Championnats de France de cross-country 2023 : Jimmy Gressier, Morhad Amdouni, Manon Trapp, Marie Bouchard… Qui sont les favoris à Carhaix ?

11 mars 2023 à 7:58

Véritable point d’orgue de la saison hivernale de bon nombre de demi-fondeurs, les Championnats de France de cross-country se tiendront ce samedi 11 et dimanche 12 mars 2023 dans la prairie de Kerampuilh à Carhaix. La capitale du Poher sera pour la troisième fois après 1996 et 2000 le théâtre de la grande messe des labours hexagonaux. Chez les Elite, Jimmy Gressier voudra offrir un magnifique spectacle et décrocher une première victoire en l’absence du tenant du titre Morhad Amdouni qui s’aligne sur le format court. Manon Trapp sera au départ dans l’espoir de conquérir un troisième titre mais aura fort à faire face à Marie Bouchard sur ses terres bretonnes. Pour vous, Stadion a passé en revue les principaux favoris, catégorie par catégorie. Décryptage !

Relais mixte 

Date et heure : Samedi 11 mars – 17h30
Distance : 6280 m (1610 m, 1530 m, 1530 m, 1610 m)
Tenants du titre : Clermont Athlétisme Auvergne (TC), GAP Hautes Alpes Athlétisme (U20)

Introduit depuis 2021 dans le programme des Championnats de France de cross-country, le relais mixte s’est déjà fait une belle place dans la compétition. Deux titres seront décernés : Toutes Catégories (Juniors à Masters) et U20 (Cadets et Juniors). Cette épreuve se déroulera le samedi 11 mars, veille des courses individuelles. L’ordre des coureurs est imposé pour cette édition : Une femme, un homme, une femme, un homme (ce sera homme, femme, homme, femme les années paires).

La course devrait valoir le coup d’œil puisque plusieurs clubs ont sorti leur armada et même l’artillerie lourde. Le Clermont Athlétisme Auvergne tentera de défendre son bien grâce à de multiples talents tels que Gatien Airiau, auteur d’une impressionnante course en 2022 sur l’exercice, et Julia Ravet, championne de France espoirs du cross court l’an passé. Le quatuor du Décines Meyzieu Athlétisme, emmené par Valentin Bresc et Anaëlle Guillonnet, le Haute Bretagne Athlétisme, supervisé par Léna Kandissounon et Clara Liberman, et aussi le Racing Multi Athlon, conduit par Élise Vanderelst et Johanna Geyer-Carles, et encore le Villeneuve d’Ascq Fretin Athlétisme, dirigé par Arthur Gervais et Hugo Houyez, sont attendus aux avant-postes. Chez les juniors, le Clermont Auvergne Athlétisme, avec Margot Dajoux, Faustine Chaboche, Louis Michel et Emilien Simoneau, sera dur à déloger de la première place. Le club du Gap Hautes Alpes Athlétisme remettra son titre en jeu. D’autres clubs compteront sur leur jeunesse pour partir à la conquête d’une médaille.

Masters Hommes

Date et heure : Dimanche 12 mars – 9h00
Distance : 9810 m
Tenant du titre : Patrice Le Gall

La première épreuve individuelle de ces Championnats de France de cross-country permettra certainement aux supporters bretons de se mettre en chauffe. Toute la journée, ils seront des milliers plus motivés que jamais, à suivre de près les guerriers et les guerrières sur « le champ de bataille ». Champion sortant, Patrice Le Gall est le favori de la première course du jour mais ils seront nombreux à vouloir tirer leur épingle du jeu. Le fondeur du Stade Olympique du Maine tentera de prendre sa revanche des Mureaux face au Kényan de l’Entente Sambre Avesnois 59 Paul Melly qui l’avait rattrapé dans les derniers hectomètres et s’était envolé vers la victoire. El Hassane Ben Lkhainouch, 42e sur le cross Elite en 2022, sera un adversaire coriace. Charles DelysLoïc Letellier (M2), Najim Habri, Jérémy Legout, Julien Purrey, Julien Rancon et Emmanuel Meyssat auront également des arguments à faire valoir.

Cadettes

Date et heure : Dimanche 12 mars – 10h35
Distance : 4510 m
Tenante du titre : Jade Le Corre

Parmi les athlètes présentes dimanche à Carhaix, deux noms retiennent notre attention : Manon Agostini, troisième aux Mureaux en 2022, alors qu’elle n’était que cadette première année, et Ambre Grasset, championne de France UNSS en 2022 et vainqueure de la Coupe de France minimes à Montauban en 2021. Il faudra également garder un œil sur Léa Houart, Laly Porentru, Lisa Boss, Lili Meije Delaunay Foglino, Daphné Dornic et Aurelane Gest. Régulièrement, cette catégorie livre de belles révélations et quelques surprises. La présence d’autres athlètes sur le podium ne relèverait donc pas de l’impossible.

Cadets

Date et heure : Dimanche 12 mars – 11h35
Distance : 6010 m
Tenant du titre : Gaston Rohmer

En regardant la liste des engagés des Championnats de France de cross-country, il est difficile de ressortir un favori. On mettra tout de même l’accent sur Léni Remer Mancini, à son avantage aux interrégionaux d’Île-de-France de Verneuil-sur-Seine, et champion de France UNSS 2022. Le jeune athlète de l’Elan 91, encore cadet première année, a l’occasion de frapper un grand coup. En effet, il faut remonter en 2012 pour trouver la trace du dernier cadet 1 à avoir inscrit son nom au palmarès. Il s’agissait de Maxime Hueber-Moosbrugger qui s’était imposé à la Roche-sur-Yon devant un autre coureur première année, Quentin Tison. Côme Le Baron, sixième aux Mureaux en 2022, ou encore Antoine Chesière, Thomas Groseillier et Talal El Idrissi peuvent eux aussi envisager de monter sur le podium.

Juniors Filles

Date et heure : Dimanche 12 mars – 12h15
Distance : 6010 m
Tenante du titre : Camille Place

Double championne de France de cross cadettes à Montauban et aux Mureaux, douzième de l’Euro juniors de Turin en étant cadette 2 au niveau international, Jade Le Corre, tentera de poursuivre sa razzia à Carhaix. La représentante de l’EA Saint-Quentin en Yvelines n’a jamais été battue, ni même accrochée lors des deux derniers rendez-vous nationaux des labours. Deuxième chez les cadettes en 2022 aux Mureaux et dix-neuvième en Italie, Margot Dajoux, lui donnera la réplique. Sélectionnées aussi lors du rendez-vous continental transalpin, Faustine Chaboche et Jade Buridon se disputeront la troisième place sur le podium, à moins qu’elles ne se fassent accrocher par Pauline Trocellier et Fannie Sapet, respectivement quatrième et cinquième chez les juniors en 2022.

Juniors Garçons

Date et heure : Dimanche 12 mars – 12h50
Distance : 7670 m
Tenant du titre : Vivien Henz

Souverain l’an passé sur l’Île de loisirs du Val de Seine des Mureaux alors qu’il était de nationalité espagnole, Imad El Goumri, a été naturalisé français depuis décembre, et brigue une nouvelle victoire qui lui accorderait un premier titre de champion de France. On gardera également un œil attentif sur Pierre Boudy, dix-huitième et premier Tricolore à Turin, Bilal Safadi, Sven Duran, Hicham Errbibih et Gaston Rohmer. Le Kényan licencié à l’Entente Ouest Athlé 13 Emmanuel Wafula, sixième des Mondiaux juniors de Cali en 2022 sur 3000 m steeple (7’57″48 sur 3000 m au Meeting Miramas le 3 février), qui ne peut toutefois prétendre au titre national, devrait dynamiter la course.

Cross Court Femmes

Date et heure : Dimanche 12 mars – 13h45
Distance : 4510 m
Tenante du titre : Margaux Sieracki

Margaux Sieracki n’est pas sur la liste des engagées des Championnats de France de cross-country 2023. C’est donc à Charlotte Mouchet et Alice Mitard que revient la faveur des pronostics. Elles retrouveront dans les box Aude ClavierJohanna Geyer-Carles, Anaëlle Guillonnet, Sophie Tonneau, Elodie Normand, Laëtitia BleunvenJoanne GuyotValentine Chapelotte, Julie Lejarraga et Agathe Guillemot. Chez les espoirs, la bataille pour la couronne devrait se jouer entre Thaïs Paris et Eliette Chaput. La Belge du Racing Multi Athlon Elise Vanderelst, championne d’Europe en salle à Torun 2021 sur 1500 m (4’02″63 en extérieur), et l’Algérienne de l’Athlé 92 Nawal Yahi, vainqueure du cross court aux Mureaux en 2022, sont annoncées au départ. Heureusement pour les autres concurrentes, elles ne peuvent pas être sacrées championnes de France !

Cross Court Hommes

Date et heure : Dimanche 12 mars – 14h25
Distance : 4510 m
Tenant du titre : Alexis Miellet

La succession d’Alexis Miellet sera ouverte à Carhaix ce dimanche. Récent médaillé de bronze des Europe en salle à Istanbul sur 1500 m, Azeddine Habz attirera les regards. Le protégé de Philippe Dupont et Serge Olivares connaît la recette pour grimper sur la plus haute marche du podium. Auteur d’un somptueux cavalier seul à Plouay en 2018 alors qu’il n’était pas encore naturalisé français, Azeddine Habz voudra lever les mains le premier sous les fenêtres du château de Kerampuilh. Mais il y aura du beau monde pour tenter de lui barrer la route.

C’est l’invité surprise sur la distance : Son camarade du Val d’Europe Montévrain Athlétisme, Morhad Amdouni, tenant du titre en Elite, est engagé sur le cross court. Le recordman de France du marathon (2h05’22 à Paris en 2022) s’avance sans grande référence en termes de résultats ces dernières semaines mais est cependant un candidat à la médaille d’or. Et si l’on parle de favoris, Bastien Augusto, deuxième aux France sur le long en 2022 et sixième des Europe de Turin quelques mois plus tard, s’invite évidemment dans la conversation. Le pensionnaire du Bourges Entente Athlétisme est en confiance, après avoir été finaliste sur 3000 m à Istanbul, et a la capacité lui aussi d’être dans le trio de tête à Carhaix.

Un deuxième médaillé tricolore à Istanbul, Benjamin Robert, en argent sur 800 m, voudra surfer sur sa bonne dynamique. D’ailleurs, les quatre demi-fondeurs français présents en Turquie seront au départ ce dimanche (Robert, Habz et Augusto sur le court ainsi que Gilavert sur le long). Le Toulousain sera accompagné par ses fidèles partenaires d’entraînement du SATUC Djilali Bedrani, sacré en 2018 à Plouay et en 2019 à Vittel, et Benoît Campion, troisième des France Elite en salle 2023 sur 1500 m. Le titre collectif devrait concerner le Clermont Athlétisme Auvergne qui ne vient pas sans des atouts en terre bretonne : Gatien Airiau, troisième en 2022, Victor Moreau, Baptiste Coudert et Quentin Chiarisoli. On suivra aussi Yani Khelaf, deuxième en 2022, Donovan Christien, troisième à Montauban en 2021, et Flavien Szot, ce dernier figurant en bonne place chez les bookmakers pour le titre espoirs. L’Algérien de l’EFCVO Salim Keddar et le Marocain du Run Up Nanterre Mohamed Fares, premier et deuxième à Verneuil-sur-Seine, devraient aussi jouer les premiers rôles.

Cross Elite Femmes

Date et heure : Dimanche 12 mars – 15h00
Distance : 8910 m
Tenante du titre : Manon Trapp

Quand on parle de cross Elite chez les dames, il est difficile de ne pas citer le nom de Manon Trapp, l’une des héroïnes de l’affiche promotionnelle, parmi les grandes favorites de ces Championnats de France de cross-country. Elle avait impressionné lors des deux dernières éditions par sa facilité. Cette année encore, elle ne vient pas pour faire de la figuration. Lauréate lors des deux derniers exercices, à Montauban en 2021 et aux Mureaux en 2022, et facile vainqueure des interrégionaux à Simandres, la pensionnaire de l’AS Aix-les-Bains, sera une nouvelle fois attendue aux avant-postes sur ce parcours adapté à ses qualités explosives. Trois titres consécutifs chez les féminines, ce n’est plus arrivé depuis Annette Sergent en 1989. L’élève de Gérard Nicolas a toutes les cartes en main pour grimper sur la plus haute marche du podium sur un cross long qui gagne encore en kilométrage par rapport aux précédentes éditions. Mais qui pourra donc déposséder la sixième de l’Euro espoirs de la spécialité d’une troisième couronne nationale d’affilée ?

Lors de ces Championnats de France ce cross-country, Manon Trapp y trouvera une belle opposition incarnée par Marie Bouchard, deuxième aux Mureaux. Revenue sur ses terres en septembre dernier, la Bretonne de l’Iroise Athlétisme a également faim de titre et entend bien monter d’un cran sur la boîte. « C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’ai changé de club à la rentrée », nous confiait récemment dans une interview la Bretonne de 29 ans qui est attendue de pied ferme par les spectateurs passionnés. Le public peut l’aider à se transcender. Marie Bouchard retrouvera aussi Blandine l’Hirondel qui l’a poussée dans ses retranchements aux interrégionaux à Brest. Cette dernière, double championne du monde de trail (2019 et 2022), a de longue date décidé d’axer son hiver sur les cross-country jusqu’à Carhaix, et aura également une chance de très bien figurer sur un tel tracé. La course pour le podium pourra aussi être un objectif pour Cécile Jarousseau, vingt-cinquième de l’Euro de Turin, tout comme pour Anaïs Quemener, Garance Blaut, Aurore Guérin ou encore Floriane Quesada.

Toutes devraient se méfier Léonie Périault, leader du triathlon français avec Cassandre Beaugrand et médaillée de bronze du relais mixte de triathlon des JO de Tokyo (première médaille olympique de l’histoire de la discipline à la France). Onzième de la première étape de la World Triathlon Championship Series à Abu Dhabi le 3 mars dernier, la ténor du Racing Multi Athlon va passer en mode crosswoman dimanche. Elle garde un excellent souvenir de la Bretagne, ayant été sacrée vice-championne de France à Plouay en 2018, et est une candidate crédible à la breloque. Du côté des Masters, les tenantes du titre Julie Chuberre-Dodé (M0), Mathilde Chachignon (M1) et Julie Sylvain (M2) remettent leur titre en jeu.

Cross Elite Hommes

Date et heure : Dimanche 12 mars – 16h00
Distance : 9810 m
Tenant du titre : Morhad Amdouni

Sans doute un des grands moments de cette édition 2023 des France des labours. À quatre jours du rendez-vous breton, un nom revient à la bouche de tous : celui de Jimmy Gressier, a fortiori en l’absence, côté français de Yann Schrub et de Morhad Amdouni, engagé sur le court. Le Nordiste en a envie, et même très envie. De ce titre. Oui, on peut avoir été médaillé d’or à neuf reprises à l’Euro (individuel et par équipes) et n’avoir jamais connu de titre en Elite en cross. Une anomalie qu’il tentera de rectifier dimanche, après avoir remporté les lauriers nationaux sur le format court à Montauban il y a deux ans. Inutile de se poser des questions sur son état de forme et sur sa condition actuelle. Elle est phénoménale. Quatre courses en 2023, quatre chronos remarquables : 27’40 sur 10 km à Valence (Espagne) le 15 janvier, 13’12 sur 5 km à Monaco le 12 février (record d’Europe), 27’33 sur 10 km à Castellon (Espagne) le 26 février et un premier semi-marathon le 5 mars sous l’heure d’effort à Paris, en 59’55. Le Boulonnais de 25 ans évoluera sur un véritable terrain de cross pour s’exprimer, comme il les aime tant.

Les internationaux Félix Bour, Mehdi Frère et Duncan Perrillat sont de très sérieux clients dans les labours et ne manqueront pas de mener la vie dure à Jimmy Gressier. Florian Carvalho, Louis Gilavert, Emmanuel Roudolff-Levisse, Michaël GrasValentin GondouinEtienne Daguinos et Valentin Bresc, favori chez les espoirs, pour ne citer qu’eux, semblent avoir les armes pour monter sur la boîte. Les Bretons Simon Bédard et Maël Sicot, qui s’est spécifiquement préparé pour cette échéance en partant trois semaines en stage à Iten au Kenya, ne devraient pas être loin de la tête du peloton des favoris, qui manifestement sera très dense. Romain Mornet, Antoine Senard, Nicolas-Marie Daru et Baptiste Cartieaux constituent également des outsiders plus que crédibles.

De quoi imaginer un spectacle passionnant en fin de programme. Il est déconseillé de quitter la prairie de Kerampuilh avant cette course, dans ce cas, vous manquerez certainement un grand moment de cross-country. Plus largement, fort d’un parcours taillé pour les spécialistes et avec des conditions annoncées pluvieuses par Météo France, ces Championnats de France ce cross-country à Carhaix s’annoncent comme l’un des moments phares de la saison 2023.

Retrouvez toutes les informations sur la compétition (direct vidéo, parcours, programme…), en cliquant ici.

Crédit photo : Antoine Decottignies / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Athlétisme : Calendrier et programme de la saison estivale 2024

Avec plus d'une cinquantaine de compétitions nationales et internationales (meetings et championnats), le programme des événements d'athlétisme de la saison estivale 2024 offre de nombreuses possibilités pour admirer vos athlètes préférés ! Pour tous les fanatiques du...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !