Jimmy Gressier améliore son record de France du 5000 m en 12’54″97 au Meeting d’Oslo

30 mai 2024 à 21:38

À quelques jours des Championnats d’Europe de Rome, Jimmy Gressier a battu son propre record de France du 5000 m dans le chrono de 12’54″97 à l’occasion du Meeting d’Oslo (Norvège) ce jeudi.

L’ouverture des Championnats d’Europe de Rome, c’est dans une semaine. Et ça se sent. Jimmy Gressier, qui sera aligné sur 10 000 m dans la capitale italienne (la course aura lieu le 12 juin), a montré qu’il était fin prêt pour le grand rendez-vous continental de l’été. Rien ne semble arrêter l’élève d’Arnaud Dinielle et d’Adrien Taouji en 2024 qui empile les records comme on enfile des perles. En coupant la ligne d’arrivée des douze tours et demi en 12’54″97 au Meeting d’Oslo, sixième étape de la prestigieuse Diamond League, le « p’tit gars » du Chemin-Vert a amélioré d’un peu plus d’une seconde son record de France établi le 21 juillet dernier à Monaco, s’adjugeant un deuxième chrono en dessous des 13 minutes dans sa carrière.

En Principauté, Jimmy Gressier avait effacé des tablettes nationales les 12’58″83 d’Ismail Sghyr (2000 à Oslo). Dans la capitale norvégienne, le fondeur de 27 ans a pris la onzième place du 5000 m remporté par l’Éthiopien Hagos Gebrhiwet en 12’36″73, signant le deuxième meilleur chrono de l’histoire sur 5000 m derrière les 12’35″36 de l’Ougandais Joshua Cheptegei (2021 à Monaco). Au total, 13 athlètes sont descendus sous les 13 minutes et les huit premiers ont tous battu leur record personnel. D’ailleurs, l’un des meneurs d’allure, l’Éthiopien Addisu Yihune ne s’est jamais arrêté et a poursuivi son effort, pour prendre la cinquième place en 12’49″65.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Une excellente gestion de course

Lors d’une course extrêmement rapide qui s’est déroulée sur un train régulier, le recordman d’Europe du 5 km (13’12 le 12 février 2023 à Monaco) et du 10 km (27’07 le 17 mars 2024 à Lille) n’a pas pris le risque de suivre la cadence imprimée (passage en 7’41″05 au 3000 m pour la tête de course) par les fusées des tartans en restant dans le peloton des poursuivants puis en accélérant sur la fin de l’effort. Esseulé dans les derniers tours, le fondeur tricolore s’est accroché comme un beau diable pour ne pas voir s’éloigner inexorablement la lumière verte de la Wavelight programmée sur 12’41″73 (record du Meeting d’Oslo). Jimmy Gressier est toujours sur la lancée de ses formidables dispositions et tentera de surfer sur sa très bonne forme à Rome pour décrocher son premier titre européen sur piste chez les grands.

 

Azeddine Habz juste derrière Ingebrigtsen et Cheruiyot sur 1500 m

La seconde performance de la soirée côté Tricolores est venue d’une autre course de demi-fond. Lors d’un 1500 m très dense, remporté à domicile par le Norvégien Jakob Ingebrigtsen (3’29″74), champion olympique, devant le Kényan Timothy Cheruiyot (3’29″77), vice-champion olympique, Azeddine Habz a brillé en terminant troisième en 3’30″80, son meilleur temps de l’année. De quoi lui donner davantage l’appétit d’aller se confronter aux meilleurs européens à Rome dans huit jours.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Tous les résultats du Meeting d’Oslo 2024

Crédits photos : STADION

JO PARIS 2024
Stadion a pu découvrir en exclusivité les maillots que portera l'équipe de France d'athlétisme aux JO de Paris 2024.

🇫🇷 Notre guide des JO de Paris 2024

Tout savoir sur l’athlétisme et l’équipe de France !

ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !