KD900X LD : Test et avis de la chaussure running à plaque carbone de KIPRUN

15 avril 2024 à 9:53

KIPRUN a frappé fort en annonçant la sortie de la KD900X LD, une version améliorée de la KD900X, qui rime avec compétition et performance. Cette nouvelle paire à plaque carbone, taillée pour la compétition, compte bien rivaliser avec celles des grands équipementiers du running. Zoom sur la nouvelle bombe de la marque nordiste !

KIPRUN ne pouvait pas manquer le virage pour se positionner comme l’un des acteurs majeurs dans le running. Ainsi, après plusieurs années d’études, d’analyses et la prise en compte des conseils d’experts et des retours de coureurs de tous niveaux, la marque de la division running/trail de DECATHLON, a lancé sa gamme de chaussures performance en 2022, avec tout d’abord la KS900, idéale pour les sorties longues, puis la KD900X, premier modèle armé d’une plaque carbone, qui ont été suivies en 2023 par la KS900 Light et la KD900 qui complètent l’offre pour la route. Et depuis, chaque année les nouveaux modèles ne cessent de s’améliorer pour répondre aux besoins de chaque coureur.

Sur un marché dominé par Nike, adidas et Asics, on le dit assez régulièrement sur Stadion, KIPRUN gagne vraiment à être plus connue. La marque nordiste, qui propose des produits innovants dont la qualité a su séduire bon nombre de runners initiés, poursuit consciencieusement son bonhomme de chemin en dévoilant la KD900X LD, petite soeur de la KD900X, chaussure star de KIPRUN. Mise au point pour les coureurs longue distance, la paire intègre les dernières innovations de l’équipementier. Esthétique et performante, elle a été pensée pour aider les athlètes et les marathoniens à battre leurs records.

La KD900X LD, une version améliorée de la KD900X

La KD900X LD est le fruit de la collaboration de KIPRUN avec les athlètes tricolores Méline Rollin mais surtout Yoann Kowal, premier athlète à avoir rejoint la team en janvier 2022. Après son semi-marathon de Lille couru en 1h02’17 en mars 2022, le champion d’Europe 2014 du 3000 m steeple avait annoncé aux équipes de conception de la marque vouloir s’aligner sur le marathon de Londres (son premier) en octobre 2022. Il souhaitait que l’équipe mette au point une chaussure encore plus adaptée pour les longues distances.

Huit mois plus tard, la « KD900 X YOKO », qui deviendra donc la KD900X LD est aux pieds de l’athlète. Habituellement, il faut douze à dix-huit mois pour développer une chaussure de running. Ces huit mois de travail ont été axés sur l’amélioration entre la KD900X et la KD900X LD grâce à ce travail de co-création avec la recordwoman de France du marathon (2h24’12 à Séville le 18 février 2024, elle portait un prototype du prochain modèle à plaque carbone validé par World Athletics) et le finaliste sur 3000 m steeple aux Jeux olympiques de Rio en 2016. S’il fallait une caution « Coureur Elite » à cette paire que Méline Rollin avait aux pieds tout au long de son record de France, elle est toute trouvée. Cette nouvelle paire n’est donc pas un nouveau modèle complètement différent, il s’agit d’une version améliorée. 

Une nouvelle mousse « VFOAM PLUS » associée à la plaque carbone

Dynamisme et légèreté sont les deux mots qui caractérisent la KIPRUN KD900X LD. Avec son poids de 207 grammes (en pointure 42) et son amorti renforcé, cette paire est idéale pour courir de longues distances en compétition, comme le marathon. Elle est 10% plus légère que la version précédente. L’épaisseur de l’avant-pied a été augmentée, le drop a été diminué de 4 mm contre 8 mm pour la KD900X. La semelle est également plus moelleuse, la symétrie du talon a été retravaillée, et une nouvelle mousse a été choisie. Cette mousse, la « VFOAM PLUS » est plus adaptée aux longues distances. Le retour d’énergie et le rebond, qui existaient déjà sur le premier modèle, sont conservés mais l’amorti a été augmenté. C’est réellement l’ajout de cette nouvelle mousse qui permet de distinguer la KD900X LD de son aînée.

Le mesh est plus ajouré, léger et flexible que la KD900X. La volonté était de donner une impression de seconde peau. Aucune friction n’apparaît entre la tige et le pied. La semelle est agréable, proche du pied. Les couleurs, très vibrantes, rappellent l’endorphine sécrétée pendant l’effort. Le logo KIPRUN est placé à l’avant du pied, ce qui permet à la marque d’affirmer son identité. Cette chaussure incarne la volonté de KIPRUN de se placer dans une gamme de performance, au même titre que les mastodontes qui dominent le marché.

Une étroite collaboration avec Méline Rollin et Yoann Kowal

Des tests, des analyses des performances physiologiques et biomécaniques de Méline Rollin et de Yoann Kowal ont été menés avec les ingénieurs Recherche et Développement de SportsLab (centre dédié à la Recherche et Développement de Décathlon, lire notre reportage) pour prolonger la KD900X. Des points d’améliorations ont émergé de ces expériences. Le but, proposer une chaussure encore plus performante pour améliorer l’économie de course des athlètes (autrement dit, la quantité d’énergie dépensée à chaque kilomètre).

Jusqu’au marathon

Six critères influencent l’économie de course et donc la performance, selon KIPRUN : le poids de la chaussure, l’amorti, la résilience (le retour d’énergie de la mousse), la raideur en flexion, la géométrie de la semelle et enfin, le grip. Toujours selon la marque, une étude de validation menée par des chercheurs de l’Université de Franche-Comté au sein de la plateforme « Exercice Performance Santé Innovation » a pu mettre en évidence un gain significatif de 1,5% d’économie de course avec cette nouvelle KD900X LD par rapport à la version précédente. 1,5% de gagné en économie de course, pour un marathonien de niveau régional, c’est 1,2% de mieux sur un marathon (2’04 gagnée sur un marathon en 2h53’35).

Il est tout de même important de noter que malgré les changements qui existent entre la KD900X et la KD900X LD, la dernière cité garde l’essence même de l’entreprise, si représentative de sa qualité. Les principales caractéristiques sont la qualité des matériaux, le confort et l’amortissement. Grâce à ces différentes modifications, vous pouvez utiliser la KD900X LD sur toutes sortes de distances, courtes, comme 10 km jusqu’aux grandes distances comme des marathons.

Proposée à 180 euros

Comparativement aux prix pratiqués sur le marché des chaussures dotées d’une plaque carbone, la KIPRUN KD900X LD fait figure d’ovni. En effet, elle est largement moins chère (entre 50 et 100 € moins onéreuse en moyenne) que ses modèles concurrents. Le prix semble être raisonnable compte tenu de ses caractéristiques techniques. 

L

Avec un poids de 207 grammes, la KD900X LD allie légèreté et amorti renforcé grâce à un design ingénieux avec un mesh ajouré pour une sensation de seconde peau.

L

L’amorti a été optimisé en augmentant l’épaisseur de l’avant pied. Cette amélioration s’accompagne d’une diminution du drop à 4 mm contre 8 mm pour la KD900X.

L

Un retour d’énergie optimal avec la plaque carbone

L

Adaptée aux longues distances, la nouvelle mousse « VFOAM PLUS » permet de conserver un bon retour d’énergie.

L

Avec un poids de 207 grammes, la KD900X LD allie légèreté et amorti renforcé grâce à un design ingénieux avec un mesh ajouré pour une sensation de seconde peau.

L

L’amorti a été optimisé en augmentant l’épaisseur de l’avant pied. Cette amélioration s’accompagne d’une diminution du drop à 4 mm contre 8 mm pour la KD900X.

L

Un retour d’énergie optimal avec la plaque carbone

L

Adaptée aux longues distances, la nouvelle mousse « VFOAM PLUS » permet de conserver un bon retour d’énergie.

L’avis de notre testeur Yann Penn

En partenariat avec Alltricks (racheté par DECATHLON en septembre 2019), notre équipe de passionnés a confié une paire à Yann Penn (31 ans) à l’occasion du Marathon de Paris 2024. Le pensionnaire du Léon Trégor Athlétisme est lecteur de Stadion et féru de course à pied. Deux qualités qui lui ont permis de tester la nouvelle bombe pendant les 42,195 km dans les plus belles artères de la capitale. Finalement, un nouveau record personnel amélioré de plus d’une minute en 2h51’53 (ancien : 2h52’58 à Paris en 2023 pour son premier marathon) le satisfait. À l’issue du week-end, le professeur d’EPS dans un lycée brestois n’est pas reparti les mains vides : un équipement complet KIPRUN (vêtements et chaussures) afin d’être équipé comme un pro toute la saison, lui qui a été a été sélectionné aux 10 km du « Marathon Pour Tous » des JO de Paris le 10 août 2024. Yann Penn nous livre ses impressions sur la KD900X LD.

→ Découverte de la marque

KIPRUN a sorti la KD900X, son premier modèle carbone il y a deux ans pendant le salon du running, avec Yoann Kowal en qualité d’ambassadeur. Ça avait mis un coup de projecteur sur la marque, et comme tous sportifs, on est réellement attaché à DECATHLON, j’étais curieux d’en savoir plus sur la KD900X LD.

 

→ Premières impressions

Dès que j’ai mis le pied dans la chaussure la première fois, j’avais bien aimé la sensation de confort à l’intérieur, même en allure footing. On a les pieds bien serrés dedans, ce qui fait qu’on sent immédiatement qu’elle a une bonne stabilité et un bon amorti. Forcément, c’est du carbone, quand tu arrives à des allures un peu plus élevées on ressent vraiment un renvoi d’énergie. J’ai vraiment eu le sentiment de retour d’énergie. 

 

→ Sur le Marathon de Paris 2024

C’est hyper intéressant car sur le marathon, du début à la fin, honnêtement, j’ai été très bien dans la chaussure. Je n’ai pas senti de frottement, c’est toujours une crainte au bout de quelques kilomètres et là vraiment rien, c’est appréciable. J’étais vraiment bien stable dans la paire également tout au long du marathon. En fait, tu as tellement d’épaisseur en dessous que tu as l’impression d’être sur un nuage, plus ou moins. Mes pieds s’imprégnaient vraiment bien à la chaussure. Quand tu es en allure presque footing, il ne se passe pas grand-chose, finalement, dans le pied, mis à part le confort. Le point fort, c’est le retour d’énergie et le confort avec la légèreté du modèle. Vraiment confortable, comme dans des chaussons. Ça aussi, c’est plutôt un point fort du modèle. C’est vrai qu’au niveau de la récupération, le carbone, ça aide énormément aussi. Avec la KD900X LD, j’ai eu le sentiment que ça retardait la fatigue musculaire.

 

→ Style

Honnêtement les couleurs elles sont bien choisies, ça allait avec l’ensemble de la tenue, après le débardeur blanc qui allait avec. Esthétique c’est dans l’air du temps au final, c’est des couleurs qui sont un petit peu pastel aussi, et puis c’est mixte, ça va aussi bien aux filles qu’aux garçons, donc nickel à ce niveau-là.

 

→ Rapport qualité/prix

Et je pense que c’est un bon compromis et un bon rapport qualité-prix par rapport aux autres modèles carbone qui sont présents sur le marché. Quand tu vois dans le carbone, c’est en moyenne 250 euros.

 

→ Qu’est-ce qu’on doit retenir de la KIPRUN KD900X LD ?

C’est une chaussure polyvalente, accessible, qui permet finalement d’avoir un bon renvoi d’énergie. Chaussure carbone, je dirais qu’il faut l’utiliser essentiellement quand tu as un dossard accroché, dans une logique de performance, puisque si on reste en allure footing plus ou moins, il n’y aura pas une plus-value intéressante à mon sens.

 

→ La suite avec la KD900X LD ?

Je vais continuer à courir en compétition avec la KD900X LD. L’une de ses grandes qualités c’est sa durée de vie de 1000 kilomètres minimum. Mon prochain objectif, je l’ai déjà en ligne de mire avec le Marathon Vert de Rennes le 27 octobre prochain. Avec entre-temps le 10 kilomètres du « Marathon pour Tous » le 10 août à nouveau au cœur de Paris et de ses monuments iconiques, ça va être avant tout de l’amusement et du plaisir. Quasiment en clôture des Jeux olympiques, dans une course mixte, disputée de nuit, sans classement avec 20 024 participants, j’ai tellement hâte ! Également, l’an prochain j’aimerais bien participer au Marathon de Londres même si c’est assez compliqué. Les dossards sont distribués au tirage au sort, c’est la loterie. Il y a eu plus de 570 000 demandes rien que pour l’édition 2024 !

Les notes de Yann Penn

Dynamisme (8/10)

80%

Confort (9/10)

90%

Stabilité (9/10)

90%

Accroche (9/10)

90%

Rapport qualité/prix (9/10)

90%

En résumé

  • Il a aimé
  • Le confort
  • Sensation de propulsion
  • Le prix 
  • Il a moins aimé
  • Au début du test : Bruits de la chaussure au sol qui fait penser à une foulée lourde
  • Sensation de retour d’énergie qu’à partir d’une certaine vitesse

Fiche technique de la KIPRUN KD900X LD

  • Plaque carbone : Propulsion
  • Nouvelle mousse « VFOAM PLUS » : stabilité et amorti
  • Nouveau mesh de la tige : Mesh ajouré pour une sensation de seconde peau
  • Drop : 4 mm
  • Poids : 207 g pour les hommes en taille 42, 170 g pour les femmes en taille 38
  • Prix : 180 €

 

Profil du coureur 

  • Niveau : Confirmé / Expert
  • Fréquence de pratique : 1 à 3 fois par semaine
  • Usage : Du 10 km au marathon
  • Attaque : Médio-pied ou avant pied
  • Foulée : Neutre
  • Poids : Jusqu’à 80 kg

 

Nike Air Zoom Alphafly NEXT%

Disponible chez ALLTRICKS

Texte : Emma Bert
Crédits photos : STADION & KIPRUN

ARTICLES RÉCENTS
Meeting de Toulon : Valentin Lavillenie en haut de l’affiche

Meeting de Toulon : Valentin Lavillenie en haut de l’affiche

La deuxième édition du Meeting International de Toulon Provence Méditerranée, désormais intégré au World Athletics Continental Tour Challenger, offre une belle occasion de performer pour les 150 athlètes tricolores et internationaux en lice ce vendredi 24 mai. Le...

Meeting de Marseille : Yanis Meziane et les Bleus pour briller

Meeting de Marseille : Yanis Meziane et les Bleus pour briller

À quelques jours de la publication de la sélection français aux Championnats d'Europe de Rome, le Meeting de Marseille s'annonce décisif ce mercredi 22 mai 2024 pour plusieurs athlètes tricolores désireux de composter leur ticket pour la capitale italienne, mais aussi...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !