Perche Elite Tour de Rouen : Chris Nilsen poursuit son ascension

06 mars 2022 à 1:04

Si le Perche Elite Tour de Rouen a couronné l’Américain Chris Nilsen (6,05 m) et la Slovène Tina Sutej (4,80 m), la compétition a surtout été marquée par la contre-performance de Renaud Lavillenie (5,51 m), qui a annoncé dans la foulée mettre un terme à sa saison hivernale. Un arrêt brutal pour le triple champion du monde en salle, qui laisse la voie libre à Thibaut Collet et Valentin Lavillenie, désormais quasiment assurés d’être du voyage pour Belgrade (18 au 20 mars). Également présent en Normandie, Kevin Mayer a annoncé sa présence incertaine à l’échéance planétaire, la faute à une légère blessure à la cheville.

Quelle belle soirée ! Dans un Kindarena transformé en chaudron, les voltigeurs ont été poussés par le bruyant et nombreux public de connaisseurs. Dans les gradins, c’est comme si chaque spectateur était en bout du sautoir, perche en main, chacun retenait son souffle. Tout le monde explosait de joie lorsque la barre restait sur les taquets. Des « Oh » s’envolaient des tribunes lorsque le saut du perchiste n’était pas réussi. En franchissant une barre à 4,80 m, la Slovène Tina Sutej a frappé un grand coup ! Cinquième des derniers Jeux olympiques, l’athlète de 33 ans ne s’est pas déplacée pour rien, puisqu’en plus de battre son record personnel et de signer la troisième meilleure performance mondiale de tous les temps, celle qui possédait un record personnel de 4,75 m avant la compétition a également battu le record de la Slovénie. Derrière, la Suissesse Angelica Moser a réalisé sa meilleure performance de la saison, grâce à une barre à 4,66 m. Mais la réelle performance de la soirée est à mettre au compte de Chris Nilsen qui l’emporte avec une barre à 6,05 m, franchie du premier coup !

 

 

On le soupçonne de ne pas être adepte du jeu du morpion où celui qui parvient à aligner trois de ses croix gagne la partie. L’Américain de 24 ans a rendu une sublime feuille de marque avec six «O» de 5,51 m à 5,96 m. On lui pardonnera son unique échec de la soirée à 6,01 m, une barre domptée dès sa deuxième tentative. Grâce à cette performance de 6,05 m, le vice-champion olympique rejoint Armand Duplantis, et devient le co-meilleur performeur mondial de la saison. « C’est incroyable ! », s’est-il réjoui dès la fin de son concours. Chris Nilsen efface également Renaud Lavillenie des tablettes, jusque-là recordman de la réunion (6,04 m en 2014). Nul doute que les sautoirs hexagonaux semblent réussir au perchiste d’outre Atlantique puisqu’il avait déjà franchi 6,02 m en janvier, à Tourcoing. Nous ne sommes peut-être pas au bout de nos surprises puisqu’il sera demain soir au Meeting de Paris Indoor à l’Accor Arena…

 

 

À noter également le joli concours du Philippin Ernest Obiena, qui aura donné du fil à retordre au lauréat du jour. Après avoir fait l’impasse à 5,96 m, le recordman asiatique de la discipline a tenté à trois reprises une barre au-delà à 6,01 m, avant de s’incliner. Il termine finalement deuxième, et améliore son record en salle avec 5,91 m. Également de la fête, et troisième du Perche Elite Tour de Rouen, le Brésilien Thiago Braz (5,91 m) a lui aussi tenté la barre à 6,01 m, sans parvenir à la dompter. En difficulté tout au long du concours, le Néerlandais Menno Vloon n’est parvenu à franchir 5,61 m qu’à son dernier essai, avant de s’incliner par trois fois à 5,71 m. Une réelle surprise pour celui qui avait remporté le All Star Perche à Clermont-Ferrand, grâce à une barre de 5,87 m.

 

« Reconstruire tout pour être plus fort cet été »

Déception également pour Renaud Lavillenie, qui ne parvient décidément pas à conjurer le mauvais sort. Après s’être contenté d’un seul saut réussi à 5,51 m au All Star Perche il y a trois semaines et d’une sixième place aux championnats de France la semaine dernière (5,66 m), le double médaillé olympique a répété exactement le même scénario qu’à Clermont-Ferrand. Alors qu’il avait difficilement franchi 5,51 m au troisième essai, le triple champion du monde en salle a fait l’impasse à 5,61 m, avant d’échouer par trois fois à 5,71 m. Une contre-performance synonyme de fin de saison pour l’élève de Philippe D’Encausse, qui ne sera pas du voyage aux Championnats du Monde de Belgrade (18 au 20 mars).

 

 

« Ce soir c’est un peu le reflet et la continuité de la saison, et surtout du manque de préparation suite à mon retour de blessure. Beaucoup de frustration, parce que pendant l’échauffement j’ai senti qu’il y avait des choses qui se mettaient vraiment en place, j’étais quand même assez confiant mais sur la compétition je me suis un peu emmêlé les pinceaux. Je vois que j’ai du mal à tenir vraiment la durée, parce que je n’ai pas assez d’entraînement derrière moi. C’est dommage, je suis pas loin d’être vraiment sur mes repères, je suis sur une perche avec laquelle j’ai déjà fait plus de 5,95 m donc ça veut dire que je ne suis pas si loin que ça, mais trop loin pour faire quelque chose de correct, regrette avec lucidité le triple champion d’Europe. Honnêtement, j’aurai aimé faire une performance et me projeter sur les deux semaines à venir mais non, là je vois que c’est compliqué, et que si je veux être performant pour cet été, je pense que pendant ces deux semaines-là, je vais prendre le temps de rentrer chez moi, profiter de ma famille, bien récupérer et bien repartir à l’entraînement de manière plus sereine. J’ai perdu énormément de temps sur le début de saison, et je ne pensais pas que j’aurai été capable de faire ça donc je vais rentrer chez moi, couper un peu et reconstruire tout pour être plus fort cet été. »

 

Kevin Mayer incertain pour Belgrade

Également présent à la Kindarena de Rouen, Kevin Mayer a réalisé son meilleur résultat de l’hiver avec 5,26 m, après avoir échoué par trois fois à 5,41 m. « C’était assez bizarre parce que, étant donné que je suis tombé malade et que j’avais une petite douleur à la cheville, je n’avais pas fait d’athlé depuis quinze jours, j’avais un peu mal, mais j’avais les jambes. Il y avait un public de dingue et j’ai pris une perche que je n’avais pas prise depuis cinq ans donc je n’avais aucun repère avec. C’est très très frustrant. Je retrouve mon niveau à la perche, mais la perf n’est pas là, donc je suis très frustré, se désole le recordman du monde du décathlon. Il y avait des bonnes sensations. Je ne savais pas du tout comment ça allait se passer, je n’avais pas de repères. Ce n’est pas le mieux à faire, mais quand il y a un public comme ça, qu’on fait un concours avec des spécialistes, qu’on est invité, qu’on n’a pas sa place dans le concours mais qu’on se fait quand même inviter et quand on a Philippe D’Encausse comme coach, on se botte le cul et on y va ! »

 

 

Bien que son concours se soit arrêté beaucoup plus tôt que celui des autres athlètes, le double champion d’Europe en salle de l’heptathlon est resté encourager ses camarades. « C’était extrêmement plaisant. Je suis un passionné de pratiquer l’athlétisme et passionné de regarder, donc quand il y a des concours avec un niveau comme ça c’est vraiment très plaisant et très enrichissant de les regarder. Je suis juste à côté de Philippe D’Encausse donc j’essaie d’écouter tout ce qu’il dit pour essayer de prendre des petits trucs ». L’entraîneur, fortement sollicité par ses athlètes tout au long de la soirée, relativisait d’ailleurs la performance de son poulain d’un soir. « C’est encourageant parce que ça ressemble à de la perche, et ça fait plaisir ». À l’issue de son concours, Kevin Mayer a lui aussi évoqué la suite de sa saison, et a notamment remis en question sa présence en Serbie. « Vu ma douleur à la cheville, aujourd’hui rien n’est sûr. Les Championnats du monde en salle, c’est rien d’important, c’est dehors que tout se joue donc je ne veux prendre aucun risque. Ça serait vraiment dur de ne pas faire Belgrade d’un point de vue mental parce que j’adore les championnats avec le maillot de l’Équipe de France, mais si je dois être raisonnable et attendre Eugene, pas de problème. »

 

Les Mondiaux en ligne de mire

 

Alors que tout le monde se souvient encore de son incroyable concours dimanche dernier à Miramas, au terme duquel Thibaut Collet a décroché le titre de champion de France Elite, (5,81 m) le Grenoblois a terminé à la huitième place avec 5,61 m. « Ce qui a changé par rapport à la semaine dernière, déjà c’est que j’ai sauté dimanche, j’ai fini le concours tard. Toute la semaine à l’entraînement, j’étais un peu fatigué. Je savais qu’en venant ici ça allait être compliqué, je savais qu’aujourd’hui je n’allais pas faire 5,80 m, avouait le médaillé de bronze aux championnats d’Europe espoirs en 2019. Le but, c’était de faire une performance, de re-sauter plus de 5,60 m. Donc je suis assez satisfait, j’ai un peu les boules de rater 5,71 m, mais au vu de mon état physique, je prends, c’est de l’expérience. Maintenant je prépare les Championnats du Monde. Ça va être une superbe expérience, et j’ai vraiment hâte ».

 

 

Des Championnats du monde auxquels devrait aussi prendre part Valentin Lavillenie, auteur d’un magnifique concours (5,81 m et premier français). « On verra, la liste n’est pas sortie. Une chose est sûre, c’est qu’avec Renaud on va tout faire pour être tous les deux aux Championnats du monde cet été à Eugène ». Après avoir manqué ses deux premiers essais à 5,81 m, le vice-champion d’Europe en salle a finalement réussi à s’employer pour valider son troisième et dernier essai. « Ce n’est pas passé loin. Je ne suis pas choqué, parce que je bosse quand même pour, mais mes deux premiers sauts, j’étais assez étonné car j’avais un manque de fraîcheur. Au troisième saut, je suis étonné mais c’est une bonne perf. On me voit demain à Bercy, je vais prendre le temps de récupérer, de voir comment je me réveille demain matin, si je ne suis pas explosé, mais oui je serais là ». Beau concours aussi pour Ethan Cormont (6e) et Mathieu Collet (7e) qui ont franchi une barre placée à 5,71 m.

 

Les Françaises confirment

Les perchistes tricolores présentes ont également fait le show, et plusieurs d’entre elles ont même battu leur record. Récente championne de France espoirs de la discipline, Elina Giallurachis profitait du concours pour élever sa meilleure marque personnelle d’un centimètre en la portant à 4,46 m, mais restait sur un goût amer. « J’ai battu mon record, mais d’un centimètre encore… Ça fait quatre fois cette saison que je le bats d’un centimètre, j’en ai un peu marre de faire que des « un centimètre » et je voulais vraiment passer cette barre à 4,56 m ». Médaillée d’argent à Miramas avec 4,55 m, Ninon Chapelle reste régulière en se hisssant à la cinquième place du concours, grâce un envol à 4,56 m. « J’avoue que j’ai eu un petit sas de décompression après le gros concours qu’on a partagé le week-end dernier avec Margot Chevrier et Huiqin Xu, donc j’ai fais du jus, je me suis pas mal reposée. C’est super, j’ai quand même retrouvé ma forme, aujourd’hui je fais ma meilleure perf de la saison et clairement, je me répète, mais à chaque fois je construis de nouvelles choses et ce soir j’y ai vraiment cru, 4,61 m ce n’était pas loin du tout. J’ai hâte que ça monte encore ».

 

 

Après avoir battu son record (4,65 m) et remporté la couronne, la semaine dernière aux Championnats de France en salle, Margot Chevrier s’est élevée à 4,56 m ce soir à Rouen. « Il y a beaucoup de fatigue. Physiquement, ça allait. En début de semaine, j’étais super bien. Mais nerveusement, j’étais complètement rincée. Ninon m’avait prévenu, elle m’avait dit « attention, avec mon expérience, tu vas certainement être complètement morte », c’est un peu ce qu’il s’est passé. Je fais des très bons sauts mais ça s’est arrêté rapidement. Ce n’est pas aussi régulier que la semaine dernière, donc forcément de saut en saut, il a fallu que je retrouve ma course. » À noter également la septième place d’Albane Dordain, médaillée de bronze à Miramas, qui pulvérise son ancien record de treize centimètres pour finalement s’envoler à 4,46 m.

Tous les résultats du Perche Elite Tour de Rouen, en cliquant ici.

Texte : Emeline Pichon
Crédits photos : Maxime Le Pihif / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !