Menu

Meeting de Paris : Beaux duels en perspective

Le Meeting de Paris, organisé le 24 août prochain au Stade Charléty, va offrir des rencontres au sommet entre les meilleurs mondiaux. Au saut à la perche, Renaud Lavillenie affrontera le champion d’Europe en titre, actuel numéro 1 au bilan mondial de la saison, le Suédois Mondo Duplantis. Pascal Martinot-Lagarde, champion d’Europe en titre, défiera pour sa part le Russe Sergey Shubenkov et l’Espagnol Orlando Ortega.

.
Renaud Lavillenie VS Mondo Duplantis

13 ans d’écart. Renaud Lavillenie fêtera son 33ème anniversaire le 18 septembre 2019. Armand Duplantis, désormais appelé par son seul surnom, Mondo, n’a pas encore 20 ans. Il les aura le 10 novembre 2019. Le Français n’a jamais traîné en route pour s’installer au sommet de la discipline. Il a dépassé pour la première fois la barre des 6 m avant d’avoir atteint l’âge de 23 ans (6,01 m le 21 juin 2009 à Leira). Mais le Suédois s’avère imbattable au jeu de la précocité. A 18 ans, il possédait un record personnel à 6,05 m et détenait le titre européen en plein air, décroché l’an passé à Berlin.

Deux hommes de records. A eux deux, Renaud Lavillenie et Mondo Duplantis occupent plusieurs lignes de la liste des records du saut à la perche. Le Français détient depuis le 15 février 2014, avec 6,16 m, les records du monde et d’Europe. Le Suédois s’est offert le record du monde junior (6,05 m le 12 août 2018), mais aussi ceux des championnats du monde U20 (5,82 m l’an passé) et U18 (5,30 m en 2015).

L’IAAF Diamond League, spécialité française. En Diamond League, Renaud Lavillenie n’a pas d’égal. Depuis la création du circuit de l’IAAF, en 2010, il a totalisé 37 victoires, dont 6 à Paris, soit une moyenne de plus de quatre succès par saison. Nettement plus jeune sur le circuit, Mondo Duplantis compte une seule victoire en Diamond League, décrochée l’an passée à Stockholm, en Suède, le pays de sa mère (son père, Greg Duplantis, est un ancien perchiste américain), pour lequel il a choisi de disputer les compétitions internationales.

2019, avantage au plus jeune. Mondo Duplantis n’a pas attendu l’été pour s’envoler. Le Suédois a franchi 6 m le 11 mai 2019 à Fayetteville, dans l’Arkansas, où il a grandi et fait ses études. Il occupe la 1ère place du bilan mondial. Renaud Lavillenie, longtemps gêné par une tendinite au semi-tendineux, doit débuter sa saison en plein air vendredi 14 juin au meeting de Pierre-Bénite, dans la banlieue lyonnaise.

.
Pascal Martinot-Lagarde VS Sergey Shubenkov VS Orlando Ortega

Le podium de Berlin 2018. En août dernier, Pascal Martinot-Lagarde devenait champion d’Europe du 110 m haies en 13”17, devant Sergey Shubenkov (13”17) et Orlando Ortega (13”34). Un an après, les trois médaillés européens se retrouvent sur la piste du stade Charléty pour la revanche. Nul doute qu’à domicile, PML aura à cœur de briller à nouveau…

Trois centièmes d’écart. Champion du monde en 2015, double champion d’Europe (2012 et 2014), Sergey Shubenkov occupe la 8ème place au bilan tous temps de la discipline, avec un chrono de 12’’92, réalisé le 2 juillet dernier à Székesfehérvár, en Hongrie. Orlando Ortega pointe quatre rangs plus loin. Son record personnel, un temps de 12’’94, a été réalisé le 4 juillet 2015 au Stade de France, à l’occasion du meeting de Paris. Il portait alors les couleurs cubaines. Il représente aujourd’hui l’Espagne. Avec un record personnel en 12’’95, établi le 18 juillet 2014 à Monaco, Pascal Martinot-Lagarde figure au 15ème rang mondial de l’histoire.

Fils et petit-fils de. Le Russe et l’Espagnol ont en commun des antécédents familiaux dans l’athlétisme, mais du côté féminin. Natalya Shubenkova, la mère de Sergey, a été médaillée d’argent à l’heptathlon aux championnats d’Europe en 1986. Cristina Hechavarría, la grand-mère d’Orlando, a décroché la médaille d’or aux Jeux Panaméricains en 1967 avec le relais 4×100 m cubain. Elle a été son premier entraîneur.

Avantage à l’Espagnol. En Diamond League, Sergey Shubenkov affiche un palmarès doré sur tranche. Le Russe, âgé de 28 ans, s’est imposé à 8 reprises sur le circuit de l’IAAF, entre 2013 et 2019. En prime, il a remporté le classement de la Diamond League en 2017 et 2018. A seulement 27 ans, Orlando Ortega a remporté 9 victoires en Diamond League, entre 2015 et 2018. A la différence de son rival russe, il a connu la victoire au meeting de Paris en 2015. Vainqueur à 6 reprises en Diamond League, Pascal Martinot-Lagarde a remporté le classement général en 2014, année où il s’est imposé à Eugene, Oslo, Lausanne, Monaco et Bruxelles.

Infos et billetterie du Meeting de Paris en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter