Résultats du week-end : Wilhem Belocian, Yann Schrub et Makenson Gletty performent

29 mai 2023 à 21:11

Le week-end de la Pentecôte aura été fructueux pour les athlètes tricolores et ils étaient nombreux sur le pont en quête de performances. Wilhem Belocian (13″23 sur 110 m haies à Forbach), Yann Schrub (13’11″44 sur 5000 m à Oordegem) et Makenson Gletty (8211 points au décathlon à Götzis) se sont mis en évidence. À Montpellier, Kevin Mayer a effectué une rentrée estivale en douceur au poids et au disque. On regarde tout ça ensemble !

Alors que vous pouvez retrouver nos résumés du Meeting de Rabat et du Semi-marathon des Sables-d’Olonne, on vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des athlètes de l’équipe de France. La plus belle est certainement à mettre à l’actif de Wilhem Belocian qui a avalé les dix obstacles en 13″23 (+0,7 m/s) en séries du Meeting de Forbach, malgré une grosse faute sur la dernière haie qui lui a coûté de précieux centièmes. Un chrono riche de promesses, cinq centièmes de moins que le NPR demandé pour les Mondiaux de Budapest (19 au 27 août 2023).

 

 

En finale, le champion d’Europe en salle 2021 du 60 m haies s’est ensuite imposé en finale en 13″40 (-0,4 m/s). Techniquement, le hurdler guadeloupéen de 27 ans a donné l’impression que quelque chose se mettait en place en Lorraine. À lui de faire en sorte que l’élan perdure ! À Forbach, on peut citer aussi les 49″22 de Wilfried Happio sur 400 m haies, les 45″47 de David Sombe sur 400 m, les 13″22 (+3,3 m/s) de Solène Ndama sur 100 m haies ou encore les 69,43 m de Rose Loga au marteau.

 

Le plein de perfs à Oordegem

La mode est depuis plusieurs années de chercher des chronos dans des courses rapides à l’étranger, par exemple à Oordegem, en Belgique. Souvent d’ailleurs avec succès. Oui, on ne va pas se le cacher. Le Meeting d’Oordegem, on le fait pour claquer un chrono. Le résultat attendu est généralement celui escompté. Yann Schrub ne dira sûrement pas le contraire. Le médaillé de bronze des Europe sur 10 000 m à Munich a une nouvelle fois montré les crocs en prenant la deuxième place du 5000 m en 13’11″44 derrière le Djiboutien Mohamed Ismail (13’11″13). Le fondeur français, qui a mis ses études de médecine entre parenthèses en vue des JO de Paris en 2024, se hisse au septième rang du bilan des meilleurs performeurs français de l’histoire sur la distance et a détruit son ancien temps de référence (13’37″22 en 2021 à Angers). Derrière, une flopée de compatriotes sont aussi repartis avec un nouveau record : Etienne Daguinos (13’15″26), Alexis Miellet (13’22″55) ou encore Donovan Christien (13’22″61).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Côté demi-fond, on peut retenir également les 1’46″14 de Paul Anselmini et les 2’02″25 d’Anaïs Bourgoin sur 800 m, les 4’10″79 de Sarah Madeleine et les 3’37″71 de Benoît Campion sur 1500 m, ainsi que les 8’31″07 de Valentin Bresc sur 3000 m steeple. Si comme souvent, c’est le demi-fond qui a été en fête au Meeting d’Oordegem, les sprinteurs ne sont pas en reste. Sur le demi-tour de piste, Ryan Zézé a été le plus rapide en 20″35 (+0,3 m/s) tandis que Fanny Peltier a été créditée en 52″83 sur 400 m. Dans l’aire du disque, Amanda Ngandu-Ntumba a fait retomber son engin tout près de la ligne des 60 mètres, à 59,91 m.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

8211 points pour Makenson Gletty

À Götzis, en Autriche, dans la Mecque des épreuves combinées, Makenson Gletty a comptabilisé 8211 points au décathlon, rajoutant 70 unités à son décathlon record (8141 points au Décastar de Talence en 2022). C’est la troisième fois de sa jeune carrière que l’élève de Rudy Bourguignon dépasse la barre symbolique des 8000 points. Ses 10″64 sur 100 m et 48″50 sur 400 m, avec également 13″94 sur 110 m haies et 4,90 m à la perche, ont confirmé ses progrès entrevus cet hiver. Si les minima fixés pour les Mondiaux de Budapest sont fixés à 8460, Gletty a les moyens d’obtenir son billet par le ranking. Le combinard du Nice Côte d’Azur Athlétisme a terminé au huitième rang du décathlon survolé par le Canadien Pierce Lepage (8700 points) qui a devancé son compatriote, le champion olympique Damian Warner (8619 points).

Chez les dames, la prodige américaine Anna Hall a totalisé 6988 points à l’heptathlon en améliorant trois de ses records personnels sur quatre épreuves lors de la première journée : 12″75 au 100 m haies, 1,92 m à la hauteur et 22″88 sur 200 m. Sa deuxième journée a également été de haut vol : 6,54 m en longueur, 43,08 m au javelot et 2’02″97 sur 800 m. L’athlète de 22 ans devient la cinquième performeuse planétaire tous temps.

 

Kevin Mayer en douceur

Le week-end de Pentecôte était également marqué par le Défi’Athlon à Montpellier, meeting incontournable des épreuves combinées. Le recordman du monde du décathlon Kevin Mayer a participé à deux épreuves du décathlon sur son stade d’entraînement. Samedi, le double vice-champion olympique a tout d’abord lancé le poids à 15,13 m, avant, le dimanche, d’expédier son disque à 47,39 m. La prochaine sortie du Français est programmée le 9 juin au Meeting de Paris au stade Charléty sous la forme d’un triathlon : 110 m haies, longueur et poids. C’est d’ailleurs dans cette dernière épreuve qu’il a réalisé la meilleure performance de sa carrière, avec un jet à 17,08 m en 2019.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Deuxième derrière l’Allemand Felix Wolter (8170 points), l’espoir tricolore Téo Bastien s’est approché des 8000 points au décathlon, en récoltant 7976 unités. Pour atteindre ce total, le représentant du RC Arras a notamment effacé 2,10 m à la hauteur et 4,90 m à la perche. En améliorant quatre de ses records personnels en sept épreuves, Auriana Lazraq-Khlass a cumulé 6079 points et a pris la deuxième place de l’heptathlon remporté par la Hongroise Rita Nemes (6105 points). Comment ne pas mentionner également les 3’36″91 de Baptiste Mischler sur 1500 m et les 2’02″56 de Léna Kandissounon sur 800 m à Rehlingen (Allemagne). À l’occasion du Meeting National de la Martinique à Fort-de-France, satisfaction pour Jordan Guehaseim (62,90 m au disque, neuvième performeur français de l’histoire), Eloyse Lesueur-Aymonin (6,47 m en longueur), Laëticia Bapté (13″03 sur 100 m haies, +1,4 m/s) et Dimitri Bascou (13″62 sur 110 m haies, +2,4 m/s).

 

 

Record de France minimes pour Aloïs Abraham

Enfin, Aloïs Abraham, qui a amélioré la meilleure marque nationale du 2000 m en 5’35″09 le 16 avril dernier, a battu le record de France minimes du 1000 m en 2’28″99 (sous réserve d’homologation) à Rodez, un chrono impressionnant à même pas 16 ans qui mérite toute sa place dans notre article. Le jeune athlète du Muret AC a effacé des tablettes les 2’30″43 de Florian Carvalho réalisé le 27 juin 2004 à Mantes-la-Jolie. On lui souhaite la même carrière chez les grands d’ici quelques années ! En mars dernier dans les labours de Carhaix, Aloïs Abraham avait brillamment remporté la Coupe de France minimes.

Texte : Alessia Colizzi
Crédit photo : Gaëlle Mobuchon / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Avec plus d'une cinquantaine de compétitions nationales et internationales (meetings et championnats), le programme des événements d'athlétisme de la saison estivale 2024 offre de nombreuses possibilités pour admirer vos athlètes préférés ! Pour tous les fanatiques du...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !