Menu

Meeting National de Cergy-Pontoise : Vicaut et Guillon-Romarin assurent le spectacle

Le Meeting National de Cergy-Pontoise a donné lieu ce lundi à quelques performances notables notamment celles de Jimmy Vicaut sur 100 m et de Ninon Guillon-Romarin à la perche. Solenn Compper n’était pas la plus attendue et a montré de belles promesses sur 100 m haies.

La réunion francilienne a été rythmée dès le début par les courses de sprint et de haies. Les organisateurs ont eu la bonne idée d’inverser le sens de course du Stade des Maradas pour que les protagonistes profitent du vent favorable. La ligne droite, il est vrai, a attiré le regard du public pendant la première partie du Meeting. En même temps, ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir le co-recordman d’Europe du 100 m Jimmy Vicaut à l’oeuvre.

Après avoir fait sa rentrée en 10″07 à Prague il y a une semaine, le sociétaire de la SCO Ste Marguerite Marseille a survolé sa série en 10″23 (+0,2 m/s) avant de dominer la finale en 10″25 (+0,7 m/s) une heure après. Cependant, à l’arrivée, le protégé de Dimitri Demonière ne semblait pas satisfait de sa prestation qu’il attribuait à une semaine d’entraînement intensive : « C’est dommage parce que je me sentais bien, je sais que la piste est rapide, il y a des bonnes conditions, après voilà, il faisait plus frais pour la finale. On verra pour d’autres compétitions ».

Solenn Compper accélère 

Alors qu’elle n’était jamais descendue sous les 13″30 (record à 13″38) avant lundi, Solenn Compper a signé un joli 13″06 (+0,3 m/s) sur 100 m haies et pourrait encore descendre ce chrono. Dès les séries, la sociétaire de Talence Athlé claque un 13″16 (-0,8 m/s). C’est ça la magie de l’athlétisme où sur une compétition on peut exploser ses records personnels ! Considérée comme l’un des grands talents des années à venir, la multiple championne de France dans les catégories jeunes n’a pas connu la progression souhaitée. Cela fait cinq ans que l’athlète de 24 ans n’a plus mis les pieds en équipe de France. Et si c’était le début d’une nouvelle histoire ? Fanny Quénot (13″08) et Cindy Billaud (13″22) complètent ce beau podium.

Haies toujours avec la victoire du Sénégalais Louis François Mendy en 13″80 (-1,0 m/s) devant le Marocain Mohammed Koussi (13″87). La troisième place et la quatrième place reviennent aux Tricolores Just Kwaou-Mathey (13″94) et Marvin Pistol (14″00) qui réalisent leur meilleur chrono de la saison.

.
Ninon Guillon-Romarin répond présente

Ninon Guillon-Romarin

Peu avant 17h30, tous les yeux des spectateurs se sont tournés vers le sautoir de perche et le début du concours de Ninon Guillon-Romarin. À la recherche des 4,60 m, visa pour les Mondiaux de Doha, l’athlète locale a bien tenté de franchir cette hauteur, en vain. Sereine à son entrée dans le concours, « NGR » a franchi 4,30 m et 4,50 m à son premier essai, avant de buter par trois fois à 4,60 m. A défaut d’obtenir les minima qui ne devraient être qu’une simple formalité dans quelques semaines, la recordwoman de France de la perche a été en mesure de faire se lever le public : « C’est toujours un plaisir de sauter ici ! Les enfants que j’entraîne ont donné de la voix lors de mes tentatives ». A noter que la perchiste française a fait sa rentrée internationale quatre jours plus tôt à Rome avec 4,56 m.

.
Cynthia Leduc en forme

De retour sur la piste avec plusieurs performances intéressantes qui se sont accumulées. En forme depuis le début de la saison estivale, Cynthia Leduc a confirmé ses bonnes dispositions en montant à deux reprises sur la plus haute marche du podium : 100 m (11″41 , +0,9 m/s) et 200 m (23″47 , -1,2 m/s). La récente championne du monde de relais 4×200 m prend la tête des bilans français de l’année sur la ligne droite. De son côté, Ryan Zézé a été le seul athlète à boucler le 200 m en moins de 21 secondes (20″94 , -0,5 m/s). Le tour de piste a vu quelques français se mettre en évidence à l’image de Shana Grebo (54″25) et de Fabrisio Saidy (46″69), qui réalise une nouvelle fois une superbe dernière ligne droite.

La finale du 800 m féminin a offert un beau spectacle. En grande partie grâce à Léna Kandissounon, qui a pris tous les risques pour améliorer son record personnel. Pari réussi pour la demi-fondeuse du Dynamic Aulnay Club, qui coupe la ligne d’arrivée en tête en 2’05″66, abaissant de vingt-deux centièmes sa précédente marque. Tout juste rentrée des Etats-Unis, elle a visiblement passé un cap de l’autre côté de l’Atlantique. Dans la cage de disque, Irène Donzelot a décroché la timbale avec un meilleur jet mesuré à 56,45 m. La deuxième place revient à la junior Amanda Ngandu-Ntumba (54,54 m) qui réalise un nouveau lancer largement au-dessus des minima (51,00 m) pour les Europe de sa catégorie.

On attend déjà avec impatience l’édition 2020 !

ÉVÉNEMENT À VENIR

Meeting de Marseille

Inscrivez-vous à notre newsletter