Marathon de Paris : Interview croisée de Maël Sicot et d’André Pouliquen

31 mars 2023 à 7:14

À l’initiative du club d’athlétisme de Gouesnou (Finistère), organisateur des 5 et 10 km de La Leclerc Gouesnou Brest Métropole le 8 octobre prochain, André Pouliquen, ancien marathonien de haut niveau (record en 2h17 à Liévin en 1980), et Maël Sicot, qui sera au départ au Marathon de Paris ce dimanche avec l’objectif de battre le record du Finistère (2h16’32 par Florian Caro à Rennes en 2022), ont échangé devant la presse ce mardi 28 mars. Morceaux choisis de l’interview croisée !

— Les conditions et techniques d’entraînement ont-elles évolué en plus de quarante ans ?

André Pouliquen : Dans les années 1980 pas de tartan mais des pistes en « rub-kor », revêtement assez dur. Nous n’avions pas la technologie actuelle et sur la base de ma VO2Max (86) fortement soutenu par le médecin de mon club de l’Entente Athlétique de Rennes, je m’entraînais beaucoup selon un principe simple : séances longues avec des accélérations progressives. Je n’étais pas très grand mais je savais que le cardio suivrait…

Maël Sicot : Les conditions ont beaucoup évidemment évolué et nos entraînements ont aujourd’hui une approche plus scientifique, basée également sur l’expérience acquise. Le fond n’a toutefois pas changé, il faut du volume. Récemment en stage au Kenya, c’était bi-quotidien avec au compteur depuis le début de l’année 1600 km parcourus à l’entraînement.

André Pouliquen : Maël a raison. Moi je courrais 160 à 200 km par semaine en biquotidien (45 minutes le matin avant le travail et 2 heures le soir avec du volume) avec toutefois une semaine de repos relatif toutes les 3 semaines (100 km) mais sans oublier les fondamentaux : de l’athlétisme, de l’athlétisme, ne jamais négliger l’athlétisme.

 

— Les clefs du succès selon vous ?

Maël Sicot :  Ne jamais lâcher, s’écouter et accumuler les bénéfices de chaque saison. Je viens de réaliser ma plus belle saison de cross-country (victoire aux interrégionaux à Brest) mais c’est aussi le fruit de la prépa pour le marathon de Valence, même si le chrono n’avait pas été au rendez-vous (2h30’41). Rien n’est jamais perdu, le travail paye même à M+5 ou 6, « No pain no gain ! » !

André Pouliquen : Encore une fois ne jamais négliger l’athlétisme et toutes ses composantes de demi-fond. Le succès, c’est aussi d’avoir du volume derrière soi. Pour l’objectif du jour J, il est essentiel d’accorder une grande place au repos pour arriver frais. Les deux dernières semaines d’avant marathon, je diminuais très nettement le volume avec seulement une séance VMA le dernier mardi et ensuite quelques footings.

 

Plutôt Negativ Split versus Positive Split ?

André Pouliquen : Je courrais plutôt régulièrement sur la distance avec en général une accélération en fin de marathon. J’étais plutôt diésel et assez  « lent » aussi je devais m’échauffer au moins 45 minutes. Ensuite étant de petit gabarit, je veillais à ne pas me faire impressionner.

Maël Sicot : Cela dépend aussi du parcours bien sûr. Au Marathon de Paris, la seconde partie du tracé est moins roulante aussi il faut en tenir compte mais j’essaye aussi de tenir une allure régulière.

 

— Un conseil pour Maël sur le Marathon de Paris ?

André Pouliquen : Je suis enthousiaste devant Maël que j’avais soutenu aux 10 km de Gouesnou en octobre dernier (record de l’épreuve en 29’15) et dont je connais très bien André, le père. Je lui conseille bien sûr d’arriver avec « du jus » et de bien dérouler au moins sur les 25 premiers kilomètres, de savoir se maîtriser dès le départ et de ne pas douter de sa forme. Son record, j’y crois !

 

— Quel est votre état d’esprit avant le Marathon de Paris ?

Maël Sicot : Tout d’abord, je suis très fier d’avoir rencontré André à déjà deux reprises, quel palmarès ! Pour le reste, je reste fidèle à mon état d’esprit : prendre et donner du plaisir. La préparation a été bonne, la saison de cross exceptionnelle, j’ai réalisé 1h04’02 à Valence en décembre dernier, donc à dimanche. Bon marathon à tous quel que soit l’objectif !

Retrouvez toutes les informations sur le Marathon de Paris (diffusion TV en direct, parcours, résultats, programme…), en cliquant ici.

Crédit photo : Patrick Jaouen

ARTICLES RÉCENTS
Préparation mentale en athlétisme : La fin d’un tabou

Préparation mentale en athlétisme : La fin d’un tabou

Dans l'imaginaire collectif, la préparation mentale en athlétisme a longtemps été destinée aux « faibles » ou considérée comme inutile voire néfaste. Aujourd'hui, des sportifs aux préparateurs mentaux, en passant par les entraîneurs, de nombreux acteurs du sport de...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !