Cross de sélection seniors et espoirs femmes aux Championnats d’Europe : Les forces en présence à Allonnes

15 novembre 2023 à 17:30

Le cross d’Allonnes servira de support pour la sélection aux Championnats d’Europe (Belgique, le 10 décembre) de la spécialité pour les seniors et espoirs femmes ce dimanche 19 novembre. Les trois premières Tricolores dans chaque catégorie décrocheront leur sésame en individuel. Si sur le papier Cécile Jarousseau et Laure Bertrand semblent posséder une légère longueur d’avance sur leurs rivales, qui d’autre a les moyens de se mettre en évidence ? On regarde tout ça ensemble !

Alors que vous pouvez retrouver notre article de présentation sur le cross de sélection des juniors filles et garçons (Pontcharra), l’actualité du week-end à venir nous emmène aussi à Allonnes, dans la banlieue du Mans, où les seniors et espoirs femmes vont en découdre. Alors que depuis près d’une dizaine d’années, le cross d’Allonnes servait d’épreuve de référence pour établir la sélection des seniors hommes, ça sera au tour des seniors femmes de faire le déplacement dans la Sarthe pour tenter de décrocher leur billet. Couper la ligne d’arrivée dans les trois premières de leur catégorie assurerait d’être du voyage dans la capitale belge. Les places vont être chèrement disputées sur la plaine de Chaoué dont le tracé sera très glissant et boueux en raison des pluies tombées ces derniers jours. Des fortes pluies sont aussi attendues ces prochains jours sur le parcours ce qui ne va pas faciliter la tâche des crossmen et crosswomen.

 

Seniors femmes : Un duo pour la gagne (6980 m)

Cécile Jarousseau et Marie Bouchard : Voici une dizaine d’années, grâce à leurs beaux résultats dans les catégories jeunes, que ce duo issu de la génération 1993 truste les honneurs dans les labours. La première citée, vice-championne de France de cross-country à Carhaix derrière Manon Trapp (en préparation pour le Marathon de Valence le 3 décembre), a prouvé à de nombreuses reprises sa capacité à adapter sa foulée dans des courses avec des conditions difficiles. Désireuse d’honorer sa sixième participation à l’Euro de cross après 2011, 2012, 2013, 2015 et 2022, la fondeuse de l’Entente des Mauges, également championne de France 2023 de course en montagne à Dévoluy, a fourni de gros efforts pour préparer minutieusement cette course et a toutes les cartes en main pour l’emporter.

La deuxième nommée espère toutefois lui donner du fil à retordre. Dans la lignée de ses belles prestations sur la route ces dernières semaines, Marie Bouchard, deuxième l’an passé sur cet exercice à Gujan-Mestras (Gironde), veut retrouver la plus haute marche du podium qu’elle avait atteint en 2018 lors du cross de l’Acier à Leffrinckoucke (Nord). Après Hyères en 2015, Tilburg en 2018 et Turin en 2022 où elle s’était classée première Française (16e), la représentante de l’Iroise Athlétisme veut décrocher son ticket pour une quatrième aventure continentale dans les labours.

Les six athlètes tricolores présentes en Italie en 2022 fouleront toutes la plaine de Chaoué dimanche. Outre Cécile Jarousseau et Marie BouchardAlice Mitard remet son « titre » en jeu après sa victoire l’an dernier à Gujan-Mestras. Le collectif tricolore seniors de l’autre côté des Alpes était complété par Mélanie Allier, Sarah Madeleine et Sophie Tonneau qui ont le potentiel pour se frotter à la tête du peloton une nouvelle fois cette année. Elles devront se défaire de Margaux Sieracki, Alexa Lemitre, Floriane Quesada et Anaïs Quemener, laquelle a l’opportunité de s’offrir sa première cape eu bleu qui viendrait récompensée une superbe année 2023. Attention aussi à Célia Tabet, Aude Korotchansky, Laëtitia Bleunven et Aurore Guérin. On peut citer également Mathilde Chachignon, Léatitia Croissant, Eugénie Lorain ou encore Émilie Girard qui sont annoncées sur la ligne de départ. La première place devrait se jouer entre l’Éthiopienne Wede Kefale, vainqueure sortante à Allonnes, et la Kényane Grace Loibach Nawowuna, quatrième des Mondiaux de cross-country 2023 à Bathurst (Australie).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Espoirs femmes : Laure Bertrand se détache (6980 m)

Chez les espoirs (athlètes nées en 2001, 2002 et 2003), Laure Bertrand, sacrée championne de France de cross-country dans sa catégorie en 2023, figure en tête chez les bookmakers pour la victoire. De retour en Bretagne après plusieurs années aux États-Unis, à la Butler University (Indiana), la pensionnaire de l’Entente Athlétique du Pays de Brocéliande aura toutefois fort à faire pour grimper sur la première marche de la boîte. On retrouvera d’ailleurs le podium de Carhaix dans son intégralité, avec Manon Cumy et Fleur Jacquet lesquelles avaient complété le tiercé gagnant et devront affronter une concurrence ambitieuse, incarnée notamment par Thaïs Paris, championne de France en titre sur le cross court, qui sera à suivre de près. Tout comme Julia RavetClara JobbinAlice SeguinInès HamoudiCamille LaurentEliette ChaputLéna ChauveauCamille Place, Nélie Clément et Éva Coutant qui ont aussi des arguments à faire valoir. L’an passé à l’Euro de Turin, les espoirs françaises avaient pris la troisième place par équipes.

 

Allonnes avant Carhaix pour les Tricolores

Avant de prendre la direction de Carhaix dimanche prochain pour leur cross de sélection, l’épreuve sarthoise doit permettre aux seniors et espoirs français de tester leurs jambes. Si Bastien Augusto, premier Français en 2022, s’est finalement retiré des engagés (il court aux 10 km de l’Urban Trail de Lille ce samedi), une impressionnante colonie de cadors tricolores et de jeunes pousses prometteurs est prévue aux avant-postes sur la 59e édition du cross d’Allonnes. Sur un circuit plus court que d’habitude (6980 m contre 9000 m en 2022), Yann Schrub et Azeddine Habz, respectivement neuvième sur 10 000 m et onzième sur 1500 m des Mondiaux de Budapest, devront réussir la transition délicate entre la piste et le cross long. Les deux pistards rentrent tout juste d’un stage de préparation, le premier à Font-Romeu (Pyrénées-Orientales), le deuxième à Béni Mellal (Maroc). Pour venir les concurrencer, il faudra compter sur Djilali Bedrani, Alexis Miellet et Fabien Palcau qui ont le talent pour jouer les premiers rôles. 

On observera aussi avec attention les prestations de Nicolas Marie-Daru, Flavien Szot, Alexandre Saddedine, Mehdi Akaouch et Baptiste Cartieaux. Devant eux, l’Ougandais Samuel Kibet, champion du monde 2022 de course en montagne, étincelant sur les 20 km de Marseille-Cassis le 29 octobre dernier, voudra valider sa forme affichée sur la classique provençale. La vice-championne olympique de Rio en 2016 Mélina Robert-Michon sera la marraine de cette édition. Formidable ambassadeur du cross-country en France, Jimmy Gressier sera aussi à Allonnes tout au long du week-end.

Crédit photo : STADION

ARTICLES RÉCENTS
Préparation mentale en athlétisme : La fin d’un tabou

Préparation mentale en athlétisme : La fin d’un tabou

Dans l'imaginaire collectif, la préparation mentale en athlétisme a longtemps été destinée aux « faibles » ou considérée comme inutile voire néfaste. Aujourd'hui, des sportifs aux préparateurs mentaux, en passant par les entraîneurs, de nombreux acteurs du sport de...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !