. Notre rédaction a conçu un espace rien que pour vous, qui vous permettra de suivre au plus près le rendez-vous planétaire (sélection tricolore, retransmission TV en direct, programme complet, résultats et nos plus beaux clichés des Bleus). Bonne compétition en notre compagnie !

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Où regarder le Meeting de Monaco 2022 en direct ?

Athlétisme : Où regarder le Meeting de Monaco 2022 en direct ?

Les passionnés d'athlétisme ont rendez-vous avec le Meeting de Monaco ce mercredi 10 août en direct à 20h00 sur CANAL+ Sport ! Fidèle à son standing cinq étoiles, l'organisation du Meeting de Monaco entend proposer un magnifique spectacle. La piste du Stade Louis-II...

Meeting de Monaco : Plateau princier avec quinze Français

Meeting de Monaco : Plateau princier avec quinze Français

Les quinze Français en lice espèrent vivre une soirée princière sur le Rocher à l'occasion du Meeting de Monaco ce mercredi 10 août 2022 au Stade Louis-II, à cinq jours du début des Championnats d'Europe de Munich (15 au 21 août 2022). Depuis plusieurs années, la...

Athlétisme : Les universités américaines, un modèle de réussite

Athlétisme : Les universités américaines, un modèle de réussite

Du 15 au 24 juillet 2022, la ville universitaire de Eugene, considérée comme La Mecque de la discipline par les athlètes et les connaisseurs, a accueilli les Championnats du monde d'athlétisme pour la première fois de son histoire.  Depuis de nombreuses années, bon...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed LD

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed Sky+
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Novablast 2
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed LD

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Metaspeed Sky+
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Novablast 2

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !