Cyréna Samba-Mayela, Benjamin Robert, Thibaut Collet… Présentation de l’équipe de France aux Championnats du monde en salle de Glasgow

27 février 2024 à 20:17

Présentation complète des 15 athlètes de l’équipe de France en lice aux Championnats du monde en salle de Glasgow qui se disputent du 1er au 3 mars 2024. Stadion sera présent dans l’Emirates Arena et vous fera vivre l’événement de l’intérieur !

Une première compétition internationale en 2024 pour l’équipe de France d’athlétisme. Tous les yeux des suiveurs d’athlétisme seront braqués vers Glasgow du vendredi 1er au dimanche 3 mars 2024. Pour la première fois de l’histoire des Championnats du monde en salle, la ville écossaise accueillera le sommet de l’athlétisme mondial. Ces Mondiaux indoor 2024 sont capitaux et particulièrement attendus à cinq mois des Jeux olympiques de Paris 2024. Si plusieurs leaders ont fait le choix de faire l’impasse (Kevin Mayer, Sasha Zhoya, Rénelle Lamote…), la France présente une délégation de 15 membres à Glasgow, un collectif restreint mais de grande qualité assurément. Les différentes épreuves permettront de voir où en sont les Bleus et lesquels sont en forme, à cinq mois de l’échéance olympique. Revue d’effectif et des ambitions de chacun !

 

Orlann Oliere (60 m)

  • Club : CA Montreuil 93
  • Sélection en A : 11
  • Meilleure performance de l’année : 7″17
  • Record personnel : 7″15 en 2019

Son hiver 2024 : Maman est de retour, épisode II. Revenir au plus haut niveau après une pause bébé, elle l’a déjà fait. Après la naissance d’un premier garçon en 2013 et une pause de six ans entre 2012 et 2017, Orlann Oliere (ex Ombissa-Dzangue) a repris les compétitions avec succès. Puis elle met au monde des jumeaux en 2022 et revient progressivement aux affaires en juin 2023.

Alors qu’elle n’avait plus couru de 60 m en salle depuis sa quatrième place aux Championnats d’Europe 2021 de Torun, la sociétaire du CA Montreuil 93 s’est acquittée des minima pour les Championnats du monde en salle de Glasgow en étant créditée en 7″17 pour sa rentrée le 21 janvier au Luxembourg. Médaillée d’argent en 2018 à Liévin et en bronze en 2017 à Bordeaux aux Championnats de France Elite en salle, la sprinteuse du CA Montreuil 93 est enfin parvenue à monter sur la plus haute marche du podium à Miramas avec un temps de 7″21 le 17 février.

 

 

Ce qu’elle peut espérer : Basée à l’INSEP et coachée par Olivier Vallaeys, Orlann Oliere, dix-septième au bilan mondial, est une candidate solide à une demi-finale, voire mieux si elle parvient à abaisser son record personnel de 7″15 datant de 2019. La meilleure performeuse de l’année est détenue par la Saint-Lucienne Julien Alfred qui a été flashée en 6″99 le 11 février à New York.

 

Jeff Erius (60 m)

  • Club : Lille Métropole Athlétisme
  • Sélections en A : 2
  • Meilleure performance de l’année : 6″58
  • Record personnel : 6″58

Son hiver 2024 : Le talent n’a pas d’âge, c’est ce dont on se rend compte en suivant depuis quelques saisons la progression régulière de Jeff Erius qui s’est tout d’abord offert un nouveau record personnel sur 60 m dès sa deuxième sortie de l’hiver (6″61) à Lodz, en Pologne, le 27 janvier. Le pensionnaire du Lille Métropole Athlétisme a ensuite conservé son titre aux Championnats de France Elite en salle à Miramas le 17 février en réalisant au centième près avec 6″58 les minima pour les Championnats du monde en salle de Glasgow.

Celui qui détient les records de France cadets du 100 m en 10″27 (Tallinn en 2021) et du 60 m juniors en 6″62 (Aubière en 2023) devient ainsi le sixième performeur français de l’histoire derrière les ténors Ronald Pognon (6″45 en 2005), Jimmy Vicaut (6″48 en 2013), Stéphane Cali (6″53 en 1998), Christophe Lemaitre (6″55 en 2010) et Bruno Marie-Rose (6″56 en 1987).

 

 

Ce qu’il peut espérer : Considéré par de nombreux spécialistes comme le successeur de Christophe Lemaitre ou de Jimmy Vicaut dans quelques années, Jeff Erius, étoile montante du sprint tricolore (il aura 20 ans le 8 mars prochain), n’aura rien à perdre en Ecosse. Le benjamin de l’équipe de France est le treizième meilleur performeur de l’année et a donc les moyens de passer le cap des séries pour son deuxième grand championnat chez les seniors en individuel après l’Euro d’Istanbul en 2023. Les stars américaines Noah Lyles (6″43) et Christian Coleman (6″44), recordman du monde avec 6″34 en 2018, devraient se disputer le trône. 

 

Amandine Brossier (400 m)

  • Club : SCO Angers Athlétisme
  • Sélections en A : 16
  • Meilleure performance de l’année : 51″67
  • Record personnel : 51″67

Son hiver 2024 : En portant son record personnel de 52″14 à 51″67 à Metz le 3 février, Amandine Brossier est devenue la deuxième performeuse hexagonale de l’histoire sur le 400 m en salle derrière la légende Marie-José Pérec (51″44 en 1996 à Liévin). Le 18 février à Miramas, l’athlète coachée par Sullivan Breton a récupéré son bien acquis en 2020 à Liévin et en 2021 à Miramas avec un chrono de 51″69. Elle est désormais sextuple championne de France Elite (3 titres en salle et 3 en plein air).

 

 

Ce qu’elle peut espérer : Créditée du neuvième chrono des engagées, Amandine Brossier peut raisonnablement espérer rejoindre la finale mondiale. On imagine que la représentante du SCO Angers a en tête de s’emparer une bonne fois pour toute du record de France de MJP laquelle détient toujours quatre records nationaux (200 m, 400 m, 400 m haies et 400 m en salle). La Néerlandaise Femke Bol, qui a battu son propre record du monde du 400 m en salle en 49″24 le 18 février à Apeldoorn, semble intouchable.

 

Benjamin Robert (800 m)

  • Club : SATUC Toulouse Athlé
  • Sélections en A : 7
  • Meilleure performance de l’année : 1’45″70
  • Record personnel : 1’45″70

Son hiver 2024 : Pour sa rentrée, le protégé de Sébastien Gael a brillé sur 600 m à Metz le 3 février, en battant la meilleure performance nationale détenue depuis 2013 par Pierre-Ambroise Bosse (1’15″63 à Moscou). Le vice-champion d’Europe 2023 du 800 m à Istanbul a coupé la ligne d’arrivée en 1’15″50, tout près de la meilleure marque européenne de tous les temps propriété du Russe Saveliy Savlukov (1’15″09 le 7 janvier 2024 à Ekaterinbourg). Benjamin Robert a pris la troisième place du 800 m du Meeting de Liévin en 1’45″70 le 10 février, signant son record personnel (1’46″06 en 2021), avant de décrocher un quatrième titre hexagonal de rang en indoor sur 800 m (1’50″87) à Miramas le 18 février, une performance jamais réalisée auparavant. 

 

 

Ce qu’il peut espérer : Ses résultats ces dernières années font de lui un candidat indéniable à la breloque. Benjamin Robert a l’expérience des grands rendez-vous et ne cache pas d’ailleurs ses ambitions de médaille aux Championnats du monde en salle de Glasgow. Il dispose d’une excellente base de vitesse et a une vraie carte à jouer s’il dynamite la grande explication avant l’emballage final. Neuvième performeur de l’hiver, il devra notamment se méfier du surprenant italien Catalin Tecuceanu qui a réalisé le meilleur temps de référence 2024 en 1’45″00 à Madrid le 23 février.

 

Agathe Guillemot (1500 m)

  • Club : Haute Bretagne Athlétisme
  • Sélections en A : 3
  • Meilleure performance de l’année : 4’04″64
  • Record personnel :  4’04″64

Son hiver 2024 : L’hiver a aussi accouché de belles promesses, qu’Agathe Guillemot incarne à merveille avec deux records records de France à la clé, celui du Mile en salle en 4’29″02 à Ostrava le 30 janvier et du 1500 m en 4’04″64 à Liévin le 10 février. La Bretonne du Haute Bretagne Athlétisme, passée par les épreuves combinées dans les catégories jeunes, a ensuite survolé les débats aux Championnats de France Elite à Miramas sur 1500 m en 4’16″41, faisant le plein de confiance à deux semaines des Championnats du monde en salle de Glasgow.

 

 

Ce qu’elle peut espérer : Cette sélection vient concrétiser des progrès accomplis depuis trois ans. Son chrono de référence la situe à une septième place planétaire intéressante et elle peut viser sans rougir une place de finaliste. Agathe Guillemot a montré qu’elle possédait une belle pointe de vitesse, idéal lorsque la cadence s’accélère dans les tous derniers tours. Les Éthiopiennes Freweyni Hailu (3’55″28) et Diribe Welteji (3’55″47) font figure de favorites. 

 

Azeddine Habz (1500 m)

  • Club : Val d’Europe Montevrain Athlétisme
  • Sélections en A : 9
  • Meilleure performance de l’année : 3’34″39
  • Record personnel : 3’34″39

Son hiver 2024 : Deux ans après s’être emparé du record de France du 2000 m en 4’57″22 à Liévin, Azeddine Habz a frappé fort dans les Hauts-de-France le 10 février en négociant le 1500 m en 3’34″39, effaçant des tablettes nationales les 3’34″71 de Mehdi Baala (Karlsruhe en 2009). Le demi-fondeur du Val d’Europe Montévrain Athlétisme s’est octroyé un troisième titre hexagonal en salle de suite sur sa distance fétiche le 18 février à Miramas. Il est invaincu sur les cinq derniers « Elite » (salle et plein air confondus), renforçant son statut de patron du 1500 m en France.

 

 

Ce qu’il peut espérer : Le médaillé de bronze des Europe indoor 2023 à Istanbul dispose du quatrième temps des 32 athlètes qui se présenteront en séries et entend bien tâter du podium. Une fois passé les séries, l’élève de Philippe Dupont et Serge Olivares pourra faire parler ses qualités de vitesse et prouver qu’il peut briller également aux championnats du monde. Reste qu’Azeddine Habz fera face à l’Américain Hobbs Kessler (3’33″66), recordman du monde du mile sur route.

MAJ 28/02 à 12h20 : Azeddine Habz a ressenti une douleur au mollet droit le week-end dernier. Des examens médicaux, effectués au cours de la journée de mardi, ont révélé une lésion du muscle soléaire de 5 mm le contraignant à prendre la décision de déclarer forfait pour les Mondiaux de Glasgow.

 

Cyréna Samba-Mayela (60 m haies)

  • Club : Lille Métropole Athlétisme
  • Sélections en A : 6
  • Meilleure performance de l’année : 7″87
  • Record personnel : 7″78 en 2022

Son hiver 2024 : À quelques mois des JO de Paris, la hurdleuse de 23 ans a fait sa révolution. En octobre dernier, elle a quitté l’Insep pour rejoindre Orlando, en Floride, où elle suit les conseils de John Coghlan qui coache notamment la championne olympique 2021 de Tokyo, la Portoricaine Jasmine Camacho-Quinn. Après deux premières sorties en douceur en 8″18 à Gainesville (Floride) le 27 janvier puis en 8″10 à Columbia (Caroline du Sud) le 3 février, la co-détentrice du record de France (7″78) a considérablement accéléré le rythme en réalisant 7’90 à Fayetteville le 9 février. Deux jours à peine après son arrivée des Etats-Unis, Cyréna Samba-Mayela a raflé le titre de championne de France Elite en salle le 17 février à Miramas en 7″87.

 

 

Ce qu’elle peut espérer : La sociétaire du Lille Métropole Athlétisme assure être prête à relever le défi de défendre son titre planétaire, décroché de belle manière en 2022 à Belgrade (lire notre reportage). Même si la concurrence devrait y être féroce, à l’instar de la Bahaméenne Devynne Charlton, co-détentrice du record du monde en 7″67, Cyréna Samba-Mayela a réalisé le cinquième chrono des engagées et sa forme ascendante peut raisonnablement lui faire espérer qu’elle a un coup à jouer. On espère revivre la magnifique scène de joie et d’émotion lorsque son nom s’était affiché en premier sur le panneau électronique dans la capitale serbe…

 

Solenn Compper (60 m haies)

  • Club : CA Montreuil 93
  • Sélections en A : 1
  • Meilleure performance de l’année : 8″00
  • Record personnel : 7″99 en 2023

Son hiver 2024 : Chronométrée à sept reprises entre 8″01 et 8″08 avant les Championnats de France Elite en salle à Miramas, Solenn Compper a été récompensée par sa régularité avec une médaille de bronze et un temps de 8″00 à Miramas le 17 février, se rapprochant à un centième de son record personnel.

 

 

Ce qu’elle peut espérer : Victorieuse des Jeux méditerranéens 2022 à Oran sur 100 m haies, Solenn Compper arrive avec le quatorzième temps des hurdleuses en lice aux Championnats du monde en salle de Glasgow et est capable de s’inviter dans le top 8 mais il lui faudra passer les tours sans encombre auparavant. Faire tomber son record personnel l’aiderait grandement.

 

Just Kwaou-Mathey (60 m haies)

  • Club : Evreux AC
  • Sélections en A : 5
  • Meilleure performance de l’année : 7″43
  • Record personnel : 7″43

Son hiver 2024 : Tous les voyants sont au vert pour Just Kwaou-Mathey. Après une rentrée record à Val-de-Reuil en 7″51 le 28 janvier, l’Ébroïcien de 24 ans est devenu le quatrième performeur français de l’histoire sur 60 m haies en 7″43, à deux petits centièmes du record de France de Dimitri Bascou (7″41 en 2016), à Liévin le 10 février. La seule petite ombre au tableau est sa deuxième place aux France Elite à Miramas derrière Wilhem Belocian (7″44 contre 7″45). À noter que le hurdler français a rejoint le groupe d’entraînement de Giscard Samba à Créteil en septembre dernier, après six ans passées sous la houlette de de Fabien Lambolez au CREPS de Poitiers.

 

 

Ce qu’il peut espérer : Troisième homme le plus rapide de l’année en 7″43, Just Kwaou-Mathey représente une vraie chance de médaille. Le médaillé de bronze sur 110 m haies aux Europe 2022 à Munich et sur 60 m haies aux Europe indoor 2024 à Istanbul tient une occasion de décrocher sa première médaille planétaire en grand championnat. 

 

Wilhem Belocian (60 m haies)

  • Club : Lille Métropole Athlétisme
  • Sélections en A : 10
  • Meilleure performance de l’année : 7″44
  • Record personnel : 7″42

Son hiver 2024 : Une première partie de saison indoor où le champion d’Europe 2021 de Torun a alterné le très bon et le moins bon. Si Wilhem Belocian a éclaboussé de toute sa classe les Meetings de Nantes (27 janvier, 7″55) et de Miramas (2 février, 7″51) ainsi que les Championnats de France Elite en salle dans le chrono canon de 7″44, il n’a pas été au bout de son effort au Meeting de Paris Indoor (11 février) ni à Madrid (23 février) en partant à la faute sur les obstacles.

 

 

Ce qu’il peut espérer : Son immense expérience et sa capacité à arriver en forme le jour J en font de lui un vrai outsider, derrière l’épouvantail, l’Américain Grant Holloway, qui a abaissé de deux centièmes son record du monde lors des Championnats des États-Unis en salle à Albuquerque en 7″27. Le natif de la Virginie, d’abord joueur de football américain, est invaincu en 61 courses sur 60 m haies depuis 2017. Si on ajoute ses courses jeunes, le champion du monde indoor en titre n’a plus été battu en salle dans l’exercice depuis 2014. Voilà le défi que devront relever Wilhem Belocian et Just Kwaou-Mathey.

Le 60 m haies qui est devenu au fil des ans l’un des principaux pourvoyeurs de médailles pour l’équipe de France. Avec 7 médailles (mais aucun titre) depuis 2012, les hurdlers hexagonaux ont démontré leur savoir-faire sur les haies hautes dans le grand championnat planétaire indoor. Une tradition que voudront de perpétuer dimanche Wilhem Belocian et Just Kwaou-Mathey.

 

Margot Chevrier (Perche)

  • Club : Nice Côte d’Azur Athlétisme
  • Sélections en A : 7
  • Meilleure performance de l’année : 4,66 m
  • Record personnel : 4,71 m

Son hiver 2024 : La pensionnaire du Nice Côte d’Azur Athlétisme, qui a rejoint le groupe de Damiel Dossevi à Bordeaux en octobre dernier, a franchi 4,66 m à Miramas (records des championnats), poursuivant sa série d’invincibilité aux France Elite et enrichissant son palmarès avec une sixième couronne nationale consécutive (piste et salle confondus). Régulièrement cet hiver, où elle a réussi cinq concours à plus de 4,60 m, Margot Chevrier s’est attaquée sans succès à 4,73 m, ce qui aurait constitué un record de France en salle égalé et les minima olympiques. 

 

 

Ce qu’elle peut espérer : Ses 4,66 m réalisés à Miramas lui permettent de figurer à la neuvième place du bilan mondial. Margot Chevrier a le potentiel pour se mêler à la bataille pour les premières places. En 2022 à Belgrade, la perchiste entraînée par Damiel Dossevi avait pris la dixième place de la finale directe. C’est la Britannique Molly Caudery qui s’est envolée le plus haut cet hiver en franchissant 4,86 m.

 

Thibaut Collet (Perche)

  • Club : EA Grenoble 38
  • Sélections en A : 5
  • Meilleure performance de l’année : 5,92 m
  • Record personnel : 5,92 m

Son hiver 2024 : Le plieur de gaule de 24 ans est pleinement entré dans sa saison 2024 à Reno (Nevada) le 12 janvier avec une barre à 5,82 m, sa meilleure performance en salle améliorée d’un centimètre. Le quadruple champion de France (indoor et plein air confondus) a ensuite porté son record personnel à 5,92 m au All Star Perche de Clermont-Ferrand le 22 février, améliorant de deux centimètres la marque qui lui avait permis de se classer cinquième des Mondiaux de Budapest l’été dernier. Il devient ainsi le cinquième performeur français de l’histoire derrière Renaud Lavillenie (6,16 m), Jean Galfione (6,00 m), Romain Mesnil (5,95 m) et… son père Philippe (5,94 m).

 

 

Ce qu’il peut espérer : Thibaut Collet débarque à Glasgow avec une bonne dose de confiance grâce à sa marque de référence portée à 5,92 m. Le Grenoblois occupe le cinquième rang des bilans et a le potentiel pour décrocher une médaille. Si le Suédois Armand Duplantis (6,02 m) est au-dessus du lot pour conserver son titre, les Américains Chris Nilsen (6,00 m) et Sam Kendricks (5,95 m) ainsi que le Philippin Ernest Obiena (5,93 m) seront ses principaux concurrents.

 

Ilionis Guillaume (Triple saut)

  • Club : Stade Bordelais Athlétisme
  • Sélections en A : 1
  • Meilleure performance de l’année : 14,11 m
  • Record personnel : 14,11 m

Son hiver 2024 : Longtemps à la recherche de ses meilleures sensations, la triple sauteuse qui est supervisée par Louis-Grégory Occin a sorti la bonne performance au bon moment en retombant à 14,11 m lors de sa dernière tentative aux Championnats de France Elite en salle à Miramas. Un résultat qui intervient six ans après son dernier record personnel (14,07 m), qui datait de sa victoire aux France à Liévin en 2018.

 

 

Ce qu’elle peut espérer : Pour son premier grand championnat sous les couleurs de l’équipe de France seniors, Ilionis Guillaume (7e performeuse mondiale) peut viser une place de finaliste. Pour cela, elle devra sans doute sauter aux alentours de son record personnel. La Cubaine Leyanis Pérez est en tête du bilan planétaire avec ses 14,86 m réalisés au Meeting de Mondeville le 7 février.

 

Jean-Marc Pontvianne (Triple saut)

  • Club : Entente Nîmoise Athlétisme
  • Sélections en A : 12
  • Meilleure performance de l’année : 17,13 m
  • Record personnel : 17,20 m

Son hiver 2024 : Jean-Marc Pontvianne a frappé fort en atterrissant à 17,13 m à Liévin le 10 février pour son premier concours de l’année. Le médaillé de bronze à l’Euro de Munich en 2022 s’est offert sa septième couronne aux Championnats de France Elite au triple saut (3 en salle et 4 en plein air) à Miramas.

 

 

Ce qu’il peut espérer : Le Nîmois occupe la troisième place des engagés, derrière le Burkinabé Hugues Fabrice Zango (17,21 m) et l’Algérien Yasser Triki, (17,18 m), et sera en quête d’un podium. Jean-Marc Pontvianne souhaite aller encore plus loin pour se débarrasser une bonne fois pour toute des minima olympiques (17,22 m), qui lui résistent encore. Il pourra suivre les précieux conseils de son coach Teddy Tamgho (Doha en 2010) qui connaît la recette pour monter sur la plus haute marche du podium.

MAJ 28/02 à 12h20 : À la suite d’une gêne ressentie lors du Meeting de Madrid vendredi dernier, des examens passés en début de semaine ont confirmé une lésion de l’ischio droit. Jean-Marc Pontivainne a fait le choix de renoncer aux Championnats du monde en salle de Glasgow afin de ne pas prendre le risque d’aggraver sa blessure et ainsi préserver toutes ses chances de briller cet été.

 

Makenson Gletty (Heptathlon)

  • Club : Nice Côte d’Azur Athlétisme
  • Sélections en A : 1
  • Meilleure performance de l’année : 6230 points
  • Record personnel : 6230 points

Son hiver 2024 : Épatant lors de chacune de ses sorties, le combinard de 24 ans a totalisé 6230 points sur l’heptathlon des X-Athletics Aubière le 28 janvier, se hissant au quatrième rang des meilleurs performeurs français de tous les temps derrière Kevin Mayer (6479), Christian Plaziat (6418) et Nadir El Fassi (6237). Mekenson Gletty a battu son record personnel en salle à la longueur (7,33 m), au poids (16,08 m), sur 60 m haies (7″86) et à la perche (5,01 m). Le protégé de Rudy Bourguignon a ensuite participé à un heptathlon à la carte aux France Elite à Miramas où il a projeté son poids à 16,61 m, signant la meilleure performance française jamais réalisée dans un heptathlon, et a bouclé pour la première fois un 60 m haies en moins de 7″80 (7″79).

 

 

Ce qu’il peut espérer : Makenson Gletty vivra sa deuxième compétition internationale sous les couleurs tricolores après sa neuvième place à l’Euro d’Istanbul en 2023. En l’absence de Kevin Mayer qui a les yeux rivés vers un décathlon à San Diego dans quatre semaines, il aura à coeur de porter vers le haut les épreuves combinées françaises aux Championnats du monde en salle de Glasgow. Seuls le Bahaméen Ken Mullings (6340), le Norvégien Sander Skotheim (6281) et le Suisse Simon Ehammer (6242) se dressent en travers de sa route dans les bilans mondiaux. Son potentiel est énorme. Et si c’était lui la belle « surprise » des Bleus ?

Des joies, des surprises, des records… ces trois jours s’annoncent passionnants aux Championnats du monde en salle !

Notre équipe de passionnés a conçu un espace, rien que vous, qui vous permettra de suivre au plus près le rendez-vous planétaire (sélection tricolore, retransmission en direct, programme complet, résultats, réactions et nos plus beaux clichés des Bleus). Découvrez notre guide, en cliquant ici. Bonne « navigation » et bonne compétition en notre compagnie !

Crédit photo : Matthieu Tourault / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Avec plus d'une cinquantaine de compétitions nationales et internationales (meetings et championnats), le programme des événements d'athlétisme de la saison estivale 2024 offre de nombreuses possibilités pour admirer vos athlètes préférés ! Pour tous les fanatiques du...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !