Meeting Indoor de Lyon : La chasse aux records est ouverte !

06 février 2024 à 21:36

Le Meeting Indoor de Lyon, qui possède désormais le label Argent du circuit World Athletics, un gage de reconnaissance et de savoir-faire, organise sa troisième édition ce vendredi 9 février à la Halle Stéphane Diagana. La réunion propose une nouvelle fois un joli casting avec en têtes d’affiche Etienne Daguinos, Sarah Madeleine, David Sombé et Dimitri Bascou. Présentation des temps forts attendus de la compétition avec Marcel Ferrari, président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes d’Athlétisme, et Bastien Perraux, directeur sportif du DMA en charge du plateau.

Orchestré par le club du Décines Meyzieu Athlétisme et par la Ligue Auvergne Rhône-Alpes, et dirigé par Claire Perraux, le Meeting Indoor de Lyon grandit à vitesse grand V et est en passe de gagner ses galons de rendez-vous incontournable dans le calendrier hivernal d’athlétisme en salle. C’est peu dire que les organisateurs ont fait très (très) fort : Estampillée « National » dès leur première édition en 2022, la réunion a passé un cap important l’an passé en décrochant le label Bronze du « World Athletics Indoor Tour ».

 

« Le Meeting Indoor de Lyon s’est rapidement fait un nom »

Pour ce troisième opus, l’événement gravit un nouvel échelon dans la hiérarchie mondiale en obtenant le label Silver du circuit de l’instance internationale. On a beau convoquer nos souvenirs, scruter les moindres recoins de la mémoire, et même fouiller dans les archives : aucune trace d’une croissance pareille dans l’histoire de l’athlétisme français pour un meeting indoor. « C’est en effet une belle progression depuis 2022 ! », se réjouit  Bastien Perraux, le directeur sportif du DMA en charge du plateau. « Le Meeting Indoor de Lyon s’est rapidement fait un nom. On sent vraiment qu’il y a un réel engouement autour de l’événement en France, de tous les acteurs, que ce soit au niveau du public, au niveau des athlètes, mais également au niveau des partenaires privés et institutionnels », poursuit Marcel Ferrari, président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes d’Athlétisme.

 

Minima pour Glasgow en vue

Le menu du Meeting Indoor de Lyon fait la part belle au demi-fond. Plusieurs Tricolores tenteront de se rapprocher voire de s’acquitter des minima pour les Championnats du monde en salle de Glasgow (1er au 3 mars, Écosse). Un 3000 m hommes de bonne facture sera à suivre avec Etienne Daguinos, devenu le neuvième performeur français de l’histoire grâce à ses 7’43″32 établis à Metz. Les minima pour Glasgow (7’34″00), c’est avec cette idée en tête que le pensionnaire de l’US Talence débarque à Lyon. « Nous avons tout mis en œuvre pour l’aider dans cet objectif ! », assure Bastien Perraux. Le peloton comprend également Valentin Bresc, vice-champion d’Europe espoirs 2023 de cross-country, Alexis Miellet et Nicolas-Marie Daru qui batailleront avec l’Éthiopien Melkeneh Azize, champion du monde juniors 2022 sur la distance à Cali et vainqueur du cross d’Allonnes en 2022, qui détient le meilleur chrono des engagés en 7’42″95.

 

 

On aura un œil sur la prestation de Yoann Kowal, champion d’Europe 2014 du 3000 m steeple dont il faut remonter à 2019 pour trouver trace d’un dernier résultat en salle. « C’est un mec que j’apprécie beaucoup. Je vais même aller plus loin, pour moi c’est un exemple pour les jeunes. Qu’il soit capable d’être aussi performant encore avec la carrière qu’il a eue et avec toujours autant de motivation, c’est tout simplement incroyable. S’il pouvait faire une performance sympa chez nous, on serait tous heureux ! »

 

Retour aux affaires pour Sarah Madeleine

Chez les féminines, Sarah Madeleine sera ce vendredi de retour sur la piste pour confirmer sa bonne forme, après s’être hissée au septième rang des meilleures performeuses françaises de tous les temps pour ses débuts sur 10 km en 31’52 à Nice le 7 janvier. Championne d’Europe sur le relais mixte dans les labours de Bruxelles le 10 décembre dernier, la sociétaire de l’EFCVO, qui s’entraîne sous la houlette de Bastien Perraux, devrait être en mesure de battre son record personnel sur 3000 m qu’elle avait établi ici-même en 2023, en 9’11″01, et même briser la barrière des 9 minutes. « Sarah nous fait l’honneur de faire sa première compétition hivernale chez nous. On connaît son coach, donc ça facilite les démarches (rire). Je trouve qu’elle est plutôt en forme. Elle va réaliser son premier gros 3000 mètres ce vendredi, on va voir ce que ça donne ».

Quatre autres Françaises seront sur la ligne de départ : Leila Hadji, Alexa Lemitre, Emilie Girard et Manon Guillermin pourraient profiter de cette opposition de haut niveau pour abaisser leur chrono. La Slovène Klara Lukan, qui a déjà couru en 8’44″80, devrait imposer le bon rythme.

 

Le chrono va s’affoler aussi sur 1500 m

Autre point chaud, le 1500 m masculin. Pas épargné pas des pépins physiques qui l’ont contraint à tirer un trait sur sa saison estivale 2023 de manière prématurée, Louis Gilavert s’élancera sur une course où il avait pris une belle deuxième place en 3’41″06 lors de l’édition 2023. Dans son sillage, Maël Gouyette et Alexandre Selles seront au rendez-vous. L’attraction du 1500 m sera le Sud-Africain Ryan Mphahleledominateur en 3’36″57 à Miramas le 2 février.

Les spécialistes hexagonales du 800 m Paul Anselmini, troisième des Europe espoirs à Espoo l’été dernier, Corentin Le Clézio, qui vient coup sur coup de battre deux fois son record sur 800 m en salle (1’48″25 à Nantes le 27 janvier puis 1’47″78 à Metz le 3 février, et Hugo Houyez, quatrième l’an passé en 1’48″15, vont se tirer la bourre pour réaliser des performances de premier plan dans une course où l‘Espagnol Alvaro De Arriba, champion d’Europe 2019 en salle, fait figure d’épouvantail. Le 800 m féminin vaudra aussi le coup d’œil avec l’Éthiopienne Tigist Girma qui possède un record en 2’00″19. Anaïs Bourgoin, vice-championne d’Europe 2022 de cross-country sur le relais mixte, vient de réaliser 2’02″98 à Boston le 3 février et est en embuscade. 

 

David Sombé contre Yann Spillmann sur 400 m

Si le demi-fond, marque de qualité de la réunion, promet beaucoup, le 400 m sent également la poudre. Le Meeting Indoor de Lyon annonce la présence des deux meilleurs performeurs de la saison sur 400 m : David Sombé (46″23 le 3 février à Metz, vice-champion du monde 2023 du 4×400 m à Budapest) et Yann Spillmann (46″59 le 20 janvier à Lyon), deux pépites amenées à faire les belles heures du relais 4×400 m tricolore dans les années qui viennent. Le premier cité, qui retrouvera le Hongrois Attila Molnar un tantinet revanchard après s’être fait coiffer la victoire pour un centième en Lorraine, a le potentiel pour s’offrir les minima pour Glasgow fixés à 45″90.

 

Dimitri Bascou et Sacha Alessandrini veulent accélérer

Le médaillé d’argent contre le médaillé de bronze des JO de Rio en 2016 sur 110 m haies, l’Espagnol Orlando Ortega contre le Français Dimitri Bascou : Voilà le duel proposé par les organisateurs sur 60 m haies. L’an passé, le hurdler tricolore avait facilement enlevé la finale du 60 m haies en 7″76 (7″64 en séries). Après une rentrée en 7″72 à Val-de-Reuil, l’un des ténors des haies hautes depuis une dizaine d’années veut se rapprocher de son meilleur niveau. Aurel Manga (7″53 en 2017), médaillé de bronze aux Mondiaux en salle 2018 à Birmingham et aux Europe en salle 2019 à Glasgow, est également de la partie. Chez les dames, Sacha Alessandrini aura fort à faire face à la Finlandaise Nooralotta Neziri qui l’a devancée d’un centième (8″06 contre 8″07) à Val-de-Reuil.

 

 

Un plateau de choix dans les concours

Le triple saut féminin verra évoluer Rouguy Diallo, deuxième meilleure performeuse française de l’histoire avec 14,51 m (Madrid en 2021), qui a été mesurée à 13,65 m à Metz pour son retour à la compétition après plusieurs mois d’absence, mais aussi Ilionis Guillaume, championne de France Elite en salle 2023, et Clémence Rougier, championne d’Europe cadettes 2022. « Le concours verra s’affronter neuf athlètes qui ont déjà atterri à plus de 14 mètres », souligne Bastien Perraux.

Le casting de la longueur masculine verra défiler des concurrents qui sont retombés à plus de 8 mètres dans leur carrière. Dans une discipline en plein renouveau dans l’Hexagone, Tom Campagne (8,12 m en 2023) et Yann Randrianasolo (8,08 m en 2019), sérieux prétendants aux billets pour les grandes échéances 2024, devraient jouer les premiers rôles.

 

Un Pré-Meeting en amuse-bouche

Afin de permettre à des athlètes régionaux de profiter de conditions d’organisation optimales, un pré-Meeting, qui sera diffusé en direct sur la page Facebook de Stadion, est au programme en début de soirée (800 m, 1500 m et 3000 m hommes et femmes) : « On se réjouit également parce qu’on a réussi à mettre en place un pré-meeting de qualité, comme les deux éditions précédentes, avec de la densité sur chacune des courses où il y a des jeunes athlètes qui vont pouvoir faire des choses très sympas, avec éventuellement des records de France. Ayant la fibre demi-fond, je peux affirmer que toutes les courses sont vraiment top et c’est un réel bonheur », s’enthousiasme Bastien Perraux.

 

Les bénévoles à l’honneur

Marcel Ferrari profite de ces lignes pour honorer la centaine de bénévoles qui œuvrent d’arrache-pied pour assurer un parfait déroulement de ce Meeting Indoor de Lyon troisième du nom. « Je tiens à mettre en valeur les bénévoles du Décines Meyzieu Athlétisme et du Comité d’Athlétisme Rhône Métropole de Lyon qui s’engagent et donnent de leur temps depuis maintenant trois éditions avec passion pour que le Meeting soit une réussite, et une réussite collective. »

Parce qu’une compétition d’athlétisme est avant tout un (magnifique) spectacle, l’équipe organisatrice a cherché à mettre en avant le côté événementiel via des animations à base de jeux de lumière, de son et de pyrotechnie. « Plus de 1500 spectateurs sont attendus à la Halle Stéphane Diagana vendredi, une belle fête de l’athlétisme s’annonce. Le public va apprécier assister à un splendide spectacle avec la diversité des épreuves que composent le programme », prévient le président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes d’Athlétisme.

.

 

En direct sur Athlé TV

Grâce aux images fournies par l’organisation, Stadion diffusera sur sa page Facebook le « pré-Meeting » de 18h00 à 20h15. Ensuite, la Fédération Française d’Athlétisme vous proposera en exclusivité une retransmission en direct des épreuves internationales sur la plateforme Athlé TV et sur les applications AthléTV Apple et Android (gratuit pour les licenciés FFA), de 20h15 à 22h30. Clément Breysse, Vincent Guyot et Victor Allier seront aux commentaires de cette belle soirée d’athlétisme.

Plus d’informations sur meetingindoordelyon.fr

Crédit photo : Jean-Luc Juvin / STADION

ARTICLES RÉCENTS
BONS PLANS
BONS PLANS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !