Cursa dels Nassos de Barcelone : Un réveillon à records !

01 janvier 2022 à 11:35

Quelle soirée ce vendredi à la Cursa dels Nassos de Barcelone ! Les Éthiopiens Berihu Aregawi et Ejegayehu Taye ont terminé l’année 2021 en beauté en s’emparant des records du monde du 5 km dans les temps respectifs de 12’49 et 14’19. Les Français Mehdi Belhadj, quatrième en 13’38, et Yohan Durand, sixième en 13’39 avec un nouveau record de France masters, se sont aussi distingués dans la capitale catalane.

À chacun son record du monde, pas de jaloux ! Le plateau proposé par les organisateurs de la Cursa dels Nassos de Barcelone pouvait nous faire penser qu’on allait assister à une course « d’enfer » avec la présence deux jeunes stars éthiopiennes, Berihu Aregawi (20 ans) et Ejgayehu Taye (21 ans). Mais de là à penser que les deux références planétaires sur la distance du 5 km allaient tomber… Le 6 novembre dernier à Lille, Berihu Aregawi avait échoué pour une petite seconde (12’52) à faire mieux que le temps référence établi par l’Ougandais Joshua Cheptegei le 16 février 2020 à Monaco, après avoir cru, quelques instants, l’avoir battu.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cursa Dels Nassos (@cursanassos)

 

Cette fois, le quatrième du 10 000 m aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier s’est brillamment imposé avec un superbe chrono de 12’49, améliorant donc de deux secondes le record du monde, sur ce nouveau parcours bien plus plat, avec plus de longues lignes droites et moins de virages, que lors des précédentes éditions. Berihu Aregawi portait les Nike ZoomX Vaporfly Next% 2 coloris « Rawdacious », chaussures dotées d’une plaque carbone. L‘Ougandais Peter Maru (13’30) et le Néerlandais Mike Foppen (13’37), qui vient de rejoindre il y a quelques jours le groupe d’entraînement d’Adrien Taouji à l’INSEP, complètent le podium. Chez les féminines, Ejgayehu Taye a franchi la ligne d’arrivée dans le temps canon de 14′19, pulvérisant de 25 secondes (14’43) le record du monde de la Kényane Beatrice Chepkoech réalisé le 14 février à Monaco. La cinquième des JO de Tokyo sur 5000 m a largement devancé la Suédoise Meraf Bahta (15’04) et l’Espagnole Carla Dominguez (15’51).

 

Pas de trêve pour Mehdi Belhadj et Yohan Durand

À l’heure où une bonne partie des Français s’apprêtaient à réveillonner pour la Saint-Sylvestre, plusieurs demi-fondeurs tricolores étaient aussi à Barcelone hier soir. Pas pour profiter des plaisirs de la capitale de la Catalogne mais pour accrocher un dernier dossard en 2021. Un terrain de jeu idéal pour les chasseurs de chronos qui veulent claquer un temps de référence le dernier jour de l’année. Sur 5 km, distance peu courue et éligible au record du monde depuis novembre 2017, Mehdi Belhadj s’est classé quatrième en 13’38. Le spécialiste du 3000 m steeple originaire de Villeneuve La Garenne s’était déjà signalé le 5 décembre lors de la Course de l’Escalade (7,3 km en 21’14) à Genève avec une troisième place, juste devant Julien Wanders. « C’était ma deuxième sortie de la saison sur route ce soir. Le parcours était moyen et pas si roulant que prévu. Au niveau de chrono, je ne suis pas vraiment satisfait mais je suis surtout content de la place parce qu’il y avait de l’adversité avec des coureurs qui sont de vrais spécialistes », a-t-il indiqué à Stadion.

Champion de France du semi-marathon aux Sables d’Olonne et premier Français du Marathon de Paris en 2h09’21 en 2021, Yohan Durand (36 ans) s’est également mis en évidence avec une sixième place en retranchant, avec 13’39, 24 secondes au record de France masters du 5 km (14’03 par Mahiedine Mekhissi). « Très content ! Les conditions étaient vraiment parfaites avec une température aux alentours des 15 degrés et avec pas du tout de vent. Tout de suite, on a eu un bon groupe avec notamment Mehdi Belhadj, le Néerlandais Mike Foppen ou encore l’Espagnol Carlos Mayo. On est partis assez vite quand même avec un passage au 3e km en 8’10. Ensuite, ça se regarde du 3e au 4,5 km. J’avais de bonnes jambes et donc je me suis dit que je pouvais les taper au sprint mais il me manquait quelques séances spécifiques de 5 km », nous a-t-il expliqué. Le Brestois Arsène Guillorel a fini au douzième rang en 14’08. À noter que tous les athlètes Elite ont subi un test antigénique quelques heures avant le départ. S’ils sont partis tous ensemble, les coureurs n’ont pu s’approcher les uns des autres uniquement 3 minutes avant le départ, comme le stipule le règlement.

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédit photo : Antoine Decottignies / STADION

À LA UNE
ÉVÉNEMENTS
ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics MetaSpeed Sky
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics MetaSpeed Sky

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !