La Voie Royale 2022 : Le Stade de France vous attend !

Il y a 3 mois

La Voie Royale à Saint-Denis, avec un 5 km (course fun ouverte à tous), un 10 km et un semi-marathon au programme, qui se termine par une inoubliable arrivée dans l’enceinte du Stade de France, se déroule pour la 27e édition ce dimanche 23 octobre 2022. On fait le point avec Kévin Sylvestre, directeur de la course dionysienne, à deux jours de l’événement.

Avec notamment au programme un 10 km au label international et un semi-marathon au label national, la Voie Royale propose aux 4000 coureurs un tracé mêlant tradition et modernité, avec un départ au pied du Stade de France, un passage devant la majestueuse Basilique où reposent moult Rois de France, et une arrivée royale dans la mythique enceinte qui accueille les événements sportifs les plus prestigieux. « C’est un souffle nouveau pour la Voie Royale, pour la première fois depuis sa création, les trois épreuves au programme vont se terminer dans l’enceinte du Stade de France, futur stade olympique, s’enthousiaste Kévin Sylvestre, directeur de la Voie Royale et secrétaire général du Saint-Denis Emotion. Les participants ont une chance incroyable de courir plus de 300 m dans l’enceinte du Stade de France avant de franchir la ligne d’arrivée, tout en étant filmés sur les deux écrans géants du stade. Je veux que les participants apprécient avant tout leur course et qu’ils soient fiers d’eux. »

 

« Valoriser et mettre en lumière le travail des bénévoles du club »

« C’est un bon moyen de mettre en avant les athlètes du Saint Denis Emotion qui peuvent jouer les premiers rôles à l’image de Mohamed Assila, Abdelmounaim Imade, Anis Abdelkader, Sébastien Tuaux et des féminines du club qui s’approcheront des 35/36′ sur 10 km, poursuit Kévin Sylvestre. C’est un travail d’équipe, je souhaite à nouveau valoriser et mettre en lumière le travail des bénévoles du club sous l’impulsion du Président et responsable du parcours Thierry Vernay. L’événement se finira en beauté avec une épreuve de quasiment 5 km ouverte à tous « La Belle Vadrouille » qui se veut familiale et populaire, et que l’on peut réalisé à la fois en courant et en marchant. L’enseigne Decathlon Stade de France sera l’attraction du village exposant où les coureurs et le public seront invités à venir tester les dernières nouveautés running, avec notamment la première chaussure running à plaque carbone de KIPRUN, la KD900X. »

 

Les records de l’épreuve en danger

Si l’on parle de favoris, Hassan Chahdi s’invite évidemment dans la conversation. Dix-septième des Mondiaux de Eugene sur marathon en juillet dernier, le pensionnaire de l’AL Voiron semble bien placé pour aller décrocher les lauriers. Etienne Daguinos, vice-champion de France du 5 km à Albi dimanche dernier, peut ambitionner de belles choses à Saint-Denis. Les fusées africaines pourraient aussi se jouer la victoire finale. De nombreux athlètes peuvent prétendre au podium tant la densité sera grande sur 10 km. Parmi eux, on aura un œil attentif sur les Marocains Youssef Benhadi (28’04 en 2019) et Omar El Harrass (28’31 en 2022) ainsi que l’Éthiopien Gebrie Erkihun Jenberie (28’27 en 2022) et le Kényan Benson Moshon Lingokal (28’43 en 2022). « Nous sommes satisfaits du plateau avec un niveau qui sera relevé. On souhaite que ça court vite aux alentours des 28 minutes, en espérant moins, et pourquoi voir un chrono sous les 28 minutes afin de battre le record de l’épreuve du Kényan Cornelius Kangogo en 28’28, en 2017 ».

Chez les dames, l’Éthiopienne Betelihem Afenigus Yemer (31’48 en 2022) devrait figurer aux avant-postes, alors que ses compatriotes Addise Mislenew (31’49 en 2022) et Ayinadis Teshome (32’49 en 2022) essaieront de l’accrocher le plus longtemps possible pour batailler pour une place sur le podium. La Marocaine Siham Hilali (33’29 en 2018), ancienne spécialiste du 1500 m (record en 4’01″33) sera également à surveiller.  Le record de l’épreuve est détenu depuis 2018 par la Kényane Joyce Jepkemoi en 32’17. L’an passé, les Kényans avaient fait main basse avec Godfrey Musenga (29’09), Bernard Koros (29’11) et Joseph Koech (29’15). La couronne féminine était quant à elle revenue là aussi à une Kényane, Ruth Karanja (34’41), devant les Françaises Cécilia Mobuchon (35’19), et Aude Korotchansky (35’27). Sur le semi-marathon, nous retrouverons les Tricolores Mehdi Belhadj et Luc Le Baron.

 

 

Le programme

  • 09h00 : 10 km International
  • 10h00 : Semi-Marathon National
  • 12h00 : 5 km « Belle Vadrouille »

Informations sur www.lavoieroyale.fr et inscriptions sur www.klikego.com

Crédit photo : ATHLE.ch / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Meeting de Miramas : Kevin Mayer en mode triathlon

Meeting de Miramas : Kevin Mayer en mode triathlon

Le recordman du monde du décathlon Kevin Mayer voudra sortir le grand jeu sur trois épreuves, le 60 m, le saut à la perche et le lancer de poids au Meeting de Miramas ce vendredi 3 février. Présentation des temps forts attendus de la réunion provençale à la loupe....

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
ÉVÉNEMENTS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !