Cross de sélection : Au tour des dames de briller à Gujan-Mestras

Il y a 2 jours

Quelques-unes des meilleures spécialistes seniors et espoirs tricolores des labours ont rendez-vous dimanche à Gujan-Mestras pour le cross Sud Ouest afin de décrocher un billet pour le rendez-vous continental de Turin (Italie), le 11 décembre. On va également découvrir les noms des quatre Tricolores sélectionnés pour le relais mixte. Revue d’effectif !

Une semaine après avoir vu Bastien Augusto l’emporter chez les messieurs à Allonnes, concentrons-nous désormais sur les dames ! C’est ce dimanche que démarre véritablement l’aventure continentale. Disputé à Gujan-Mestras, sur un tracé de 5900 m (14h05), le cross Sud Ouest fera office de support de sélection féminine pour les seniors et espoirs aux Championnats d’Europe de la discipline. Couper la ligne d’arrivée dans les trois premières assurerait d’être du voyage de l’autre côté des Alpes. Les places vont être chèrement disputées. Il sera hors de question pour Marie Bouchard, quatrième du cross d’Allonnes dimanche dernier et présente avec l’équipe de France en 2018 et en 2019, de quitter Gujan-Mestras sans son billet. Mélody Julien, championne de France 2022 de semi-marathon à Saint-Omer, et Mélanie Allier, championne de France 2022 du 5 km à Albi, sont susceptibles d’animer les débats. Parmi les coureuses à suivre : Valentine Chapelotte, sélectionnée à Dublin en 2021, Aude Clavier, Alice MitardLaëtitia Bleuvenn, Mathilde ChachignonCécile JarousseauClarysse Picard, Jenipher Contois et Julie Lejarraga

En espoirs, parmi les athlètes en lice dimanche au cross de sélection en Gironde, un nom retient particulièrement notre attention, celui de Manon Trapp. La double championne de France Elite en titre de la spécialité (2021 à Montauban et 2022 aux Mureaux) s’avance avec la pancarte de nette favorite et accrochera son premier dossard depuis le 5000 m à Munich le 18 août dernier. La fondeuse d’AS Aix-les-Bains revient tout juste d’un stage de cinq semaines à Iten, au Kenya. Un voyage sur les hauts plateaux qui restera gravé dans sa mémoire pendant longtemps. Quatrième du dernier Euro à Dublin dans la catégorie, Manon Trapp a fourni de gros efforts pour préparer minutieusement cette course, et entend bien monter d’un cran sur le podium dans moins de trois semaines à Turin. Dix-huitième à Dublin en 2021, Flavie Renouard aura aussi de sérieux arguments à faire valoir. Derrière, c’est une flopée d’autres athlètes qui peuvent toutes viser le top 4, dans une course qui s’annonce dense : Eugénie Lorain, Inès Hamoudi, Emilie Girard, Julia Ravet, Floriane Quesada, Margot Guillaumot et Eliette Chaput. De la partie en Irlande l’hiver dernier chez les juniors, Maëlle Porcher et Coralie Driss auront elles aussi leur mot à dire.

 

Quatre places à prendre sur le relais mixte

On va savoir. La composition exacte du relais mixte français pour les championnats d’Europe sera connue ce dimanche. Le deal est simple : à l’issue d’une course de 2 km (11h15), les deux premiers hommes et les deux premières femmes seront automatiquement retenus. La délégation française devra malheureusement composer sans les services d’Alexis Miellet, un absent de poids. De toutes les campagnes européennes depuis 2013, le Dijonnais, notamment médaillé lors des trois derniers exercices sur le relais mixte (argent en 2018, bronze en 2019 et argent en 2021), ne participera pas à la fête en raison d’une inflammation au niveau du genou. Deuxième du cross de sélection derrière Alexis Miellet en 2021, Azeddine Habz, qui s’est bien préparé pour cette échéance, semble bien placé pour aller décrocher son pass. Pléthore de pistards batailleront également pour une place dans le quatuor. Parmi eux, on peut facilement mentionner Alexis Phelut, finaliste olympique sur 3000 m steeple à Tokyo et de retour sur les compétitions après une pubalgie, Benoît Campion et Romain Mornet. Citons aussi Nicolas Marie-Daru, Morgan Le Tennier et Thomas Marques de Andrade qui sont attendus sur le site de Chante-Cigale.

Chez les femmes, Aurore Fleury et Alexa Lemitre, qui avaient été les plus rapides l’an passé, manqueront à l’appel. Charlotte Mouchet et Anaïs Bourgouin, respectivement championne de France et vice-championne de France Elite du 1500 m à Caen, pourraient les remplacer au pied levé. Bérénice Cleyet-Merle, Agathe Guillemot, Katia Delarche et Clara Liberman constituent également des outsiders plus que crédibles.

 

Duncan Perrillat enchaîne

« Je vais voir comment évolue mon dos et si ça va mieux j’irais à Gujan-Mestras. Le cross, c’est finalement là où je suis le meilleur, si on m’appelle, j’irai à Turin », nous confiait Duncan Perrillat dimanche dernier, quelques minutes après avoir conquis son premier titre de champion de France sur marathon à Deauville. Si son dos le laisse tranquille, le pensionnaire du Neuilly-Plaisance Sports souhaite confirmer son bel état de forme auprès des sélectionneurs de la Fédération Française d’Athlétisme pour qu’ils l’emmènent en Italie. Le champion d’Europe par équipes de cross-country à Dublin a remporté pour la deuxième fois le Marathon Vert de Rennes en 2h12’37 il y a un mois.

Crédit photo : Adrien Guillard / STADION

ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !