Championnats du monde de cross-country 2024 : Mehdi Frère sort du lot, Jacob Kiplimo et Beatrice Chebet doublent la mise

30 mars 2024 à 13:50

Les trophées n’ont pas changé de mains ! Il n’y a eu aucune surprise ce samedi aux Championnats du monde de cross-country 2024 à Belgrade, les favoris, l’Ougandais Jacob Kiplimo et la Kényane Beatrice Chebet ayant brillamment conservé leur couronne planétaire. Côté Tricolores, Mehdi Frère, 20e chez les seniors, Gaston Rohmer, 21e chez les juniors garçons, et Margot Dajoux, 22e chez les juniors filles, ont signé les plus belles prestations individuelles de la délégation française.  D’une course à l’autre, retrouvez tous les champions et les résultats des athlètes français de cette édition 2024.

 

Juniors Filles – U20 : Triplé des Éthiopiennes 

Les juniors filles ont ouvert le bal de ces 45e Championnats du monde de cross-country à 11 heures pétantes et ont profité de belles conditions météorologiques avec un thermomètre affichant 24°C, un ciel bleu magnifique et un soleil ardent. Pour un peu on se serait cru en plein été. Sur un parcours herbeux, sec, plat et sans aucune difficulté majeure, la course s’est résumée, comme prévu, à un match entre le Kenya, l’Éthiopie et l’Ouganda qui ont trusté les quatorze premières places ! 

 

 

Au final, comme on pouvait légitimement le supposer, l’Éthiopie a réalisé le triplé avec Marta Alemayo, âgée de seulement 15 ans, qui a fait forte impression en s’offrant son premier sacre mondial chez les juniors (6000 m en 19’28) devant Asayech Ayichew (19’32) et Robe Dida (19’38). Marta Alemayo, si ce nom ne vous dit peut-être rien mais vous feriez mieux de le retenir. Elle est amenée à faire de grandes choses pour l’athlétisme ces prochaines années. Quelle démonstration de l’Ethiopie (l’emportant logiquement par équipes), qui a monopolisé le haut du classement avec ses six coureuses aux neuf premières places. La Britannique Innes Fitzgerald, sacrée chez les U20 à Bruxelles, s’est classée dix-septième.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Margot Dajoux a signé la meilleure performance des Bleuettes grâce à sa vingt-deuxième place. C‘est beaucoup mieux que lors des Championnats d’Europe de cross-country le 10 décembre dernier où elle avait terminé trente-septième. À 18 ans, la pensionnaire du Clermont Auvergne Athlétisme compte déjà trois participations au rendez-vous continental et pourra encore courir chez les juniors en décembre prochain à Antalya (Turquie). Juste derrière, on retrouve à la 23e place Ambre Grasset (Neuilly-Plaisance Sports), spécialiste du triathlon, vice-championne de France à Cap’Découverte. Collectivement, les Tricolores prennent la huitième place avec Mickaella Aguera (57e, CS Bourgouin-Jallieu), Caroline Dennilauler (58e, Athletic Vosges Entente Clubs) et Jade Le Corre (77, EA St Quentin En Yvelines), qui est apparue loin de son meilleur niveau et a connu un jour sans.

 

Juniors Garçons – U20 : Gaston Rohmer premier européen

Une véritable démonstration également chez les garçons, où la course fut rapidement cadenassée par le Kenya, l’Éthiopie et l’Ouganda qui ont monopolisé les… quinze premières places ! Alors qu’ils étaient encore neuf (5 Kényans et 4 Éthiopiens) à l’amorce du dernier tour à pouvoir jouer la gagne, la victoire est revenue au Kényan Samuel Kibathy (8000 m en 22’40) qui a eu le dernier mot face à l’Éthiopien Mezgebu Sime (22’41) et un autre Kényan Matthew Kipkoech Kipruto (22’46).

 

 

On soulignera évidemment la 21e place de Gaston Rohmer, premier athlète du Vieux Continent de la course, qui signe la meilleure performance d’un Français dans la catégorie depuis Benoît Zwierzchiewski, quatorzième à deux reprises chez les juniors en 1994 à Budapest puis en 1995 à Durham. À titre de comparaison, le néo-sociétaire du Vendenheim Athlé fait mieux qu’Hassan Chahdi (23e en 2008 à Edimbourg), Morhad Amdouni (38e en 2006 à Mombasa), Mahiedine Mekhissi-Benabbad (61e en 2004 à Bruxelles) ou encore Bouabdellah Tahri (22e en 1997 à Turin). On souhaite à Gaston Rohmer la même carrière chez les grands d’ici quelques années ! Avec Ishak Dahmani (38e, Val-de-Reuil AC), Tristan Douche (57e, EFS Reims), Etienne Le Roux (64e, Cima Pays d’Auray) et Théo Penard (78e, Clermont Auvergne Athlétisme), les Bleuets ont terminé huitièmes, à distance du podium.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Relais mixte : La France sixième

Bien lancée en sixième position par Nicolas-Marie Daru (AL Echirolles), l’escouade française perdait un peu de chemin, et Charlotte Mouchet (CA Montreuil 93) transmettait le brassard à Romain Mornet au neuvième rang. Le pensionnaire de l’AC La Roche-sur-Yon, médaillé de bronze des Europe sur l’exercice en 2022 à Turin, a fait l’effort de revenir à la huitième place. La spécialiste du 3000 m steeple Flavie Renouard (Caen Athletic Club) a admirablement fini le travail pour permettre à la France de prendre une honorable sixième place (23’17). Les chances des Bleus paraissaient mesurées, tant le Kenya (4×2000 m en 22’15), qui décroche le troisième titre mondial de son histoire, a outrageusement dominé les débats, devant l’Éthiopie (22’43) et la Grande-Bretagne (23’00).

 

 

Un chiffre qui prouve la domination du Kenya (11 médailles dont 6 en or), de l’Éthiopie (10 médailles dont 2 en or) et de l’Ouganda (5 médailles dont 1 en or) : 26 des 27 médailles individuelles et par équipes sont revenues à ces trois pays qui n’ont laissé que des miettes aux Championnats du monde de cross-country 2024. Seule la Grande-Bretagne sur le relais mixte est parvenue à empocher une récompense, le bronze.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Seniors Femmes : Beatrice Chebet remet le couvert, razzia du Kenya

Merci pour le spectacle mesdames ! Comme on pouvait aisément l’imaginer, les Kényanes ont assuré le spectacle et se sont taillé la part du lion. À mi-parcours, un groupe compact de cinq athlètes s’est détaché du reste des autres poursuivantes. Les coureuses des hauts plateaux africains étaient tellement rapides qu’elles doublaient les dernières concurrentes lesquelles accusaient une boucle de retard. Tenante du titre, Beatrice Chebet (10 000 m en 31’05), également co-recordwoman du monde du 5 km (14’13 le 31 décembre 2023 à Barcelone) dans une course exclusivement féminine, a fait parler son finish dans l’interminable dernière ligne droite, ne laissant aucune chance à ses coéquipières Lilian Kasait Rengeruk (31’08) et Margaret Chelimo Kipkemboi (31’09).

 

 

Beatrice Chebet ajoute donc une deuxième couronne planétaire dans son dressing. Cinquième place pour Agnes Jebet Ngetich, détentrice du record du monde du 10 km en 28’46 (14 janvier 2024 à Valence). Seule Tricolore engagée, Cécile Jarousseau (35’10), championne de France 2024 à Cap’Découverte, a terminé un peu plus loin, au 47e rang. La sociétaire de l’Entente des Mauges a joué la malchance en se blessant au tendon d’Achille lors de la troisième boucle (sur cinq) et a dû serrer les dents jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Seniors Hommes : Jacob Kiplimo met à nouveau tout le monde d’accord

La fine fleur du cross-country s’était réunie à Belgrade afin de croiser le fer sur les rives du fleuve Danube. D’emblée, les hommes forts se sont retrouvés aux avant-postes pour en découdre. Il a fallu attendre le dernier des cinq tours et la prise des opérations de Jacob Kiplimo (10 000 m en 28’09) qui a distancé la totalité de ses adversaires directs au prix de plusieurs accélérations successives. Le champion du monde 2023, recordman du monde du semi-marathon (57’31 en 2021 à Lisbonne, a inondé de son talent le Parc de l’Amitié pour faire ensuite un remarquable cavalier seul, ne laissant personne le soin de chiper ce qui lui appartenait.

Déjà médaillée d’argent en 2023, l’Éthiopien Berihu Aregawi (28’12), détenteur du record du monde du 5 km en 12’49 réalisés à Barcelone le 31 décembre 2021, repartira de la capitale serbe avec le même métal. Le podium est complété par le Kényan de 20 ans Benson Kiplangat (28’14), pas spécialement attendu à ce niveau-là. Ils ont tous les deux subi la loi d’un athlète qui a fait montre de plus d’appétit qu’eux pour la victoire. L’Ouganda a remporté un troisième titre consécutif après les palmes de Jacob Kiplimo (2024 et 2023) et de Joshua Cheptegei (2019), qui a dû se contenter de la sixième place ce samedi.

 

 

Individuellement, Mehdi Frère a réalisé le meilleur classement d’un athlète français sur ces Championnats du monde de cross-country. En préparation pour les Jeux olympiques de Paris 2024 sur marathon (le 10 août) grâce à ses 2h05’43 réussis à Valence, le fondeur du Pays de Fontainebleu Athlétisme a été acteur de sa course en étant présent dans le groupe de tête jusqu’aux abords du 6e km, avant que les fusées n’imposent une cadence infernale. Le gendarme de la Garde républicaine a été récompensé de ses efforts par une vingtième place, pour ses premiers mondiaux de cross-country. Il faut remonter à 2004 (Bruxelles) et la dix-septième place d’El Hassan Lahssini pour trouver trace d’un meilleur résultat d’un Français sur un rendez-vous planétaire des labours. Emmanuel Roudolff-Levisse (Racing Multi Athlon) a également donné satisfaction avec une 35e place (29’51). Nouveau roi de France en cross dans le Tarn début mars, Michaël Gras (Alès Cévennes Athlétisme), placé en 26e position à l’issue de la troisième boucle, n’a malheureusement pas terminé son effort.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Tous les résultats des Championnats du monde de cross-country 2024, en cliquant ici.

Crédits photos : STADION

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Avec plus d'une cinquantaine de compétitions nationales et internationales (meetings et championnats), le programme des événements d'athlétisme de la saison estivale 2024 offre de nombreuses possibilités pour admirer vos athlètes préférés ! Pour tous les fanatiques du...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !