Armand Duplantis, Faith Kipyegon, Jimmy Gressier… On connaît les premières têtes d’affiche du Meeting de Monaco 2023

16 juin 2023 à 19:45

À un peu plus d’un mois du Meeting de Monaco (21 juillet) au Stade Louis-II, le plateau se précise et les promesses s’accumulent avec la confirmation de plusieurs stars dont les détenteurs des records du monde de la perche et du 5000 m, le Suédois Armand Duplantis et la Kényane Faith Kipyegon ainsi que l’un des meilleurs demi-fondeurs français Jimmy Gressier en lice sur un 5000 m qui sent la poudre.

Voilà l’été et l’une des plus belles et incontournables des réunions d’athlétisme : le Meeting de Monaco, élu meilleur meeting du monde à sept reprises dans son histoire, et fort de ses sept records du monde battus, est programmé au vendredi 21 juillet. Car, pour tout fan d’athlé qui se respecte, quoi de mieux qu’une des plus prestigieuses compétitions à seulement quatre semaines des Championnats du Monde de Budapest (Hongrie, du 19 au 27 août) ? De quoi laisser présager des performances de haut niveau en Principauté. Les organisateurs ont dévoilé leurs premières têtes d’affiche et on vous les présente tout de suite !

 

Duplantis au sommet du Rocher ?

Le public n’aura certainement d’yeux que pour lui, même si le spectacle sera partout aux quatre coins du stade. Premier à valider sa venue sur le Rocher, Armand Duplantis, l’un des hommes dont on parle le plus sur la planète Athlé, sera à l’œuvre pour la troisième fois au Stade Louis-II.  La première fois en 2019, le recordman du monde (6,22 m au All Star Perche de Clermond-Ferrand) avait réalisé 5,92 m et en 2020, il avait établi la meilleure performance mondiale de l’année avec 6,00 m. « Je suis impatient de revenir au Meeting Herculis EBS de Monaco, le 21 juillet prochain. Je sais que le record du meeting est de 6,02 m (Piotr Lisek en 2019). On verra si je suis en mesure de faire mieux. Monaco est un endroit idéal pour sauter haut, notamment grâce au temps méditerranéen qui nous met dans les meilleures dispositions », explique le funambule de 23 ans qui a déjà amélioré le record du monde du saut à la perche à six reprises. Aurait-il la bonne idée de réussir la septième le 21 juillet ?

 

Kipyegon pour terminer le travail ?

Le Meeting de Monaco est une terre de records en demi-fond. Il est d’ailleurs le théâtre de trois records du monde actuels : 3000 m steeple femmes (8’44″32, Beatrice Chepkoech en 2018), Mile femmes (4’12″33, Sifan Hassan en 2019) et 5000 m hommes (12’35″36, Joshua Cheptegei en 2020).  Considérée déjà par beaucoup de spécialistes comme la meilleure coureuse du 1500 m de l’histoire, avec ses deux titres olympiques (2016 et 2021) et ses deux couronnes mondiales (2017 et 2022), Faith Kipyegon a réussi à faire tomber la marque planétaire de l’Éthiopienne Genzebe Didaba (3’50″07 en 2015 à Monaco, évidemment) en réalisant 3’49″11 le 2 juin à Florence (Italie). L‘an dernier, la Kényane avait coupé la ligne à trois dixièmes (3’50″37) de l’ancien record du monde de la distance. Faith Kipyegon détient huit des vingt chronos les plus rapides de l’histoire et est l’athlète avec le plus de performances sous les quatre minutes sur 1500 m.

 

Gressier a un coup à jouer

Les douze tours et demi auront fière allure, avec plusieurs gros noms sur la ligne de départ. On y retrouvera l’Ougandais Jacob Kiplimo, recordman du monde du semi-marathon (57’31 en 2021 à Lisbonne), qui vient de réussir un splendide 12’41″73 à Oslo, devenant ainsi le cinquième performeur de l’histoire sur la distance. L’Éthiopien Behiru Aregawi, recordman du monde du 5 km (12’49 en 2021 à Barcelone) et vainqueur de la Wanda Diamond League en 2021, sera aussi de la partie. Côté Français, les projecteurs seront braqués sur Jimmy Gressier qui garde de beaux souvenirs de Monaco en ayant battu le record d’Europe du 5 km à deux reprises (13’18 en 2020 et 13’12 en 2023). Le protégé d’Arnaud Dinielle et d’Adrien Taouji peut espérer exploser son record personnel sur 5000 m (13’08″75 en 2022 à Paris) et même passer sous les 13 minutes.

Sur 800 m, le Kényan Emmanuel Korir, champion olympique à Tokyo en 2021, champion du monde à Eugene et vainqueur de la finale de la Wanda Diamond League en 2022, viendra peaufiner sa préparation à Monaco sur une piste qu’il connaît bien pour y avoir couru les deux dernières éditions (800 m et 1000 m). D’autres têtes d’affiche seront annoncées d’ici quelques jours.

 

 

Les épreuves du Meeting de Monaco 2023

  • Femmes : 200 m, 400 m, Mile, 100 m haies, Hauteur, Longueur
  • Hommes : 100 m, 800 m, 5000 m, 400 m Haies, 3000 m steeple, Perche, Triple saut, Javelot

Informations et Billetterie, en cliquant ici.

Crédit photo : Diamond League

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Avec plus d'une cinquantaine de compétitions nationales et internationales (meetings et championnats), le programme des événements d'athlétisme de la saison estivale 2024 offre de nombreuses possibilités pour admirer vos athlètes préférés ! Pour tous les fanatiques du...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !