Semi-marathon des Sables-d’Olonne : 30 ans et toujours le même engouement

23 mai 2023 à 19:57

Ce dimanche 28 mai, lors du week-end de la Pentecôte, les amateurs de course à pied ont rendez-vous avec la 30ème édition du Semi-marathon des Sables-d’Olonne et son fameux passage sur le « Remblai » en bordure de mer. La course vendéenne, qui propose une nouvelle fois un plateau relevé, attend près de 4000 participants sur les trois courses du programme : un semi-marathon et un 10 km et désormais le 5 km. À cinq jours du départ, on fait le point avec Michel Bessonnet et Christian Moreau qui annoncent plusieurs nouveautés. 

Connue et reconnue mondialement pour être le point de départ du mythique Vendée Globe, une course à la voile autour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, la ville des Sables-d’Olonne est aussi un site idéal pour pratiquer la course à pied. L’édition 2023 du semi-marathon des Sables-d’Olonne s’annonce sous les meilleurs auspices et sera particulière à plus d’un titre. Le cap de la trentaine, pour toute épreuve de running, est toujours un moment un peu à part. Et c’est ce que s’apprête à vivre la course vendéenne.

 

 

Succès populaire

Bénéficiant du label World Athletics, gage de qualité et de savoir-faire, l’événement séduit toujours autant par son magnifique parcours, notamment son passage sur Le Remblai en front de mer. Il s’agit d’un nouveau succès populaire avec près de 4000 participants sur les trois courses du dimanche. « Nous sommes très satisfaits du nombre d’inscrits, plus fort que lors des Championnats de France lors de l’édition 2007 et 2021, souligne Michel Bessonnet, co-président du SEC Athlétisme, le club soutien de l’association Semi-Marathon des Olonnes chère à Jean-Pierre Dorn. La réussite d’une belle édition c’est l’équilibre entre les participants grand public qui recherchent le plaisir de se dépasser et la densité des athlètes Elite en tête de course qui recherche la performance. La ville des Sables d’Olonne nous accompagne et nous soutient fortement. Nous n’avons pas dit notre dernier mot, le semi-marathon des Sables-d’Olonne va encore progresser d’année en année. »

 

Nouveau tracé plus roulant et performant

Terminé l’arrivée sur le stade de la Rudelière ! Désormais, elle sera jugée après une longue ligne droite de 600 m, face au stade de la Rudelière. Deuxième nouveauté, le départ sera donné à proximité du Zoo des Sables-d’Olonne et non plus devant l’Institut Sports Océan. De plus, les coureurs n’effectueront plus que deux boucles (10,06 km et 11,03 km), au lieu de trois, l’idée pour les organisateurs étant de réaliser un tracé propice à la réalisation de chronos. « C’est le 30eme anniversaire, il fallait du renouveau avec un parcours performant en front de mer possédant un faible dénivelé, cependant il y a toujours l’incertitude du vent », souligne Michel Bessonnet.

 

Les 21,195 km font le plein

Le petit monde de la course à pied a fait preuve de beaucoup d’engouement pour ce grand rendez-vous sportif attendu : Les 2300 dossards alloués cette année sur le semi-marathon, contre 1500 en 2022, ont trouvé preneurs. Parmi eux, plusieurs routards bien connus et reconnus sont annoncés au départ. « Il y a une très forte densité chez les hommes, prévient Christian Moreau, responsable du plateau Elite. Plusieurs d’entre eux souhaitent descendre sous les 1’03 avec un l’objectif clair, celui d’aller battre le record de l’épreuve détenu par Yohan Durand en 1h03’17 depuis 2021 ». En effet, un plateau de choix, voilà ce qu’offre le semi-marathon des Sables d’Olonne pour ce dimanche. On pense notamment au Marocain Yakoub Labquira, licencié à l’Amicale Athlétisme du Roumois, qui détient le meilleur chrono des engagés avec 1h00’47 réalisé à Venlo (Pays-Bas) le 26 mars dernier. Son compatriote Menad Lamrani (1h04’34 à Lille en 2023) sera aussi à surveiller pour une place sur le podium.

L’Éthiopien Getinet Mele Gedamu, lauréat du semi-marathon de Poitiers en 2022 avec 1h04’44, l’Algérien Mohamed Benyettou, pensionnaire de la Berrichonne de Châteauroux AC, le Marocain Abida Ezamzami (1h02’01 en 2022 à Hambourg) et le Kényan Reuben Kiprutu (1h05’40 en 2022) devraient jouer les premiers rôles. Côté Français, on suivra de près Freddy Guimard (16e du Marathon de Paris 2023 en 2h15’30), Adrien Toucas (18e du Marathon de Paris 2023 en 2h15’57) ainsi que Florian Caro, vice-champion de France du marathon à Rennes en 2021.

 

 

Chez les dames, la victoire sera disputée mais les Algériennes Amina Bettiche (1h11’38 à Deauville en 2022) et Nawal Yahi (1h11’41 à Lille en 2022), représentante de l’Athlé 92, ont la faveur des pronostics. Leur camarade Souad Aït Salem (1h14’39 en 2022), l‘Éthiopienne Adanech Mekonnen (1h15’43 en 2022 à Poitiers) et la Française Alice Michel (1h15’44 à Lille en 2022) seront clairement dans la course à la troisième place. La course pour le podium pourra aussi être un objectif pour Fatiha Sanchez (1h16’12 en 2022 à Nice), championne de France Master 1 de cross-country à Carhaix, qui aura à coeur de s’offrir un beau record personnel. Vous l’avez compris, la succession des internationaux français Nicolas Navarro et Mélody Julien, vainqueurs respectivement en 1h04’47 et 1h14’50 l’an passé, est ouverte. À voir si le vent soufflera fort ou non.

 

Le 10 km a aussi la cote

Détenteur du record de l’épreuve sur 10 km depuis l’an passé en 31’12, l’athlète du CA Balma Aziz Boukebal (29’13 en 2021) visera un nouveau succès que lui contesteront le Kényan Stephen Ogari (28’51 en 2023) et Mathieu Brulet (28’53 en 2022), champion de France Masters du 10 km en 2022. Autant dire que ça va aller vite dans les rues sablaises et que ces fusées-là ne viennent pas pour faire du tourisme. « Le record de l’épreuve sur le 10 km de 31’12, réalisé par Aziz Boukebal va tomber, et on imagine qu’il souhaite l’améliorer et conserver sa marque ». Ils seront 1300 participants à prendre le départ du 10 km.

 

 

Mélody Julien sur 5 km

Une nouvelle distance fait son apparition : Le 5 km, distance reconnue officiellement par World Athletics depuis le 1er janvier 2018, séduit par son accessibilité, sa convivialité et rassemble les néophytes du running pour un premier dossard, comme les plus confirmés qui recherchent des sensations de vitesse. Ils seront plus de 300 routards dont certains se retrouveront à coup sûr aux avant-postes sur le bitume des Sables d’Olonne.

 

 

Attendez-vous à voir l’une des plus belles foulées que la France compte dans ses rangs. Le 7 mai dernier, Mélody Julien a brillé au Marathon de Prague en descendant pour la première fois sous les 2h30, avec un temps de 2h29’07 (ancien : 2h31’37 à Séville en 2022). L’élève de Max Lesauvage est devenue la huitième meilleure performeuse française de l’histoire. Dimanche, dans la station balnéaire vendéenne, la fondeuse de l’Association Multisports Montredonnaise sera au départ du 5 km dont elle détient un record en 16’23 (2021 à Alès). « Mélody Julien, ambassadrice des Campings Cybèle Vacances, partenaire de l’événement, nous fait une nouvelle fois l’honneur de sa présence avant de représenter la France à la Coupe d’Europe du 10 000 m à Pacé le samedi 3 juin ».

 

Les enfants à l’honneur

La veille, le semi-marathon des Sables-d’Olonne proposeront la traditionnelle course du souffle où 200 enfants sont attendus ​au stade de la Rudelière sur les distances selon leur catégorie d’âge. Une animation en lien avec la Ligue contre le cancer et la Fondation Altadir, une association experte en accompagnement des patients et des soignants. Suivra une séance d’autographes de Christelle Daunay, championne d’Europe du marathon à Zurich en 2014 et recordwoman de France en 2h24’22, et de Mélody Julien. Enfin, à 18 heures, il y aura une présentation en grande pompe des Athlètes Elite. S’il fallait encore prouver que l’épreuve a changé de dimension, la présence du Président de la Fédération Française d’Athlétisme André Giraud ce week-end en témoigne.

 

Compétitivité et festivités

Que serait une édition anniversaire réussie pour les deux chevilles ouvrières de l’événement ? « Un public en nombre tout au long du parcours, du spectacle et la cerise sur gâteau… le record femme et homme sur le semi-marathon », avance Christian Moreau. Même idée générale du côté de Michel Bessonnet : « Il faut que toutes les coureurs et les coureuses aient le sourire sur la ligne d’arrivée. »

 

Le programme 2023

Samedi 27 mai

  • 15h00 : 800 m (enfants né(e)s entre 2014 et 2016)
  • 15h15 : 1200 m (enfants né(e)s en 2012 et 2013)
  • 15h30 : 1600 m (enfants né(e)s en 2010 et 2011)
  • 15h45 : 2000 m (enfants né(e)s en 2008 et 2009)

Dimanche 28 mai

  • 8h30 : 5 km (Label régional)
  • 9h15 : 10 km 
  • 10h30 : Semi-marathon (International). Les inscriptions sont closes.

Placé sur une « moto presse » en tête de la course, notre reporter vous fera suivre cette édition du Semi-Marathon des Sables-d’Olonne à travers son compte-rendu (résultats, réactions et photos) qui sera publié prochainement sur Stadion.

Plus d’informations sur www.semimarathondesolonnes.fr.

Possibilité de s’inscrire sur place le samedi 27 mai pour le 5 km et 10 km à l’étage, stade de la Rudelière.

Crédit photo : STADION

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Avec plus d'une cinquantaine de compétitions nationales et internationales (meetings et championnats), le programme des événements d'athlétisme de la saison estivale 2024 offre de nombreuses possibilités pour admirer vos athlètes préférés ! Pour tous les fanatiques du...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !