Menu

Championnats d’Europe : Des hauts et des bas

Au cours d’une soirée marquée par le meilleur, avec le titre européen de Morhad Amdouni sur 10 000 m, et le pire, avec la blessure de Jimmy Vicaut avant la finale du 100 m, le clan français est passé par toutes les émotions.

.

Le temps fort : Morhad Amdouni ouvre le compteur

Auteur d’un magnifique 10 000 m, Morhad Amdouni a apporté à la France sa première médaille d’or à Berlin. Retrouvez l’article complet, en cliquant ici.

.
La malédiction Vicaut

Le co-recordman d’Europe, en délicatesse avec son adducteur droit, n’avait plus rechaussé de pointes en compétition depuis les France Elite à Albi début juillet. Facile vainqueur de sa demi-finale en 9″97, Jimmy Vicaut avait rassuré son monde sur son état de forme, signant le meilleur chrono du second tour. Mentalement et physiquement, les voyants étaient au vert. Quelques minutes après le magnifique titre de Morhad Amdouni sur 10 000 m, faisant oublier un temps à l’athlétisme français l’abandon de Kevin Mayer sur le décathlon en début de journée, le sociétaire de la SCO Ste Marguerite a douché l’enthousiasme général. Le sprinteur a dû déclarer forfait pour la finale du 100 m à quelques minutes de son départ. Le recordman d’Europe a ressenti une pointe derrière l’ischio-jambier droit lors de sa dernière accélération à l’échauffement.

Si depuis plusieurs années Jimmy Vicaut a pris la mauvaise habitude d’aborder l’échéance internationale en manque de repères en raison d’une blessure survenue au cours de l’été, il arrivait toujours à répondre présent. Son camarade à l’INSEP, Amaury Golitin a malheureusement vu son parcours européen prendre fin prématurément. Il a complètement passé à côté de sa course dans la troisième et dernière demi-finale avec un chrono en 10″55, à bonne distance de son record personnel (10″07).

.
Zahi et Ombissa-Dzangue dans le top 8

Toujours sur la ligne droite mais chez les féminines, Carolle Zahi, septième en 11”20, et Orlann Ombissa-Dzangue, huitième en 11”29, n’ont pas réussi à se mêler à la lutte pour les médailles, il aurait fallu pour cela courir sous les onze secondes. Dommage, on les sentait pourtant fortes, prêtes à en découdre. Hélas, Carolle Zahi, qui a connu une blessure aux ischio-jambiers avant d’arriver à Berlin, a visiblement manqué de « jus » dans cette finale remportée par la Britannique Dina Asher-Smith avec un chrono de 10”85 (vent nul), meilleure performance mondiale de l’année égalée. Le podium est complété par la locale Gina Lückenkemper (10″98) et la Hollandaise Dafne Schippers (10″99).

Un peu plus tôt dans la soirée, en demi-finales, Orphée Neloa a pris la troisième place en 11″33 (+0,2 m/s), insuffisant pour intégrer le top 8 continental.

.
Vaillant et Guillon-Romarin en finale

Il n’y aura qu’un Français en finale du 400 m haies. Et ça sera Ludvy Vaillant. Le troisième aux bilans continentaux de l’année, a comme à son habitude pris un départ rapide mais a dû s’employer jusqu’à la ligne d’arrivée pour terminer deuxième en 48″88. En finale, derrière le champion du monde norvégien Karsten Warholm qui semble intouchable sur le papier, une place sur le podium est jouable pour le Martiniquais. Victor Coroller (49″34) et Muhammad Abdallah Kounta (49″58) terminent tous les deux quatrième de leur demi-finale respective et n’ont pas grand chose à regretter. 

La recordwoman de France (4,75 m) de saut à la perche, Ninon Guillon-Romarin s’est qualifiée pour la finale des Europe en passant sans encombre les qualifications. Elle a franchi 4,45 m au premier essai pour son entrée dans le concours, hauteur suffisante pour rentrer en finale. Fin de parcours pour Marion Lotout qui, avec ses 4,35 m, n’entrera pas en finale.

A l’issue d’une première journée du décathlon compliquée, Ruben Gado compte 3277 unités, pointant au vingt-troisième rang à mi-parcours. Le champion de France Elite des dix travaux a notamment amélioré son record personnel sur 400 m (47″65). Romain Martin vire en vingt-quatrième position, avec 3194 points. Avec une bonne deuxième journée, où ils brillent habituellement, ils peuvent aller chercher des record personnels sur certaines épreuves.

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter