Championnats du monde de course sur route : Dimanche radieux pour Jimmy Gressier et Maël Gouyette à Riga

01 octobre 2023 à 15:07

Jimmy Gressier, cinquième du semi-marathon en 59’46, et Maël Gouyette, quatrième du Mile en 3’56″57, ont brillé aux Championnats du monde de course sur route à Riga (Lettonie). D’une course à l’autre, retrouvez tous les champions et les résultats des athlètes français de cette édition 2023.

 

5 km Femmes : Beatrice Chebet a eu le dernier mot

Comme prévu, Kenya et Éthiopie ont trusté les premières places. Première épreuve du programme, le 5 km féminin a offert une nouvelle belle empoignade entre les représentantes de ces deux pays. Tout s’est joué dans le dernier kilomètre, même si l’Éthiopienne Ejgayehu Taye, recordwoman du monde sur 5 km avec ses 14’19 établis à Barcelone le 31 décembre 2021, a longtemps imprimé un train sérieux en tête de course. La Kényane Beatrice Chebet, championne du monde de cross-country à Bathurst (Australie) en février, a surgi dans les 300 derniers mètres pour s’envoler vers la victoire, en 14’35, devançant sa compatriote Lilian Kasait Rengeruk (14’39) et donc Ejgayehu Taye (14’40) complètent le podium. Première Européenne, l’Italienne Nadia Battocletti s’est classée cinquième en 14’45 (record national), devenant ainsi la troisième performeuse continentale de l’histoire. Il n’y avait pas de Française au départ du 5 km.

Temps de passage : 1er km : 2’55 / 2e km : 5’54 / 3e km : 8’53 / 4e km : 11’48

 

 

5 km Hommes : Doublé éthiopien, Etienne Daguinos sixième

Avec trois des quatre hommes (Aregawi, Kejelcha et Kipkorir) les plus rapides de l’histoire sur 5 km, l’épreuve sentait la poudre. On se doutait par avance que la présence d’un autre coureur sur les trois marches du podium relèverait de l’exploit. L’Éthiopien Berihu Aregawi, détenteur du record du monde en 12’49 réalisés à Barcelone le 31 décembre 2021, dispose d’un finish redoutable et sait s’en servir. Il coupe la ligne d’arrivée victorieux sur les bords de la Daugava en 12’59 devant son compatriote Yomif Kejelcha (13’02, mais qui détient un record en 12’50 à Lille en 2023), et le Kényan Nicholas Kipkorir (13’16, record en 12’55 à Herzogenaurach en 2022). Excellente prestation d’Etienne Daguinos qui a pris la sixième place en 13’25, se hissant au troisième rang des meilleurs performeurs tricolores derrière Jimmy Gressier (13’12 à Monaco en 2023) et Morhad Amdouni (13’19 à Monaco en 2021). Le demi-fondeur de l’US Talence a abaissé son temps de référence de onze secondes (ancien : 13’36 à Morton en 2021). 

Temps de passage : 1er km : 2’41 / 2e km : 5’24 / 3e km : 7’58 / 4e km : 10’29

 

 

Mile Femmes (1,609 km) : Diribe Welteji se paie Faith Kipyegon

Faith Kipyegon, dès le départ, a pris ses jambes à son cou (passage en 2’41 eu 1er km). Seule sa dauphine de Budapest sur 1500 m, l’Éthiopienne Diribe Welteji, a été en mesure de suivre le train imprimé par la Kényane. Le mano a mano a finalement tourné en faveur de Diribe Welteji qui a pris sa revanche avec un temps de 4’20″98, nouveau record du monde du Mile sur route (distance reconnue par World Athletics depuis le 1er septembre 2023), effaçant des tablettes les 4’27″97 de l’Américaine Nikki Hiltz. Faith Kipyegon, qui ne battra pas un quatrième record du monde en 2023, doit se contenter de la troisième place en 4’24″13 derrière une autre Éthiopienne, Freweyni Hailu (4’23″06). Dans le pays de naissance de sa grand-mère, Bérénice Cleyet-Merle a pris une belle septième place en 4’34″41, s’appropriant ainsi le record de France, tandis que Charlotte Mouchet a terminé onzième en 4’36″71.

 

 

Mile Hommes (1,609 km) : Maël Gouyette, si près de l’exploit

Il s’en est fallu de peu pour que les Bleus ouvrent leur compteur à breloques dès cette quatrième finale. Dans une arrivée à couper le souffle, où les neuf premiers se sont classés à moins de deux secondes les uns des autres, Maël Gouyette est resté au pied du podium pour quatorze centièmes. Pour sa première sélection en équipe de France A, le représentant du Haute Bretagne Athlétisme a attendu les derniers hectomètres pour mettre le nez à la fenêtre pour jouer la breloque. C’est finalement l’Américain Hobbs Kessler qui a décroché la palme en 3’56″13, pulvérisant de près de cinq secondes le nouveau record du monde. Il est accompagné sur la boîte par la Britannique Calum Elson (3’56″41) et un autre Américain, Sam Prakel (3’56″43), lequel détenait le record planétaire en 4’01″21.

 

 

Très bon quatrième en 3’56″57, Maël Gouyette a failli créer une incroyable sensation en Lettonie. Il aura à coeur de montrer un tout autre visage ces prochains mois pour évacuer sa frustration légitime. Place d’honneur aussi pour Benoît Campion, le deuxième Tricolore en lice, qui a fini en huitième position, en 3’57″62. À noter que le Kényan Reynold Kipkorir Cheruiyot (22e en 4’05″91), détenteur du record du monde du Mile U20, a mené le rythme une grande majorité de la course avant d’être rattrapé par la meute.

 

Semi-marathon Femmes : Et de trois pour Peres Jepchirchir !

Qui d’autre ? Double championne du monde sur semi-marathon (2016 à Cardiff et 2020 à Gdynia), Peres Jepchirchir a réussi à défendre son bien. La Kényane de 30 ans, championne olympique sur marathon à Tokyo en 2021, a attendu son heure pour l’emporter devant ses compatriotes Margaret Chelimo Kipkemboi (1h07’26) et Catherine Relin (1h07’34). Désormais trois fois victorieuses des Mondiaux de semi, Peres Jepchirchir rejoint la Kényane Tegla Loroupe (1997, 1998 et 1999), la Britannique Paula Radcliffe (2000, 2001 et 2003) et la Néerlandaise Lornah Kiplagat (2006, 2007 et 2008) dans le cercle fermé des triples vainqueures de la compétition.

 

 

Sur un parcours relativement plat, c’est Méline Rollin qui réalise la meilleure performance tricolore en terminant à la dix-huitième place en 1h10’35, établissant un nouveau record personnel (ancien : 1h11’03 à Troyes en 2023). Derrière, la recordwoman de France (1h08’27 en 2022) Mekdes Woldu, touchée par un virus il y a quelques jours, rallie la ligne d’arrivée à la 26e place en 1h11’12. Respectivement 30e et 31e, Manon Trapp (1h11’44) et Margaux Sieracki (1h12’07) ont également fait honneur au maillot bleu blanc rouge. Les Françaises ont pris la sixième place collective (à trois par nation).

Temps de passage : 5e km : 16’25 / 10e km : 32’19 / 15e km : 48’33 / 20e km : 1h04’20

 

Semi-marathon Hommes : Jimmy Gressier dans le top 5

Derrière un impressionnant trio kényan composé de Sabastian Kimaru Sawe (59’10), Daniel Simiu Ebenyo (59’19) et Samuel Nyamai (59’19), Jimmy Gressier a pris la cinquième place des Mondiaux de semi-marathon en 59’46. Pour seulement sa deuxième expérience sur les 21,097 km (59’55, le 5 mars à Paris), le Boulonnais de 26 ans est resté au cœur du peloton de tête pendant près de dix-sept kilomètres avant qu’Ebenyo lance une offensive au passage du ravitaillement qui a fait des dégâts à l’arrière. Le protégé d’Adrien Taouji et d’Arnaud Dinielle confirme sa troisième place au bilan hexagonal des meilleurs performeurs de l’histoire sur semi-marathon derrière le Franco-Suisse Julien Wanders (59’13 en 2019) et Morhad Amdouni (59’40 en 2020 aux Mondiaux de Gdynia).

 

 

Le recordman d’Europe du 5 km grimpe au cinquième rang du bilan continental tous temps sur semi-marathon. Le cinquième rang de Jimmy Gressier est le meilleur résultat d’un coureur français dans cette compétition, derrière la quatrième place d’Abdellah Béhar à Palerme (Italie) en 1999. Six concurrents ont terminé sous les 60 minutes. Les Bleus réalisent un beau tir groupé avec Valentin Gondouin (23e en 1h01’27, record personnel), Mehdi Frère (24e en 1h01’27) et Benjamin Choquert (1h02’59). Une belle prestation d’ensemble récompensée par une quatrième place par équipes (1e nation européenne), dans un classement dominé par le Kenya. Pas de médaille pour la délégation tricolore (23 points) mais une formidable troisième à la « placing table » (les huit premières places), derrière les deux mastodontes que sont le Kenya (99 points) et l’Éthiopie (70 points).

Temps de passage : 5e km : 14’31 / 10e km : 28’35 / 15e km : 42’37 / 20e km : 56’10

 

Tous les résultats des Championnats du monde de course sur route, en cliquant ici.

Crédit photo : Solène Decosta / STADION

ARTICLES RÉCENTS
BONS PLANS
BONS PLANS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !